L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) organise, du 3 au 11 septembre 2021 à Marseille, le Congrès mondial de la nature.

Cet événement exceptionnel est une étape importante avant les conférences cruciales des Nations unies sur la biodiversité et le climat, COP 15 et COP 26.

Logo IUCN Congrès mondial de la nature - Marseille 2020

© IUCN

L’IRD, qui a fait de l’agenda biodiversité une priorité en matière de diplomatie scientifique, est membre de l’UICN international et du Comité français de l’UICN.

Les chercheurs de l’Institut et leurs partenaires sont mobilisés pour les différents espaces et composantes du Congrès : le Forum (du 4 au 7 septembre), espace mondial dédié à l’innovation et à la science de la conservation ; l’Exposition (du 4 au 9 septembre), où les participants présentent leurs travaux aux congressistes et au public ; l’Assemblée des Membres (du 8 au 10 septembre), lors de laquelle les motions sont soumises au vote ; les Espaces Génération Nature (du 4 au 11 septembre), accessibles au grand public. 

Les temps forts de la participation de l’IRD

  • Forum : sessions scientifiques sélectionnées

> 4 septembre 16h-17h30 : Global pressures on mangroves and their communities: solutions from conservation and restoration (session thématique)

Bien que soumises à d’importantes pressions anthropiques, les mangroves jouent un rôle essentiel de résilience des écosystèmes côtiers et des populations face à l’érosion liée au changement climatique. De fait, les surfaces de mangroves ont reculé de 20 % entre 1980 et 2005. Cette session propose un état des lieux des connaissances et des innovations sur les mangroves et s'intéresse aux programmes et méthodes les plus efficaces pour préserver et restaurer ces écosystèmes de manière durable. Les approches qui favorisent des conditions de régénération naturelle seront abordées, ainsi que le sujet de la formation des jeunes professionnels.
 

> 6 septembre 16h-17h30 : Euro-Mediterranean ICCAs: Commons for Nature Conservation and Resilience of Local Communities (session thématique)

Les communs pastoraux des montagnes méditerranéennes relèvent de la catégorie des Aires et territoires du patrimoine autochtone et communautaire (APAC). Ces territoires de vie sont considérés par de nombreuses organisations internationales comme des espaces clés de conservation des écosystèmes et des paysages, de façon durable et qui favorisent la résilience des sociétés locales. Sur la base de différentes études de cas autour du bassin méditerranéen et en Europe (Maroc, Espagne, Croatie, Monténégro, Roumanie), les participants - chercheurs, décideurs, citoyens et “commoners” - échangeront sur les opportunités que constituent ce type de communs traditionnels et sur les enjeux et défis auxquels ils sont aujourd’hui confrontés. Il s’agira notamment d’examiner les risques et opportunités liés à la gouvernance de ces communs dans un contexte de mise en œuvre de nouvelles approches, en termes de transition agroécologique, d’adaptation croisée au changement climatique et à l’érosion de la biodiversité. 
 

> 6 septembre : Deltas africains : pour une gestion collaborative de paysages dynamiques (pitch des intervenants, en ligne)

La partie inférieure des fleuves africains contribue au maintien de la biodiversité et à la productivité des côtes. Ces zones humides sont pourtant menacées par l'utilisation des terres (plans de gestion inadaptés) et le changement climatique. 
Ce pitch plaide pour un modèle de gestion de la conservation adapté au paysage deltaïque, socialement inclusif, respectueux de sa nature dynamique et de la connectivité entre le fleuve et l'océan, en soutien aux institutions locales. Les solutions présentées s'inspirent d'un projet de restauration réussi en Mauritanie (Parc national du Diawling) et des résultats du Réseau d'échange et de recherche dans les deltas de l'océan Indien occidental, qui regroupe des chercheurs et praticiens de la conservation en Afrique de l'Est et à Madagascar. 
 

  • L’Exposition 

    Du 4 au 9 septembre, rencontrez les chercheurs présents au Congrès sur le stand de l’Institut et découvrez les ouvrages sélectionnés par les Éditions de l’IRD. 

    >> Informations pratiques : de 9h30 à 21h, espace Governance and rights.
     

  • Espaces Générations Nature : des actions de médiation innovantes, plus spécifiquement à destination du public jeune (15/30 ans), avec nos partenaires. Retrouvez notamment les équipes du projet ePOP, l’exposition Des oasis au sommet des Andes et un stand consacré à Street Science, une application de réalité augmentée qui permet de mieux comprendre le plancton, habituellement invisible.

 

  • Dôme de la biodiversité : l’IRD, le CNES, le Conservatoire du littoral, l’Ifremer, INRAE et le MNHN proposent des débats, ateliers et conférences avec les scientifiques sous cette demi-sphère géante. L’objectif : partager l’engagement en faveur de la préservation de la biodiversité avec le public et ainsi sensibiliser les citoyens à ses enjeux. Au programme : des pitchs, speed-searching, séance "d'objet mystère", des discussions, des interviews croisées, des ateliers, des conférences et des animations à destinations des scolaires ! 

Expertise scientifique sur les 18 motions soumises au vote à l’Assemblée des Membres de l’UICN

Plus de 1 400 membres de l’UICN - représentant les États et agences gouvernementales, des organisations de la société civile et des peuples autochtones de plus de 170 pays - votent sur des questions urgentes de conservation de la biodiversité et de développement durable.

109 motions ont déjà été votées par voie électronique. Les 18 motions restantes, particulièrement importantes et stratégiques, feront l’objet d’un débat lors de l’Assemblée des membres. 

Les chercheurs de la Communauté de Savoirs Biodiversité de l’IRD finalisent des positionnements stratégiques sur ces 18 motions, particulièrement sur les thématiques suivantes : biodiversité et climat ; biodiversité, peuples autochtones et communautés locales ; aires protégées. 

>> Ils sont disponibles pour décrypter les enjeux scientifiques de ces motions.

 

Des ressources disponibles, pour aller plus loin :

  • Une sélection de photographies et vidéos IRD Multimédia
  • Une sélection d'ouvrages publiés aux Editions IRD
  • Une exposition photographique sur les communs pastoraux méditerranéens : accessible en ligne, Territories of life on the edge - Mediterranean mountain pastoral commons in the 21st century illustre les enjeux des aires protégées communautaires, dans différents contextes nationaux, politiques, écologiques et culturels. Elle s’inscrit dans le cadre des recherches interdisciplinaires portées par le LPED et le LMI MediTer, qui croisent le regard des sciences humaines et sociales et celui du vivant autour de la Méditerranée sur les communs ruraux.