Sommaire

Mis à jour le 27/05/20

L’activité d’expertise à l’IRD s’appuie sur les résultats de la recherche pour le développement en faisant le bilan de ce qui est connu, lacunaire, incomplet ou inexploré. Elle se positionne soit en amont de l’élaboration des politiques publiques, soit en réponse à une question posée par un commanditaire qui peut être élaborée à partir des connaissances disponibles.

Conformément à la charte nationale de l'expertise scientifique et technique adoptée par l’IRD, l'activité expertise menée par notre institut prend en compte trois types d’expertises :

Lutte contre le paludisme en Côte d'Ivoire

© IRD

L’Expertise Scientifique Collective IRD (ESCI)

Pluridisciplinaire, de grande portée thématique, l’expertise collective est liée à des enjeux de politique publique. A l’initiative d’institutions nationales ou internationales (ministères, agences de développement, bailleurs de fonds pour le développement, ONG, fondations…) souhaitant disposer des données récentes issues de la recherche utiles à leurs processus décisionnels, l’expertise collective réalise un bilan de connaissances à partir de l’analyse critique de la littérature scientifique internationale. Les experts sont choisis dans la communauté scientifique par l’IRD en partenariat avec les autres parties prenantes de l’expertise. Ce groupe d’experts respecte une parité Nord – Sud et une parité de genre. D’une durée d’un an environ, elle est directement gérée par la Mission « expertise ».

Expédition Ice Memory, préserver le patrimoine glaciaire - Bolivie

© IRD

Expertise et Consultance Institutionnelle IRD (EC2I)

L’expertise ou la consultance institutionnelle a pour objet de fournir à un client, en réponse à une question posée, une interprétation, un avis ou une recommandation aussi objectivement fondés que possible, élaborés à partir des connaissances disponibles et de démonstrations accompagnées d’une démarche scientifique. Elle engage la responsabilité de l’IRD. L'expertise institutionnelle exige indépendance, neutralité et impartialité. Elle n'est pas liée aux intérêts du commanditaire. La consultance, pour sa part, se distingue par la primauté des intérêts du commanditaire. Les experts appartiennent à une unité de l’IRD. La mission « expertise » apporte un appui à l’UMR dans sa démarche de participation. Le contrat est géré par la délégation régionale dont dépend l’unité. Les honoraires perçus sont reversés à l’UMR déduits des frais généraux. 

Lutte contre le paludisme en Côte d'Ivoire 2

© IRD

Consultance à titre individuel (CTI)

La consultance privée est réalisée en son nom par un chercheur de l'IRD. Elle s’inscrit dans la politique d’ouverture de l’IRD. Elle peut être exercée jusqu’à 20% du temps de travail normalement consacré à la recherche. L’autorisation est donnée pour une durée d’un an, renouvelable. Il s’agit d’une prestation purement intellectuelle auprès du commanditaire et ne doit donc pas être une mission technique ou de recherche. Elle est distincte des collaborations de recherche menées dans l’unité et ne doit pas venir en concurrence aux autres contrats menés dans l’unité de recherche. La mission « expertise » vérifie que l’agent a bien reçu l’autorisation de son unité, vérifie qu’il n’y a pas de conflit d'intérêt. Elle met en relation le chercheur avec les services compétents pour l’autorisation de cumul d'emploi. 

Expédition Ice Memory, préserver le patrimoine glaciaire - Bolivie 4

© IRD

Organisation de la mission