Le projet « NExT COVID-19 » de l’Université des sciences de la santé de Vientiane et de l’UMI TransVIHMI a été sélectionné pour recevoir un financement de l’Agence Universitaire de la Francophonie.

Le projet « NexT COVID-19 » initié sur la demande de l’équipe hospitalière et par la Faculté des sciences infirmières de l’Université des sciences de la santé de Vientiane au Laos a été sélectionné pour un financement au titre d’un fonds spécial Covid 19. Il a été choisi parmi 438 projets de 238 universités et institutions membres de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) dans 60 pays. « NexT COVID-19 » est construit par une équipe de l’Université des sciences de la santé de Vientiane en partenariat avec l’Institut Tropical et de santé publique du Laos (LaoTPHI), la Fondation Pierre Fabre et l'Institut de recherche pour le Développement (TransVIHMI).

Le projet « NExT COVID-19 » a pour objectif d’explorer l’impact de la pandémie sur les conditions de travail et la sécurité des infirmières dans les hôpitaux de Vientiane, via une approche participative et multidisciplinaire. Il s’agira en premier lieu d’identifier les impacts de la pandémie sur le vécu, les expériences et les pratiques du personnel soignant. Dans un second temps, les résultats de ces recherches serviront à penser et à co-construire avec ces équipes des ateliers de formation et de sensibilisation dans le but de promouvoir une adaptation des pratiques au nouveau contexte sanitaire.