Sommaire

Mis à jour le 21/08/20

L’IRD développe des actions de recherche au Cambodge depuis 2005, et y possède une représentation officielle depuis 2017.

Son action vise à apporter des réponses scientifiques aux enjeux de développement durable, à consolider le développement et la structuration de la recherche scientifique, et à renforcer les compétences des travailleurs et chercheurs cambodgiens. De nombreux programmes de recherche ont été développés en partenariat avec des universités, des instituts de recherche et des hôpitaux.

Actuellement, les thèmes de recherche de l’IRD et de ses partenaires au Cambodge sont centrés sur les défis majeurs posés par la progression rapide de l’économie et par les multiples mutations qu’elle induit, par le développement de l’intégration régionale et par le changement climatique. 

Ils concernent divers sujets en lien avec le développement durable : la gestion des ressources naturelles et les pratiques agricoles, la santé, la nutrition, les sciences humaines et sociales, les systèmes d’information, les bases de données et la modélisation.

L’IRD est également très présent dans l’enseignement supérieur et la formation via l'encadrement d’étudiants, l’aide à la création d’équipes de recherche innovantes, la construction de réseaux de scientifiques pluridisciplinaires et internationaux et l’accompagnement des universités à la création de laboratoires et d’écoles doctorales.

  • Chercheurs en affectation au Cambodge

    Vincent Herbreteau, en poste au Cambodge, est géographe de la santé, chargé de recherche à l’IRD dans l’UMR 228 Espace-Dev (Espace pour le Développement). Ses recherches se focalisent sur l’analyse spatiale des maladies infectieuses telles que le paludisme en s’intéressant notamment à l’étude écologique des porteurs et vecteurs de pathogènes, à l’exposition des populations humaines à ces vecteurs et pathogènes (comportements sociaux, accès aux soins etc.) et au risque de transmission. 

    Mallorie Hide est ingénieure d’études CNRS dans l’unité MIVEGEC (UMR224). Elle est en expatriation au Laboratoire de Biologie Médicale de l'Institut Pasteur du Cambodge (Phnom-Penh) depuis Septembre 2018. Ses recherches s'articulent autour du LMI DRISA (« Drug Resistance in Southeast Asia ») et portent principalement sur l'étude génétique des bactéries pathogènes pour l'homme et des résistances associées aux antibiotiques.

    Sylvain Massuel est chargé de recherche à l'IRD depuis 2011, au sein de l'UMR G-EAU. Hydrogéologue, en affectation à l'Institut de Technologie du Cambodge depuis 2019, il s'intéresse à l'évolution des ressources en eau souterraines en lien avec les sociétés.

    Maïa Nardelli est Volontaire Internationale en Administration au Cambodge. Elle est la coordinatrice du projet Manusastra pour le renforcement de la formation et de la recherche en Sciences Humaines (Histoire, Histoire de l’Art, Ethnologie, Épigraphie et Linguistique), et est chargée du suivi pour l'IRD du projet GEReSH-CAM, Gouvernance et Émergence de la Recherche en Sciences Humaines au Cambodge

    Jean-Philippe Venot est chargé de recherche à l’UMR G-EAU, en poste depuis septembre 2016 à l’Université Royale d’Agriculture. Il est aussi le Représentant de l’IRD au Cambodge depuis septembre 2018. Ses recherches ont pour objet les politiques et pratiques de gestion de l’eau et de l’irrigation dans les pays du Sud.  

     

Contacts

Représentante : Adèle Martial-Gros

cambodge@ird.fr


Coordonnées

IRD c/o Institut de Technologie du Cambodge
Boulevard de la Fédération de Russie,

B.P. 86,
Phnom Penh,
Cambodge