A l’occasion de la Journée Européenne de la Mer, le 20 mai 2021 à 19h, l'IRD s'est associé à Planet Ocean pour proposer une conférence en ligne, présentée par Arnaud Bertrand de l'UMR MARBEC. Cette initiative, menée dans le cadre de l’opération Blue Two, vise à sensibiliser les jeunes et le grand public aux sciences et métiers de la mer.

Cette conférence en live sera visible sur :

Poisson globe, Campagne Océanographique ABRAÇOS 2, Brésil

© IRD - Arnaud Bertrand

Que peut-on apprendre des campagnes menées en mer?

Les expéditions naturalistes menées par l’Homme, comme les grands voyages scientifiques menés au siècle des Lumières, ont permis de formidables découvertes. Aujourd’hui, le format de ces expéditions se renouvelle : les campagnes redeviennent interdisciplinaires, et les découvertes n’en sont que plus spectaculaires. Que peut-on apprendre de telles campagnes menées à la mer, et comment sont-elles organisées ? Cette conférence propose un retour sur les dernières campagnes interdisciplinaires menées au Brésil (campagnes Abraços) : l’exploration d’un écosystème encore inconnu, la découverte de nouvelles espèces et de processus complexes aura de quoi vous faire voyager !

Arnaud Bertrand, UMR MARBEC

© IRD

Arnaud Bertrand, un parcours transdisciplinaire à l'international

Arnaud Bertrand  est directeur de recherche à l’IRD, professeur honoraire à l’Universidad Nacional Mayor de San Marcos (Pérou) et professeur invité à l’Universidade Federal de Pernambuco (UFPE) et à l’Universidade Federal Rural de Pernambuco (UFRPE) au Brésil. Il a travaillé plus de 15 ans sur le système de courant de Humboldt. Il a coordonné la première phase du laboratoire mixte international (LMI) franco-péruvien « Dynamique du système du courant de Humboldt » et coordonne actuellement le LMI franco-brésilien « Laboratoire interdisciplinaire de l’Atlantique tropical sur les dynamiques physiques, biogéochimiques, écologiques et humaines ». Bien que spécialisé dans l’utilisation de l’acoustique active pour extraire des informations simultanées sur une variété de composants biotiques et abiotiques, ses recherches sont principalement transdisciplinaires. En effet, il co-développe des approches plus globales pour étudier les processus écosystémiques, humains compris, du vent à l'assiette.