Sommaire

Valérie Verdier, présidente-directrice générale de l’IRD, et Bruno David, président du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN), ont effectué un déplacement commun au Vietnam, du 11 au 15 juillet dernier, à l’occasion de l’année de la célébration des 50 ans des relations diplomatiques franco-vietnamienne.

Identifiée comme prioritaire dans le Contrat d’objectifs, de moyens et de performance (COMP) de l’IRD signé en 2021, l’Asie, et plus largement la région indopacifique, font l’objet d’une attention particulière pour l’Institut et ses équipes qui se mobilisent autour de projets de recherche ambitieux.

L’IRD s’implique depuis près de 30 ans dans la recherche scientifique en Asie du Sud-Est avec son réseau de représentations (Cambodge, Indonésie, Laos, Thaïlande et Vietnam), poursuivant une stratégie qui se décline autour de quatre enjeux prioritaires :

  • One Health (Une seule santé)
  • Les pollutions atmosphériques et aquatiques
  • La gestion durable des écosystèmes terrestres et aquatiques et du continuum terre-fleuve-océan
  • Les systèmes alimentaires durables

 

Prochainement, une représentation mutualisée entre l’IRD et le MNHN

Rencontre entre Valérie Verdier (IRD), Bruno David (MNHN) et ministre de la science et de la technologie, Huynh Thanh Dat - Vietnam, 2023

© DR

Ce déplacement auprès des partenaires vietnamiens s’inscrit dans le souhait partagé du MNHN et de l’IRD de créer une représentation conjointe en Asie. Associés dans les représentations de l'IRD et du MNHN à Madagascar et au Chili, les deux établissements partagent des objectifs communs et projettent de faire équipe commune au Vietnam afin de renforcer ensemble le dialogue multi-acteurs local et de développer des stratégies de recherche et de formation concertées avec les partenaires vietnamiens et pour répondre aux défis majeurs du pays.

Valérie Verdier (IRD) et Bruno David (MNHN), ont rencontré lors de ce déplacement Huynh Thanh Dat, ministre des Sciences et Technologies (MOST) et Lê Công Thành, vice-ministre des ressources naturelles et de l'environnement (MONRE).  

La proposition de mutualisation a été reçue favorablement par les deux ministres et par les partenaires académiques principaux.

La coopération scientifique régionale renforcée

La rencontre avec les partenaires et les visites sur le terrain ont notamment permis à l’IRD de mettre en avant son expertise en matière de recherche environnementale, afin d’accompagner le pays dans son objectif d’atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Particulièrement touché par les effets du réchauffement climatique, le Vietnam peut s’appuyer sur l’IRD pour faire face aux aléas climatiques et ses conséquences sur les systèmes alimentaires, l’érosion côtière ou encore la gestion de ressource en eau.

Renouvellement de l'accord de partenariat entre l’IRD et l'Académie vietnamienne des sciences et des technologies (VAST)

© DR

Le déplacement a également été l’occasion de renouveler les accords de partenariat entre l’IRD et l'Académie vietnamienne des sciences et des technologies (VAST), l'Université des sciences sociales et humaines (USSH), et l'Université Thuy loi (TLU).

Visite sur le terrain, dans les locaux du LMI CARE, Vietnam, 2023

© DR

C’est grâce à ces collaborations que l’IRD peut mener à bien des travaux de recherche comme la campagne océanographiques PLUME, le projet SIMPLE, ou mettre en place des dispositifs comme le LMI LECZ CARE et le LMI LOTUS.

 

Le déplacement s’est terminé par la visite du Centre asiatique de recherche sur l'eau (le laboratoire CARE), hébergé à l’école polytechnique de Ho-Chi Minh Ville (HCMUT). Une mission en bateau avec les équipes du LMI LECZ CARE a permis d’observer in situ les prélèvements d'échantillons d'eaux fluviales dans le cadre des travaux menés par le LMI. Le président de HCMUT, partenaire principal de l'IRD, a annoncé lors de cette rencontre la reconduction du partenariat entre l’HCMUT et l’IRD pour les dix prochaines années.