Sommaire

Face aux enjeux cruciaux de préservation de la biodiversité pour les états et collectivités insulaires en Océanie, un atelier régional « Biodiversité en Océanie » se tient à Nouméa le 24 et 25 juin, deux mois après la 7e session plénière de la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).

Bloc de texte

Cet atelier est organisé par la Communauté du Pacifique (CPS), le Programme régional Océanien de l'Environnement (PROE), le Gouvernement de Nouvelle-Calédonie au titre de la présidence de la conférence de la CPS, le consortium de recherche et d'innovation de la Nouvelle-Calédonie (CRESICA), le consortium recherche, enseignement supérieur et innovation de la Polynésie française (RESIPOL) et l'IRD. Il mobilise la communauté scientifique et les acteurs du développement sur les enjeux de préservation de la biodiversité terrestre et marine :

  • Aires protégées et gérées terrestres et marines
  • Biodiversité, services écosystémiques et activités économiques basées sur les ressources naturelles
  • Biodiversité, droit endogène et coutumier et connaissances traditionnelles

Cet atelier permettra notamment, sur la base d'éléments et d'échanges scientifiques, de mieux faire connaître la démarche IPBES en l’Océanie, d’attirer l’attention sur quelques thématiques locales fortes en matière de biodiversité et de services écosystémiques spécifiques au Pacifique insulaire.

À l’issue de cet événement, un document de synthèse sera produit par les experts et les rapporteurs des ateliers. Il sera présenté aux décideurs océaniens (notamment les ministres de l’Environnement des états et territoires du Pacifique) à l’occasion de la réunion annuelle du Programme régional océanien de l’environnement (PROE), qui se tiendra à Apia en septembre 2019.

Les conclusions pourront ensuite alimenter les forums régionaux et internationaux organisés en 2020, notamment le Sommet France-Océanie (début 2020, Papeete), la 10e conférence de la conservation de la nature et des aires protégées en Océanie (Nouvelle-Calédonie, avril 2020) et le Congrès mondial de la nature, organisé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (juin 2020, Marseille).

Au programme de l’atelier : une journée d’ateliers scientifiques (en comités d’experts), le lundi 24 juin à l’IRD et à la CPS ; une séquence de restitution des travaux à destination d’un public élargi (institutions, ONG, professionnels) : mardi 25 juin après-midi, en séance plénière (accessible sur inscription).

Conférences grand public

Dans le cadre de l’atelier, deux spécialistes de la biodiversité et personnalités scientifiques de renom proposent des conférences grand public :

  • « Co-évolution, biodiversité et humanité » : conférence de Gilles Bœuf, professeur à l’Université Pierre et Marie Curie - Sorbonne Université et président du conseil scientifique du Parc Naturel de la mer de corail (24 juin à 18h à l’UNC).
  • « Impacts de la pêche et du réchauffement global sur les écosystèmes marins » : conférence de Daniel Pauly, professeur à l’Institute for the Oceans and Fisheries (University of British Columbia, Vancouver) et directeur du projet Sea Around Us (le 25 juin à 18h à la CPS, sur inscription).

Pour en savoir plus : 

Un océan de combats : biographie de Daniel Pauly, par David Grémillet, Editions Wildproject, mai 2019.