Du 2 au 6 septembre, le Service national d'observation HYBAM réunira plus d'une centaine de chercheurs au Muséum de Toulouse. L’objectif de cette rencontre internationale : mieux comprendre comment le fleuve Amazone est touché par les modifications environnementales, et comment, en retour, il peut modifier le fonctionnement de la biosphère.

Bloc de texte

Le fleuve Amazone draine plus de 6 millions de km2, soit 12 fois la surface de la France. Ses eaux portent le signal des dégâts environnementaux (déforestation, orpaillage) et climatiques (modifications des régimes de pluie). La modification du cycle de l'eau en Amazonie peut, en retour, impacter des régions situées à des milliers de kilomètres de distance. 

Alors que la communauté internationale se mobilise pour alerter des risques d'une déforestation croissante en Amazonie, il est fondamental de rappeler que l'un des principaux rôles de l'Amazonie est de soutenir le cycle de l'eau global grâce au couplage exceptionnel entre la géodynamique, la biologie et le climat.

La rencontre internationale de l’observatoire HYBAM organisée à Toulouse s'inscrit dans le cadre d'une année de l'Amazonie organisée par le Muséum de Toulouse. Elle privilégiera l'interdisciplinarité et permettra d’aborder des thématiques allant de la biodiversité à la géophysique en passant par la climatologie et les sciences humaines. Diverses études montrant les impacts des dévastations sur la nature et l'Homme en Amazonie seront présentées durant ces cinq jours. L'utilisation de techniques innovantes et l'exploitation de données satellitaires seront également discutées.

Né en 2003 sous l’impulsion de l’IRD, le Service d’Observation HYBAM est le fruit d’une coopération internationale entre universités, instituts de recherche et services hydrologiques nationaux d’Amérique du Sud. Grâce à ce réseau de mesure unique en Amazonie, les scientifiques ont désormais la capacité de suivre l’évolution d’événements hydrologiques extrêmes mais aussi la qualité des eaux sur l’ensemble du bassin du fleuve Amazone, des piémonts de la Cordillère des Andes jusqu’à l’Océan Atlantique.

Organisées depuis 2005, les réunions scientifiques bi-annuelles d’HYBAM sont devenues un rendez-vous incontournable des scientifiques et acteurs travaillant sur les ressources en eau du bassin amazonien. Espaces d'échanges, elles ont toujours à cœur d'associer des institutions partenaires des pays du Sud, des structures françaises et internationales. Cette édition sera la première à se dérouler en France.


Contact : jean-michel.martinez@ird.fr