Le Campus de l’Université de Yaoundé 1 accueille du 19 au 21 avril 2022 une conférence scientifique portant sur « L’esclavage en Afrique : savoirs et décloisonnements ». Organisé par le consortium SLAFNET (Slavery in Africa: a dialogue between Europe and Africa), ce rendez-vous rassemble des chercheurs spécialistes de l’esclavage et des représentants des associations de lutte contre la traite des personnes.

Cette conférence est un événement exceptionnel, qui donnera aux étudiants et aux chercheurs de l’Université de Yaoundé 1 ainsi qu’au grand public intéressé par ces questions la possibilité de rencontres et de partages scientifiques de haut niveau avec des intervenants camerounais et étrangers venus de plusieurs institutions de renom. L’importance historique de l’esclavage en Afrique, son poids dans les relations entretenues par les différentes composantes de la société et dans la construction des États-nations contemporains ne sont plus à démontrer. Mais ces questions ont souvent un caractère sensible, elles sont parfois objet de polémiques publiques, ou réduites au silence. Avec une approche favorisant le dialogue scientifique interdisciplinaire (histoire, anthropologie, sociologie, muséologie) et le dialogue avec la société civile (à travers la présence d’associations anti-esclavagistes et la présentation d’ouvrages), l’ambition est ici de participer au décloisonnement entre les différentes régions du continent africain, leurs historiographies et leurs acteurs.

Le consortium SLAFNET

SLAFNET est coordonné par Marie Pierre Ballarin (IRD) et comprend en Afrique l’Université Cheikh Anta Diop (Sénégal), l’University of Mauritius (Ile Maurice), l’Institute of Ethiopian Studies (Éthiopie), la Catholic University of Eastern Africa (Kenya), les National Museums of Kenya (Kenya), l’Université de Yaoundé 1 (Cameroun) et l’Université de Maroua (Cameroun). En Europe, il inclut l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l’Université de Nantes, Bath Spa University, l’Université de Birmingham, le Faculdade de Letras da Universidade de Lisbonne, l’Université de Hambourg. Il collabore également avec le réseau AFRAB (African Abolitionnism) coordonné par Benedetta Rossi au University College London (Royaume-Uni) qui participe à cette rencontre de Yaoundé avec son équipe.

La conférence commence à 9h et dure trois jours. Trois conférences plénières, trois tables-rondes plénières et 16 panels sont prévus. Le public est bienvenu, l’entrée est libre. Pour plus d’informations et le programme détaillé, voir : https://slafco2.sciencesconf.org/