Le 07 novembre dernier s'est tenu au Mémorial Modibo KEÏTA le Forum Universitaire de Bamako sur " Penser la transition politique malienne autour des impensés de l'Etat".

Ce Forum qui s'est tenu le samedi 7 novembre dernier était organisé par le LMI MaCoTeR en vue de débattre sur l'actualité au Mali et de réunir des enseignants-chercheurs, des personnalités issues du monde politique, de la société civile ainsi que des étudiants.

L'objectif de cette rencontre était de susciter un espace où se croisent les savoirs universitaires et les expériences diverses de la vie politique et sociale malienne dans le but de permette de décrypter la transition politique.

L'ordre du jour était basé sur trois tables rondes:

  • La première s'est attachée à questionner les différentes conceptions et expériences de l'État au Mali depuis le XVIIe siècle jusqu'à aujourd'hui proposant ainsi de réfléchir aux choix institutionnels auxquels les différentes instances maliennes sont confrontées dans le cadre de la transition. Les interventions de l'anthropologue Gilles Holder ou encore du sociolinguiste Moussa Sow étaient au programme.
  • La seconde table ronde était consacrée à la problématique de l'inclusivité des sociétés nomades, perçues dans une sorte de périphérie de l'État à la fois du point de vue géographique, économique, social et politique. L'historien Charles Grémont et le chercheur consultant Adam Thiam ont introduit le débat en abordant respectivement les relations entre sociétés nomades au nord du Mali et l'État, puis la marginalisation, voire l'abandon des communautés présentes au centre du pays ouvrant ainsi un débat critique sur la décentralisation.
  • La dernière table-ronde était centrée sur les logiques transitionnelles, la conception de la démocratie et le rôle de la coopération internationale. Initiée par l'intervention du politiste Abdoulaye Sogodogo, la discussion a porté sur les différentes conceptions de la démocratie, la possibilité et les opportunités de réformes institutionnelles offertes par la transition actuelle ou encore les problématiques de résolution des conflits.

Le compte rendu complet de la journée est disponible sur le site du LMI MaCoter.