Mis à jour le 28/06/21

Un Groupement de recherche international-Sud (GDRI-Sud) est un réseau de laboratoires français et étrangers constitué entre plusieurs pays, dont au moins un pays en développement (PED).

 

Institution française publique de recherche, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) défend un modèle original de partenariat scientifique équitable avec les pays du Sud et une science interdisciplinaire et citoyenne, engagée pour la réalisation des Objectifs de développement durable.

Un Groupement de recherche international-Sud (GDRI-Sud) est un réseau de laboratoires français et étrangers constitué entre plusieurs pays, dont au moins un pays en développement (PED), autour d’une thématique stratégique pour la recherche sur et pour le développement durable dans la zone intertropicale ou méditerranéenne. Un GDRI-Sud est doté d’un comité de coordination scientifique.

  • Objectifs
    • Réunir plusieurs laboratoires français et étrangers, dont au moins deux partenaires de PED qui pourront être ou non du même pays, dans un partenariat multiple et souple, créant ainsi un forum bénéfique aux échanges scientifiques ;
    • Favoriser les coopérations scientifiques entre partenaires eux-mêmes, avec une composante Sud-Sud (aussi bien les pays émergents que les pays les moins avancés) ;
    • S’articuler avec les initiatives portées par les grandes organisations internationales ou régionales et également autour de la consolidation et de la coordination de services ou réseaux d’observation des milieux ou des populations.

    Un GDRI-Sud n’a pas vocation à financer un projet de recherche collaborative.

    Sur la base des recommandations d’un comité composé de membres des instances scientifiques de l’IRD, le GDRI-Sud est créé pour une durée de quatre ans, renouvelable une fois (sous réserve d’une évaluation positive). Une décision attributive d’aide fixe les règles de partenariat entre les institutions de rattachement des membres du GDRI-Sud, la personne qui coordonne le GDRI-Sud et l’IRD. Un rapport scientifique et financier est réalisé à mi-parcours et en fin de projet.

    Les projets présentés s’intéressent aux grands enjeux planétaires et concourent aux Objectifs du Développement Durable (ODD). Ils intègrent d’une manière générale la stratégie scientifique de l’IRD et s’inscrivent dans les grands défis pluridisciplinaires au cœur des enjeux stratégiques de l’Institut  :

    • Géo-ressources et durabilité
    • Villes durables
    • Littoral et mer
    • Une seule santé
    • Biodiversité
    • Sols et terres
    • Systèmes alimentaires
    • Changement climatique
    • Migrations

    Les propositions s’inscrivant dans une démarche de science de la durabilité  (transdisciplinarité, co-construction avec les porteurs d'enjeux, sciences participatives) seront particulièrement bienvenues. 

    La direction de l’IRD accueillera aussi avec intérêt les propositions contribuant à une science ouverte et mieux partagée, s’inscrivant dans une démarche de réduction de l’empreinte carbone et environnementale des activités de recherche, ainsi que de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

    Les structures de recherche impliquées doivent également garantir la cohérence du projet avec les évolutions et les priorités fixées pour les systèmes d’Enseignement Supérieur et de Recherche (ESR) de leur pays.

  • Conditions d’éligibilité
    • Un GDRI-Sud doit être constitué de plusieurs laboratoires issus d’au moins un pays en développement ;
    • Un projet de GDRI-Sud doit être soumis par des chercheurs ou des enseignants chercheurs appartenant à une unité de recherche dont l’IRD est tutelle ou d’une unité associée à l’Institut conjointement avec des chercheurs appartenant à des organismes de recherche ou des universités des PED ;
    • Un chercheur ou enseignant-chercheur impliqué dans un autre programme structurant de l’IRD, notamment un Laboratoire mixte international (LMI) ou une Jeune équipe associée à l’IRD (JEAI), peut présenter un projet de GDRI-Sud.
  • Critères d’évaluation

    Les éléments qui seront pris en compte lors de l’évaluation sont les suivants :

    Qualité scientifique et intérêt de la thématique scientifique du réseau

    • Degré de connaissance de l’état de l’art de la thématique ciblée par le réseau ;
    • Objectifs scientifiques du réseau.

    Effet structurant du réseau international proposé et valeur ajoutée pour la communauté scientifique concernée

    • Intérêt de la structuration de la communauté scientifique autour du thème choisi ;
    • Adéquation entre le périmètre du réseau (laboratoires, pays) et la communauté scientifique dans le domaine ciblé ;
    • Valeur ajoutée de la collaboration Sud et le bénéfice pour les équipes françaises et vice-versa ;
    • Adéquation avec les priorités de l’ESR des pays partenaires Sud.

    Qualité scientifique des équipes impliquées

    • Qualité des publications des équipes françaises/étrangères (Nord) et des équipes Sud.
  • Modalités de l’appui

    Un GDRI-Sud est sélectionné pour une durée de 4 ans, renouvelable une fois (sous réserve d’une évaluation positive - voir « Modalités de soumission et d’évaluation »).
    Suite à la sélection du projet, un contrat comprenant le programme scientifique, le budget prévisionnel consolidé et la composition du comité de coordination scientifique sera proposé pour signature aux responsables des institutions partenaires françaises et étrangères de ce GDRI-Sud. Un rapport scientifique et financier doit être réalisé à mi-parcours et en fin de projet.

  • Budget

    Le montant indicatif de la contribution IRD peut atteindre un maximum de 15 000€ annuels. Ce montant peut être ajusté selon les spécificités de chaque projet et est décidé par le ou les département(s) scientifique(s) de référence. Ces crédits peuvent être utilisés pour financer des dépenses liées à la mobilité internationale en lien avec le GDRI-Sud (mobilité du personnel, organisation de séminaires et d’ateliers, publications).

  • Présentation du programme 2021
  • Termes de référence
  • Pour candidater