A l’occasion du Nouveau Sommet Afrique – France organisé le 8 octobre à Montpellier, l’Université de Montpellier et ses 15 partenaires de l’I-SITE Montpellier Université d’Excellence (MUSE) impliquant l'IRD, ont signé une convention d’entente stratégique, formalisant ainsi la volonté partagée des établissements d'œuvrer ensemble en matière de structuration de la recherche, de formation par la recherche, de stratégie européenne et internationale et de coopération dans le domaine de la valorisation et du transfert.

Une convention d’entente stratégique qui formalise une vision partagée portée depuis 5 ans

Les 16 partenaires du projet d’I-SITE Montpellier Université d’Excellence (MUSE) entretiennent depuis de nombreuses années des relations étroites en matière de politique scientifique et de formation. Ces collaborations se sont renforcées avec la labellisation en 2017 du projet d’I-SITE MUSE, porté par l’Université de Montpellier. Profitant alors d'une dynamique collective nouvelle depuis le lancement de l’I-SITE, et après 5 années de déploiement du projet, les stratégies des établissements se positionnent aujourd'hui clairement au service de l'émergence à Montpellier d'un site dont la vitalité scientifique doit l'amener à jouer un rôle important aux échelles nationale, européenne et internationale. « Par leur diversité et l’étendue de leurs thématiques, les établissements du projet d’I-SITE Montpellier Université d’Excellence offrent un dispositif de recherche et de formation couvrant un très large panorama de thèmes et de disciplines. Par leurs complémentarités et leurs synergies, ils mettent en avant une identité collective singulière qui, sans nier l'importance de chacune des disciplines, entend répondre de manière globale à trois enjeux essentiels pour un développement durable de la planète : la protection de l'environnement, la sécurité alimentaire et la santé humaine. », explique Philippe Augé, président de l’Université de Montpellier.

Des engagements pour le futur au sein de l’Etablissement public expérimental

Dès son lancement, le projet d'I-SITE MUSE avait en effet pour ambition principale de contribuer à l'émergence à Montpellier d'une université de rang international, mettant en synergie les forces de tous les partenaires, et reconnue notamment pour son rayonnement sur les trois enjeux : nourrir, soigner, protéger. Cette ambition réclamait une action sur l'ensemble des champs de la vie d'une université – formation, recherche, relations internationales, innovation, vie étudiante – mais également la mise en perspective d'une nouvelle organisation pour l'université, organisation susceptible d’intégrer des partenaires.

La publication du Décret du 20 septembre 2021 (n°2021-1207) portant la création de l’Etablissement public expérimental (EPE) est venue confirmer cette ambition partagée depuis 5 ans pour un site d’excellence montpelliérain et prévoit désormais différents leviers pour une collaboration pérenne et fructueuse, qui se traduit concrètement par la signature de cette convention d’entente stratégique :

 

  • Sur le plan institutionnel, la participation au comité des investissements stratégiques et structurants, instance de concertation définie dans le Décret du 20 septembre 2021. Ce comité définit et coordonne les objectifs communs liés au déploiement des dispositifs issus des programmes d’investissement d’avenir. Il mène la réflexion et arrête les choix collectifs des partenaires en termes de politique d’investissements scientifiques et immobiliers et de réponse aux appels à projets structurants.

 

  • La mise en commun de compétences en recherche, notamment sur la politique scientifique, et une collaboration qui s’exercera au sein de toutes les Unités de Recherche du périmètre de MUSE, quel que soit leur statut, et de cinq pôles de recherche eux-aussi définis par le Décret du 20 septembre 2021. Le renforcement d’un projet partagé doit servir l’ambition de coordonner des recherches au meilleur niveau international, en promouvant la transdisciplinarité, visant une double ambition d’excellence académique aux frontières de la connaissance et de réponse aux besoins de la société et du monde socio-économique. D’autres aspects de cette entente déjà fructueuse sont également prévus, tels que la charte commune de signature des publications scientifiques et la contribution aux classements internationaux permettant depuis plusieurs année la progression de l'Université de Montpellier dans ces classements.

 

  • La mise en commun de compétences en matière de politique européenne et internationale, renforçant ainsi l’attractivité scientifique et la visibilité du site en nouant des collaborations avec des partenaires stratégiques, au Nord comme au Sud.

 

  • En matière de formation, la relation entre les établissements partenaires se déploiera principalement dans le travail commun dans le cadre du collège doctoral de l'Université de Montpellier, dans le développement d’outils de formation par la recherche et le déploiement de dispositifs innovants de transformation pédagogique.

 

  • Enfin, le champ de coopération s’étendra dans le domaine de la valorisation et du transfert en mettant en œuvre une stratégie d’innovation commune, en prise avec les enjeux économiques et les besoins de la société, à toutes les échelles, du Territoire à la Planète.

 

Ainsi, que ce soit par les engagements pris dans l’application de la charte commune des publications scientifiques, la définition des partenariats internationaux stratégiques communs, ou encore la concertation dans les choix structurants pour le site, les 16 établissements partenaires du projet d’I-SITE MUSE ont affirmé, en signant cette convention d’entente stratégique ce vendredi 8 octobre, vouloir renforcer leur coopération stratégique et répondre non seulement à des attentes du jury des IDEX-ISITE, mais aussi à celles plus larges, des missions de service public de l'enseignement, de la recherche et de l'innovation qu'ils partagent.

 

Bloc Logo Muse

 

Téléchargez le communiqué de presse