Département : Département Sociétés et Mondialisation (SOC)

Contexte

Les recherches de ce projet proposent un regard croisé entre différentes disciplines de sciences humaines et sociales, mais aussi de sciences de la terre, pour étudier les manières de gouverner et les logiques du vivre ensemble dans le secteur extractif marocain. Ces recherches tentent de saisir au plus près du terrain certains enjeux du développement au Maroc et de sa gouvernance.

Ce projet de recherche sur les manières de gouverner les mines  au Maroc  “insiste plus particulièrement sur les relations de pouvoir et sur la signification socio-politique des transformations en cours dans différents bassins miniers marocains. L’objectif est d’adopter une démarche dynamique et empirique, et de sortir d’approches souvent normatives et peu ancrées dans la réalité sociale. Outre cette volonté d’aborder le secteur minier « par le bas », ce projet vise également la prise en compte des politiques de dérégulation, de privatisation et de libéralisation, généralement associées au processus de globalisation, en insistant sur leurs négociations et réinventions au niveau local.

Ce projet s’intègre dans le LMI AMIR « Activité minière responsable au Maroc: Enjeux, Défis et Solutions » ( 2020-2024)

Impacts

  • Projet VAMS (2017-2019) : comprendre les transformations des territoires touchés par le déclin en raison de la fermeture de la mine (Jerada) ou des transformations de l’exploitation (Youssoufia)
  • Pour le LMI AMIR (2020-2024) : co-construction d'un laboratoire interdisciplinaire et transdisciplinaire de référence internationale dans le domaine de l’activité minière responsable. 

Coordination

Partenariats