Un projet de recherche-action en appui à la riposte africaine à l’épidémie de Covid-19 (ARIACOV) vient d’être financé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre de l’initiative « Covid-19 - Santé en commun ». D’une durée de deux ans, ce projet a pour objectif d’accompagner les autorités du Bénin, du Cameroun, du Ghana, de Guinée, de République démocratique du Congo et du Sénégal dans l’élaboration et le renforcement des stratégies nationales de riposte à l’épidémie.

Fruit d’une collaboration étroite entre de nombreux chercheurs de l’IRD et leurs partenaires intervenant en Afrique de l’Ouest (Bénin, Ghana, Guinée, Sénégal) et du Centre (Cameroun, République démocratique du Congo), ARIACOV s’appuie sur les Laboratoires mixtes internationaux (LMI), dispositifs de collaboration développés par l’IRD. Financé à hauteur de 2,2 millions d’euros, il va permettre de déployer des travaux de recherche opérationnelle au cours des 24 prochains mois, dans trois domaines :

  • la mise en place d’un ensemble d’activités associant formation, équipements et consommables, pour réaliser le diagnostic direct du virus à large échelle et permettre la réalisation d’enquêtes séro-épidémiques en population.
  • la réalisation d’enquêtes épidémiologiques de terrain et le développement de modélisations.  
  • la mise en place ou le renforcement de dispositifs de collecte de données quantitatives, couplés à des enquêtes qualitatives/ethnographiques et une veille des médias et réseaux sociaux, pour mieux comprendre comment les populations et les personnels de santé appréhendent et interprètent le Covid-19 et les mesures de riposte gouvernementales.

Sous l’autorité des responsables des programmes nationaux de riposte à l’épidémie de Covid-19, ce projet sera conduit en synergie avec les autres projets mis en œuvre par les autorités nationales et par les partenaires techniques et financiers dans les pays d’intervention.

ARIACOV est coordonné par Eric Delaporte, professeur des universités-praticien hospitalier en maladies infectieuses au CHU de Montpellier, directeur de l’Unité mixte internationale TransVIHMI de l'IRD.

Partenaires du projet ARIACOV :

  • Institut de Recherche Clinique (IRCB) et Université Abomey-Calavi, Bénin.
  • Centre de Recherche sur les Maladies Emergentes et re-émergentes (CREMER), African Center of Excellence for postgraduate medical education, Cameroun.
  • West African Centre for Cell Biology of Infectious Pathogens (WACCBIP) et Noguchi Memorial Institute for Medical Research (NMIMR), Ghana. 
  • Institut National de Santé Publique (INSP), CEntre de Recherche et de Formation en Infectiologie de Guinée (CERFIG), Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC), Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry (UGLC-SC), Centre d’excellence africain pour la prévention et le contrôle des maladies transmissibles (CEA PCMT), Guinée. 
  • Institut National de Recherche Biomédicale (INRB), République démocratique du Congo. 
  • Institut de Santé et Développement (ISED, rattaché à la faculté de Médecine de l’Université Cheikh Anta Diop), Centre Régional de Recherche et de Formation à la Prise en Charge du VIH/SIDA (CRCF, organe placé sous la tutelle du Ministère en charge de la santé), Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF), Université de Ziguinchor, CloudlyYours (volet technologique), Laboratoire de Bactériologie-Virologie du Centre Hospitalier National Dalal Jamm, Sénégal. 

> Télécharger le communiqué de presse

Pour en savoir plus :
> Communiqué de presse de l’AFD
Un comité scientifique interdisciplinaire et partenarial Covid-19 à l’IRD

Contact : presse@ird.fr