Après deux ans de travail, le volet pédagogique du projet Future Maore Reefs arrive à sa fin. Les expériences de sensibilisation menées à Bondy et à Mayotte autour des impacts anthropiques sur les récifs coralliens seront présentées par les élèves du projet lors d’événements ouverts au public, à l'occasion de la Journée mondiale des océans.  

Une science au service de la protection des récifs coralliens

Projet multidisciplinaire porté par les chercheurs de l’IRD Aline Tribollet (UMR LOCEAN) et François Guilhaumon (UMR ENTROPIE), en collaboration étroite avec  Georgeta Stoica (CUFR) et le  Parc Naturel Marin de Mayotte, Future Maore Reefs vise à mieux comprendre la dynamique et la résilience des récifs coralliens, l'un des écosystèmes clés pour le maintien de la biodiversité marine et la protection du littoral face aux changements globaux.

Future Maore Reefs cherche à  identifier des solutions durables basées sur la nature pour aider à la restauration d’écosystèmes dégradés et à atténuer certains effets négatifs sur les récifs coralliens. 

© IRD

Dans sa partie expérimentale, les chercheurs travaillent avec des assemblages coralliens pour recréer une structure récifale diversifiée, fonctionnelle et résiliente face au changement climatique. 

Pour cela, des récifs artificiels et un sentier corallien ont été installés au Parc naturel marin de Mayotte. Les boutures ont été sélectionnées à partir des récifs naturels situés à proximité et sont suivies par des techniques de photogrammétrie pour observer leur évolution. Après quelques semaines, les scientifiques constatent qu'il s’agit de boutures résistantes qui se développent rapidement selon leurs attentes.

FMR à l'Aquarium

© Andrea Vargas

De nouvelles approches pour sensibiliser à la protection des récifs coralliens

© Elsa Barreda

Pour mieux comprendre la relation entre la population locale et l'environnement marin et pour impliquer le public des milieux urbain et insulaire dans la protection des récifs coralliens, des classes d’école primaire, à Bondy et à Mayotte, ont été au cœur du volet pédagogique du projet.

© Elsa Barreda

Impliqués dans un programme de sensibilisation basé sur la participation directe, les enfants ont travaillé aux côtés des scientifiques et des médiateurs pour mieux comprendre le climat et le changement climatique, la science des coraux et les enjeux menaçant les récifs coralliens. 

Ce programme était couplé à des activités de protection du milieu marin, où les élèves ont réalisé eux-mêmes du bouturage de corail en milieu naturel marin (au Parc marin naturel à Mayotte) et en milieu contrôlé (à l’Aquarium tropical du Palais de la Porte Dorée à Paris). 

© Elsa Barreda

Ces activités leur ont permis de mieux comprendre le fonctionnement des coraux et de participer à une démarche scientifique en mesurant la croissance de leurs boutures et en faisant le suivi de la reproduction du corail tout au long d’une année scolaire.

© Andrea Vargas

L’année dernière, les enfants des deux classes ont échangé sur leurs expériences et ont participé à des évènements culturels pour prendre la parole et montrer leurs créations artistiques issues de leurs regards croisés. 

FMR pinceaux

© Elsa Barreda

Les enfants prennent les pinceaux

© Elsa Barreda

Pour conclure une année riche en apprentissages, la promotion 2022-2023 de Bondy prépare deux événements de restitution publique.

Accompagnés par leur maitresse Wafaa Berkani, les élèves se rendront à la Fête de l'océan, qui se tiendra le 2 juin à l’Aquarium tropical de la Porte Dorée à Paris où ils présenteront un bilan de leurs activités et un aperçu de la grande fresque collaborative qu'ils et elles ont réalisée de la main de Yu Zhao, artiste plasticienne.

Une exposition mettant en valeur cette fresque sera par la suite installée sur le campus de l’IRD à Bondy, et sera inaugurée le 10 juin par la classe lors d’un événement ouvert au public.

Au programme : vernissage de l’exposition, ateliers scientifiques et repas convivial dans le jardin potager de l’IRD, suivis d'un après-midi portes-ouvertes du jardin potager.

© Elsa Barreda

© Logos partenaires