Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la Femme (8 mars) et à l’occasion des 80 ans de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), l’IRD au Burkina Faso a organisé, en partenariat avec l’Université Joseph Ki-Zerbo (UJKZ), la 9e édition de la journée « Femmes et recherche pour le développement », le jeudi 28 mars 2024 sur le centre IRD de Ouagadougou.
 

Dr. Fabrice Courtin, Représentant de l’IRD au Burkina Faso lors de l'ouverture de la journée

© Bérénice Ouattara

Cette journée, dédiée aux jeunes doctorantes et post-doctorantes, est un rendez-vous scientifique et convivial, qui permet également un partage d’expériences. Elle vise à illustrer la diversité et le dynamisme des jeunes femmes dans plusieurs domaines de la recherche scientifique.
" La journée Femmes et recherche pour le développement, vise à promouvoir l’apport des femmes scientifiques dans le développement durable", a déclaré Dr. Fabrice Courtin, Représentant de l’IRD au Burkina Faso. 
 

Pr. Jean-François Silas Kobiané, Président de l’Université Joseph Ki-Zerbo, lors de son intervention à l'ouverture de la journée

© Bérénice Ouattara

Le Pr. Jean-François Silas Kobiané, Président de l’Université Joseph Ki-Zerbo, a souligné lors de son intervention, que son institution encourage une plus grande représentativité féminine dans le monde de la recherche scientifique. 
Au cours de la journée, des doctorantes et post-doctorantes ont présenté leurs travaux de recherche issus de différentes disciplines scientifiques, car "l’objectif de cette journée est de montrer le dynamisme des femmes qui entreprennent des recherches dans tous les domaines", a noté Dr. Fabrice Courtin.
 

Séance de présentation de travaux de recherche

© Bérénice Ouattara

Les sessions de présentation ont été modérées par le Pr. Yvonne Bonzi, enseignante-chercheure en chimie à l’UFR/SEA de l’Université Joseph Ki-Zerbo (UJKZ) à la retraite et le Dr. Maud Saint-Lary, anthropologue de l’IRD en accueil à l’INSS (Institut des Sciences de la Société) du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST).
En marge de ces présentations, une exposition de posters conçus sur les thématiques scientifiques des doctorantes et post-doctorantes a été organisée dans le jardin du Centre d’Information Commun sur la Recherche et Développement (CICRD).
 

La table ronde

© Bérénice Ouattara

La journée "Femmes et recherche pour le développement" a également été marquée par une table ronde, durant laquelle des Femmes qui se sont engagées dans une carrière scientifique ont fait des témoignages sur leurs parcours. Elle a été animée par le Dr. Absétou Ky/Ba, enseignante-chercheure à l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé (UFR SDS/UJKZ), Dr. Elise Sanon, enseignante-chercheure, à l’Unité de Formation et de recherche Science de la vie et de la Terre (UFR SVT/UJKZ), Dr. Eveline Sawadogo/Compaoré, chercheure à l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA/CNRST), Dr. Bilampoa Gnoumou/Thiombiano, enseignante chercheure à l’Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP/UJKZ), Dr. Aïcha Tamboura/Diawara, enseignante-chercheure à l’Institut Panafricain d’Etude et de Recherche sur les Médias, l’Information et la Communication (IPERMIC/UJKZ). 

La modération des débats a été assurée par Amandine Lalsaga, Journaliste à la Télévision Nationale du Burkina (TNB), membre de l’Association des Journalistes et Communicateurs Scientifiques du Burkina Faso (AJCS/BF).
 

Les participants à la journée

© Bérénice Ouattara

Les panélistes ont d’abord parlé de leurs parcours universitaires, des difficultés rencontrées et des solutions qu’elles ont pu trouver pour les surmonter. Elles ont également abordé la place de la Femme dans la recherche scientifique. Toutes unanimes, elles ont affirmé que la Femme occupe une place importante dans la recherche, mais qu’elle doit plus travailler, se fixer des objectifs, avoir une bonne organisation, être persévérante et éviter la compromission dans son parcours de recherche. 
Les doctorantes ont salué cette initiative de l’IRD car cette journée a parmi de voir la diversité des domaines de recherches dans lesquelles les Femmes sont représentées.
 

Sountong-noma Faïzatou Sorgho, du laboratoire de biologie et écologie animale de l’UJKZ recevant le prix du meilleur poster

© Bérénice Ouattara

La journée a pris fin avec la remise du prix du meilleur poster et des attestations de reconnaissance aux membres du jury, aux modératrices des différentes sessions et aux panélistes. Une attestation de reconnaissance a également été remise à l’UJKZ pour sa collaboration à cet évènement scientifique. Le prix du meilleur poster est revenu à Sountong-noma Faïzatou Sorgho, du laboratoire de biologie et écologie animale de l’UJKZ. Elle a présenté un poster sur ses travaux de recherche intitulé : "Prévalence des parasitoses urinaire et intestinale chez les populations vivant autour de l’agropole du barrage de Soum".
Rendez-vous est donné en 2025 pour la dixième édition.

Contact : com.burkina@ird.fr

(A gauche), Pr. Yvonne Bonzi, enseignante-chercheure en chimie à l’UFR/SEA recevant l'attestation de reconnaissance à l’UJKZ, (A droite), la visite de l'exposition de posters
(A gauche), Pr. Yvonne Bonzi, enseignante-chercheure en chimie à l’UFR/SEA recevant l'attestation de reconnaissance à l’UJKZ, (A droite), la visite de l'exposition de posters

 

card discover

© Bérénice Ouattara

Visite de l'exposition de posters

card discover

© Bérénice Ouattara

Photo de famille - 9ème édition de la journée Femmes et recherche pour le développement