La quatrième édition de la fête de la science s’est déroulée du 30 novembre au 1er décembre à la Mairie de Somalomo dans la région de l’Est du Cameroun. Elle était organisée par l’IRD en collaboration avec le Congo Basin Institute (CBI-Université de Californie, USA), l'African Wildlife Foundation (AWF-siège : Nairobi, Kenya) et le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) tutelle de la Conservation de la Réserve du Dja.

danse des femmes de Somalomo

© IRD/Jean Grégoire Kayoum

Au Cameroun, la biodiversité et les usages qu'en font les populations du département du Haut Nyong et plus largement de la région de l’Est, font depuis plus de 30 ans l’objet de recherches scientifiques de l’IRD avec ses partenaires locaux. Cela a motivé le choix de faire de Somalomo la commune hôte de l’édition 2023 de la fête de la science, aux portes de la réserve de Biosphère du Dja, plus grande réserve faunique du Cameroun. Créée au milieu des années 1900, ce patrimoine mondial de l'UNESCO constitue en effet l'une des forêts humides les plus vastes et les mieux protégées d'Afrique.

L’esprit traditionnel de la fête de la science de l’IRD Cameroun consiste à restituer aux populations, au plus près de nos sites d’activités scientifiques, très souvent reculés dans le « Cameroun profond », les résultats de nos travaux de recherche. Cela répond à notre démarche originale de recherche, d’expertise, de formation et de partage équitable des savoirs et savoirs faire, au bénéfice des territoires et pays qui font de la science et de l’innovation un des premiers leviers de leur développement.

L’objectif principal de la fête de la science a été de contribuer à l’intégration et à une synthèse régionale transdisciplinaire des investigations scientifiques, particulièrement dans les domaines de l’environnement, la santé, et les sciences humaines et sociales. Le but était de répondre aux enjeux du développement durable auxquels est confrontée la Réserve de Biosphère du Dja, aujourd’hui en pleine mutation socio-écosystémique. Cet objectif a été largement atteint. Mieux encore, sur le long terme, il a été convenu que cet objectif se matérialisera dans un proche avenir par la production d’un ouvrage centré sur la Réserve de Biosphère du Dja, en direction de la communauté scientifique internationale.

Intervention au Lycée de Somalomo

© IRD/Jean Grégoire Kayoum

Forte mobilisation de la communauté scientifique et des acteurs locaux

Participation des chercheurs et responsables d'ONG

© IRD/Jean Grégoire Kayoum

Une quarantaine de communications et posters ont été partagés par des scientifiques venant du Cameroun, de la France, de la Belgique, des Etats Unis d’Amérique et de l’Australie. Plusieurs ministères ont été représentés, notamment le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, celui des Forêts et de la Faune ainsi que le Ministère du Tourisme et des Loisirs. À signaler également, la présence d’une quinzaine d’autorités traditionnelles, des associations de femmes et des jeunes.
Sur le plan culturel, on a pu dénombrer une vingtaine de groupes de danses traditionnelles et plus de 15 artisans chasseurs, pêcheurs et vanniers ont exposé des objets patrimoniaux. Au total, plus de 800 personnes ont suivi en direct cette importante manifestation scientifique et culturelle via la page Facebook de l’évènement.

Diplomatie scientifique : remise aux autorités municipales d’un ordinateur d’archives scientifiques sur la Réserve du Dja

Remise aux autorités municipales d’un ordinateur d’archives scientifiques sur la Reserve du Dja

© IRD/Jean Grégoire Kayoum

Ce don de l’IRD a été remis par M. Yann Lorvo, représentant de SEM l’Ambassadeur de France aux autorités de la ville de Somalomo. Ce premier équipement informatique de la toute nouvelle médiathèque de Somalomo donne également un accès à la base de documentation « Horizon » de l’IRD qui peut être consultée via le lien www.documentation.ird.fr.

Ce portail de suivi de la production scientifique de l’institut donnera libre accès aux jeunes de Somalomo à la liste des publications des chercheurs et des UMRs de l’IRD, aux bulletins mensuels de veille bibliographique internationale extraits du Web of Science et à la liste des co-publications de l’IRD avec ses partenaires du Sud.