Mis à jour le 08/06/20

Les activités scientifiques de l’IRD au Ghana s’inscrivent dans quatre domaines prioritaires répondant aux Objectifs du développement durable (ODD) : la santé, l’océanographie, l’hydrologie et l’urbanisme.

Activités scientifiques

Les activités scientifiques de l’IRD au Ghana concernent majoritairement des thématiques dans le champ de la santé, sous la forme de programmes de recherche en partenariat avec des équipes ghanéennes.

L’activité s’étend également aux domaines de l’océanographie, de l’hydrologie et de l’urbanisme. Pour ceux-ci, l’action de l’IRD vise à associer des chercheurs ghanéens aux travaux conduits avec les équipes partenaires des pays de la sous-région, à soutenir des étudiants en master ou en thèse et à partager les résultats des recherches menées dans les pays voisins.

  • Maladies infectieuses

    Paludisme associé à la grossesse et à l’enfance : stratégies innovantes de prévention

    L'objectif est de passer d’une recherche fondamentale à des stratégies thérapeutiques préventives innovantes, par l’identification et la caractérisation des protéines parasitaires à potentiel antigénique :

    • Mise au point d'un vaccin contre le paludisme placentaire : évaluation des corrélats de protection par system serology  et compréhension de l’effet des infections helminthiques sur la réponse vaccinale.
    • Accélérer le développement du vaccin contre le paludisme
    • Élaborer une nouvelle stratégie de vaccination afin de protéger les enfants contre le paludisme grave.

    Épidémiologie, parasitologie et socio-anthropologie

    • Produire des données sur les interventions pour le traitement du paludisme et distinguer les déterminants de leur mise en œuvre efficace au Ghana.
    • Examiner les caractéristiques de l’observance du traitement préventif intermittent du paludisme (TPI).
    • Chercher les retombées des interventions sur le poids du paludisme.
  • Santé et société
    • Anthropologie, sociologie et épidémiologie sociale.
    • Étudier le marché du médicament pharmaceutique industriel du côté de l’offre (circulation, distribution) et de la demande (usages, consommation) au Bénin et au Ghana, où les systèmes pharmaceutiques présentent des divergences majeures.
    • Examiner les processus de la globalisation du médicament au Bénin et au Ghana et analyser leurs conséquences en santé publique.
    • Analyse du système pharmaceutique du Cambodge suite à l'apparition d'une résistance du parasite responsable du paludisme à l’artémisinine dans le pays.
  • Sécurité alimentaire

    Projet INSIDER (Integrated strategies for micronutrient deficiency reduction - UMR NUTRIPAS-IRD, CIRAD, CSIR) : évaluer les stratégies de lutte contre les carences en micronutriments pour maximiser l'impact parmi les populations les plus vulnérables en Afrique de l'Ouest, sans augmentation des risques de surconsommation.

Contribution de l’IRD aux centres d’excellence africains

Dans le cadre des Centres d'excellence africains (ACE), appuyés par la banque mondiale, l’IRD soutient quatre projets au Ghana, dont trois renouvellements :

  • West african centre for cell biology of Infectious and non-communicable diseases [renouvellement], université du Ghana, département Santé, LMI CONS-HELM (UMR MERIT)
  • Water and environmental sanitation (RWESCK) [renouvellement], Kwame Nkrumah university of science and technology
  • West african center for crop improvement (WACCI) [renouvellement], université du Ghana, ECOBIOIPME, DIADE
  • African center of excellence in coastal resilience (ACECoR), université de cape coast, OCEANSPSIP

Renforcement des capacités et enseignement

  • Instauration d'un laboratoire mixte international (LMI-CONS-HELM créé en 2016) co-dirigé par le Dr Nicaise Ndam et Pr Kwabena Bosompem au Ghana.
  • Ateliers de formation en bioinformatique conduits par les chercheurs de MERIT.
  • Modules d’enseignements de Master et PhD que le West african centre for cell bioology of infectious pathogens (WACCBIP), un centre d’excellence africain de l’Université du Ghana, a intégré dans son programme avec l’aide de MERIT.