La fondation Ice Memory a lancé sa huitième opération en Norvège, dans les glaciers de l'archipel du Svalbard. Trois carottes de glace ont été extraites afin d'être analysées puis préservées pour les générations futures dans un sanctuaire dédié à la mémoire de la glace en Antarctique.

Membre fondateur de la fondation Ice Memory, l'IRD s’investit de longue date avec ses partenaires dans la connaissance des glaciers tropicaux. Le réchauffement climatique, en accélérant l'évaporation et la fonte des glaciers, entraine la disparition de données scientifiques contenues dans les glaces pourtant essentielles à la compréhension des phénomènes climatiques passés et actuels.

Malgré les obstacles liés à la présence inattendue d'eau dans les couches de neige et les conditions météorologiques extrêmes, l'équipe internationale de scientifiques a atteint le glacier Holtedahlfonna sur l'archipel du Svalbard, en Norvège, le 4 avril. Durant deux semaines, l'équipe va prélever deux carottes de glace d’une longueur de 125 mètres environ.

Les deux premiers échantillons de glace serviront à étudier les données contenues dans la glace, essentielles pour comprendre les variations de l'étendue de la glace de mer au cours des trois siècles. L'histoire du climat et de l'activité environnementale est piégée et préservée dans les cristaux de glace du Svalbard : 300 ans d'archives sur le changement climatique sont conservés dans cette bibliothèque gelée. 

La troisième carotte de glace prélevée sera acheminée et stockée dans une grotte en Antarctique pour être conservée durant les prochains siècles. Ce sanctuaire de la mémoire des glaces permet un stockage naturel à -50°C et garantit une conservation à long terme, offrant ainsi aux scientifiques de demain des données riches en informations sur l’histoire climatique et environnementale de notre planète. 

Thumbnail

Durée de l’expédition : 1 mois
Nombre de participants : 8 scientifiques, 1 guide, 1 foreur, 1 vidéaste
Altitude : 1100 mètres
Nombre de carottes extraites : 2

Ice memory : constituer des archives climatiques pour les générations futures

L’initiative Ice Memory née en 2015 suite au constat alarmant des glaciologues Jérôme Chappellaz (CNRS/UGA, France), Patrick Ginot (IRD/UGA, France) et Carlo Barbante (CNR/Ca'Foscari, Italie) : l'augmentation des températures ces dernières décennies accélère la fonte des glaciers et entraîne la perte de données scientifiques essentielles pour comprendre l'évolution du climat dans le passé, mais aussi pour anticiper les changements à venir.

Depuis 2016, Ice Memory collecte des carottes de glace provenant de glaciers sélectionnés et menacés dans le monde entier.

La conservation de ces carottes glaciaires permettra aux générations futures de scientifiques d’avoir accès à des carottes de glace de haute qualité, ce qui leur permettra de poursuivre leurs recherches sur l'environnement et le climat mondial.

Le comité exécutif de l'UNESCO a reconnu l'importance de sauvegarder cet héritage scientifique via deux décisions en 2017 et 2018. En 2021, sept grandes institutions scientifiques ont créé la fondation internationale Ice Memory : le CNRS, l'IRD, l'Université Grenoble Alpes et l'Institut polaire français (IPEV) en France ; le Conseil national de la recherche (CNR) et l'Université Ca' Foscari de Venise en Italie ; et l'Institut Paul Scherrer (PSI) en Suisse.

 

S'inscrire à la newsletter Ice Memory