Sommaire

La prochaine Assemblée générale de l'ONU-Habitat se tiendra à Nairobi du 27 au 30 mai 2019. L’occasion pour les chercheurs de l’IRD de se mobiliser autour d’une table ronde consacrée aux marchés fonciers urbains et périurbains d’Afrique subsaharienne.

Bloc de texte

Plus de la moitié de l’humanité – 3,5 milliards de personnes – vit aujourd’hui en ville. D’ici 2050, cette proportion atteindra les deux tiers de la population mondiale. En la matière, le rattrapage de l’Afrique subsaharienne est plus spectaculaire encore.

ONU-Habitat est le programme des Nations Unies œuvrant à un meilleur avenir urbain. Sa mission est de promouvoir le développement durable des villes sur le plan social et environnemental ainsi que l’accès à un logement décent pour tous.

Les chercheurs de l’IRD documentent, décrivent et analysent le développement urbain dans les pays du Sud en lien avec leurs partenaires du monde académique, l’Agence française de développement, ainsi que les acteurs de terrain et décideurs locaux. Bénéficiant du cadre des alliances thématiques de recherche, comme Allenvi et Aviesan, les scientifiques apportent leur expertise et forment par la recherche les concepteurs et acteurs de la ville de demain.

Ainsi, à l’occasion de la prochaine Assemblée générale de l’ONU habitat, Bérénice Bon et Monique Bertrand (UMR CESSMA) portent et participent à une table ronde intitulée « Land markets in peri-urban areas: the role of land governance for sustainable urban growth in Sub-Sahara Africa » (Les marchés fonciers dans les zones périurbaines : le rôle de la gouvernance foncière pour une croissance urbaine durable en Afrique subsaharienne). En effet, avec la croissance très rapide des villes, les périphéries des grandes agglomérations africaines se retrouvent en première ligne des dérégulations que connaissent les régimes fonciers nationaux. Elles sont caractérisées par des convoitises multiples, souvent spéculatives, des transactions foncières qui changent l’utilisation des sols et font croître la valeur des terres. Ces évolutions ont un impact important sur la possibilité, notamment pour les populations les plus pauvres, d’accéder aux terres.

Cette table ronde s’inscrit dans l’un des programmes structurants interdisciplinaires et partenariaux (PSIP) développés par l’IRD sur les « Dynamiques urbaines et le développement durable ». Elle s’inscrit à la suite d’autres événements ONU-Habitat auxquels les mêmes chercheuses ont participé à l’occasion de la Conférence Habitat III (Quito, 2016) et du 9ème Forum Urbain Mondial (Kuala Lumpur, 2018).