Co-financée par Unitaid et l’ANRS, l’étude NAMSAL?New Antiretroviral and Monitoring Strategies in HIV-infected Adults in Low-income countries est la première étude du genre à comparer deux traitements pour l’infection par le VIH – le dolutégravir (DTG) et l’efavirenz 400 mg (EFV400) – en conditions de vie réelles dans le contexte particulier des pays à ressources limitées.

 

 

Coordonnée par Éric Delaporte (TransVIHMI, Université de Montpellier, Inserm, IRD) et par Charles Kouanfack (Hôpital Central Yaoundé, Faculté de médecine de l'Université de Dschang), NAMSAL avait déjà montré que l’efficacité du DTG n’était pas inférieure à celle d’une dose d’EFV400 après 48 semaines de médication, mais aussi que le risque d’apparition de résistance au traitement était plus faible avec le DTG. Au terme de 96 semaines d’étude, l’équipe de recherche a confirmé ces résultats dans une nouvelle publication de l’édition d’octobre 2020 du Lancet HIV. Les chercheurs ont également précisé que le DTG permettait une suppression plus rapide de la charge virale. Ces résultats vont dans le sens des recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé mises à jour en décembre 2018.

Toutefois, malgré des résultats encourageants, les scientifiques rappellent que dans des pays comme le Cameroun où de nombreuses personnes initient le traitement antirétroviral à un stade avancé et avec une forte charge virale, le risque d’échec thérapeutique est deux fois plus élevé pour ces patients. Il est donc nécessaire de diagnostiquer tôt les personnes infectées par le VIH et les traiter immédiatement.

Référence :

Calmy, A., Tovar Sanchez, T., Kouanfack, C., Mpoudi-Etame, M., Leroy, S., Perrineau, S., Lantche Wandji, M., Tetsa Tata, D., Omgba Bassega, P., Abong Bwenda, T., Varloteaux, M., Tongo, M., Mpoudi-Ngolé, E., Montoyo, A., Mercier, N., LeMoing, V., Peeters, M., Reynes, J. et Delaporte, E. (2020). Dolutegravir-based and low-dose efavirenz-based regimen for the initial treatment of HIV-1 infection (NAMSAL): week 96 results from a two-group, multicentre, randomised, open label, phase 3 non-inferiority trial in Cameroon. The Lancet HIV, 7(10), 677-687. https://doi.org/10.1016/S2352-3018(20)20328-1 


Contact : eric.delaporte@ird.fr, directeur de l'UMR TransVIHMI