Sommaire

La campagne PIRATA FR30, 30e campagne océanographique de la contribution française à l’observatoire multinational PIRATA, a appareillé le 16 février 2020 de Mindelo (Cap-Vert).

La campagne durera 38 jours dans l’Atlantique Tropical Est et le Golfe de Guinée à bord du navire THALASSA de la Flotte Océanographique Française opérée par l’Ifremer.

Le principal objectif de cette campagne consiste en la maintenance de 6 bouées météo-océaniques du réseau PIRATA dédié au suivi des échanges océan-atmosphère.

Comme les années précédentes, plusieurs opérations telles que le remplacement d’un mouillage courantométrique, la réalisation de profils hydrologiques et courantométriques, le déploiement de bouées dérivantes et profileurs autonomes ainsi que différents prélèvements, analyses et mesures en continu sont prévues tout au long du parcours de cette campagne.

Le programme de recherche de la campagne océanographique PIRATA

PIRATA (« Prediction and Research Moored Array in the Tropical Atlantic ») est un programme d'océanographie opérationnelle mis en place en 1997 sous l’égide du programme international CLIVAR (Climate Variability and predictability), et réalisé dans le cadre d'une coopération multinationale (France, Brésil, USA, pays engagés via un Memorandum of Understanding depuis 2001).

Ce programme est dédié à l’étude des interactions océan-atmosphère dans l’Atlantique Tropical et de leur rôle dans la variabilité climatique régionale à des échelles saisonnières, interannuelles voire plus longues dans le cadre des changements climatiques en cours.

Depuis 2013, PIRATA maintient un réseau de 18 bouées météo-océaniques et constitue le réseau d’observations de base en Atlantique Tropical (CLIVAR, OOPC, GOOS, GCOS) pour la prévision climatique et la recherche, notamment dans le cadre de programmes Européens (FP7 PREFACE, H2020 AtlantOS puis TRIATLAS).

Il contribue à OceanSITES et est une des composantes majeures du Tropical Atlantic Observing System (TAOS). A l’échelle nationale, PIRATA est labellisé « observatoire national » depuis 2001 et Il est actuellement labellisé « Service National d’Observations -SNO- Océan-Atmosphère » par la CSOA de l’INSU. Il est partie intégrante du SOERE «CTDO2» (Coriolis-Temps Différé Observations Océaniques) et une des composantes de CORIOLIS.