Sommaire

Mis à jour le 17/06/20

L'activité scientifique de l'IRD en Indonésie s'appuie sur une présence relativement restreinte d'agents en affectation dans le pays, mais qui sont des relais essentiels pour permettre la venue régulière et soutenue de chercheurs (de l'IRD ou d'autres instituts de l'ESR français) en missions de courtes ou longues durées.

Projets en cours en Indonésie

card discover

© IRD - François Beauducel

Déploiement de panneaux solaires au niveau d'un relais de transmission de données sur l'activité du volcan Merapi

  • Site instrumenté VELI (Observatoire à long terme)

    Labellisé site instrumenté en 2009, VELI (Volcans Explosifs Laboratoire Indonésien) a pour mission l’observation de volcans indonésiens explosifs fréquemment actifs, considérés comme des volcans analogues des volcans français des Antilles, peu actifs en comparaison. Les volcans indonésiens permettent d’aborder certains aspects typiques de l’activité catastrophique de ces volcans à dômes (gaz de haute température, déclenchement et mise en place des coulées pyroclastiques ou lahars, déformations actives, dynamique des dômes, de même que le développement et la validation d’instrumentation et de méthodes de surveillance.

    Coordination : Jean-Philippe Métaxian (UMR ISTerre)

    UMRs IRD impliquées : LMV, ISTerre

    Partenaires : IPGP, ITB, PVMBG, BMKG, BPPTKG

    Site web du projet

card discover

© IRD - Nicolas Hubert

Illustration de la bibliothèque de référence en ADN barcoding pour les poissons d'eau douce de Java et Bali

  • Projet FRESHBIO (2018-2020)

    Il est urgent de mieux cerner l'état des biotes d'eau douce dans les points chauds insulaires en Asie du Sud-Est. Pour cela, des méthodes d'inventaire des espèces basées sur l'ADN sont nécessaires pour accélérer la connaissance de la biodiversité, et une cartographie précise de celle-ci est nécessaire pour accompagner les actions de conservation. Le projet FRESHBIO s'efforce de répondre à ces impératifs : il conduit des campagnes de barcoding ADN pour constituer des bibliothèques de référence. LE projet analyse les tendances historiques de la démographie des populations et de l'agrégation des espèces dans les communautés écologiques pour aborder l'état des biotes aquatiques (expansion versus contraction), et estimer l'impact de la conversion des terres sur les modèles de diversité. Le projet s'intéresse également à la dynamique d'adaptation et de résilience des populations humaines dépendantes de ces biotes qui sont exposés à d'importants changements environnementaux.

    Financement : Joint Funding Scheme de l'UE

    Coordination : Nicolas Hubert (UMR ISEM)

    UMRs IRD impliquées : BOREA, CEFE, ISEM

    Partenaires : LIPI RCB

    Site web du projet

card discover

© IRD - Dominique Guillaud

Plateforme rituelle de pierres sur le site de Selata au Timor Oriental

  • Projet POPEI COLL : Politiques culturelles, héritage local et approches collaboratives en Insulinde orientale (2019-2021)

    Le projet vise à repenser les politiques culturelles fondées sur le patrimoine, trop souvent “descendantes” et d'inspiration occidentale et dont les objectifs sont généralement éloignés des conceptions et des préoccupations des populations sources, alors que leurs cultures sont censées être à la base des initiatives patrimoniales portées par les gouvernements.

    Afin de proposer un nouveau dialogue entre politiques, science et patrimoine local, le projet POPEI COLL cherche à sonder les enjeux sociaux du patrimoine dans les sociétés non occidentales. En s'inspirant des catégories locales et de leurs modes d'appropriation et de gestion, il tente de proposer de nouvelles pratiques pour l'enrichissement vernaculaire des politiques culturelles. Deux terrains sont prévus pour mener à bien ce projet : l'île de Flores en Indonésie et l'île d'Atauro au Timor oriental.

    Financement : ANR

    Coordination : Dominique Guillaud (UMR PALOC)

    UMRs IRD impliquées : PALOC

    Partenaires : UMR Eco-anthropologie, UMR CASE, LIPI

    Site web du projet

card discover

© IRD - Christophe Maes

Déchets plastiques sur une plage touristique de Bali

  • Amélioration de la surveillance et de la modélisation des débris marins (2020-2021)

    En réponse à une demande du gouvernement indonésien, ce projet vise à améliorer la surveillance et la modélisation des débris marins au niveau national. Le projet permettra de fournir les équipements et recherches appropriés pour suivre la distribution et les mouvements des déchets marins à partir des rivières et à visualiser les sites d’accumulation plastiques en fonction des saisons, avec l’objectif de fournir des recommandations pour l’évitement et le traitement de cette pollution.

    Le montage FEXTE doit permettre la valorisation de l’expertise française en matière de recherche océanographique et des engagements de l’Etat français tels que le "Pacte national sur les emballages plastiques". Le projet contribuera également à la préservation de la biodiversité en suivant les déplacements d’espèces rares, telles les tortues marines, particulièrement touchées car pouvant ingérer ou s’entraver avec des débris plastiques. Le projet permettra de comparer la trajectoire des tortues de mer avec la dérive du plastique afin d’identifier les zones de risque et de vulnérabilité.

    Financement : AFD

    Coordination : Christophe Maes (UMR LOPS)

    UMRs IRD impliquées : LEGOS, LOPS, MIO

    Partenaires : BRSDM, CLS

    Site web du projet

    En savoir plus

card discover

© MEAE

Les fréquents séismes qui secouent l'Indonésie occasionnent d'importants dégâts matériels et humains

  • Etude de la sismicité générée par la série de tremblements de terre de Lombok en 2018 (2020-2021)

    Entre le 29 juillet et le 19 août 2018, l'île de Lombok a été frappée par une série de tremblements de terre (de 6,3 à 6,9 Mw) d'une puissance sans précédent dans l'histoire des enregistrements de la zone. L'épicentre situé près du complexe du volcan Rinjani au nord de l'île, a occasionné d'importants dégâts dans toute l'île et l'île de Bali voisine.  563 victimes ont été déplorées, auxquelles s'ajoute un millier de blessés et quelques 417 000 personnes déplacées.

    Le projet prévoit de mener une série d'études intégrées pour aider l'Agence indonésienne de météorologie, climatologie et géophysique (BMKG) à améliorer la surveillance sismique et l'atténuation des risques dans cette région. Les principaux axes du projet sont de fournir une surveillance sismique complète à Lombok, de mieux comprendre le mécanisme physique de la récente série de tremblements de terre, de modéliser l'impact possible du tremblement de terre sur le volcan Rinjani, et de soutenir une campagne d'éducation sur les risques sismiques pour les habitants.

    Financement : Projet Hubert Curien

    Coordination : Jean-Philippe Métaxian (UMR ISTerre)

    UMRs IRD impliquées : ISTerre

    Partenaires : IPGP, ITB, PVMBG, BMKG

card discover

© IRD - Philipson Bani

Mesures par caméra infrarouge et Multi-GAS en bordure de caldera du volcan Dukono

  • Caractérisation de la source magmatique du volcan Dukono (2020)

    Le volcan indonésien Dukono (en activité éruptive depuis 1933) est moins connu de la communauté scientifique que les autres volcans réputés pour leurs manifestations éruptives continues. Des investigations scientifiques doivent être encouragées pour comprendre son fonctionnement afin de mieux gérer les risques associés. En 2018 nous avons démontré que le volcan Dukono est la plus grande source de dégazage magmatique en Indonésie, libérant chaque année 5000 kt d’H2O, 290 kt de SO2, 88 kt de CO2, 5 kt H2S et 7 kt de H2. Ce travail a également mis en évidence un apport de CO2 exceptionnellement faible pour une zone de subduction. Ce projet permet d'étendre l'investigation sur la source. Il s'agit de comprendre l’origine des sources magmatiques du Dukono, en s’appuyant sur les analyses géochimiques et une caractérisation du volume du magma dans le réservoir en combinant les mesures de dégazage et la composition des inclusions vitreuses piégées dans les olivines.

    Financement : Science & Impact (soutien de l'Ambassade de France)

    Coordination : Philipson Bani (UMR LMV)

    UMRs IRD impliquées : LMV

    Partenaires : PVMBG

card discover

© BBPBL - Muawanah

Mousse en surface d'océan consécutive à un bloom de dinoflagellés

  • Impact des processus physiques sur la dynamique des blooms d'algues toxiques dans la baie de Lampung (2020)

    Des précédents travaux conduits par l'UMR MARBEC ont révélé l'apparition de blooms de dinoflagellés toxiques depuis 2012 dans la baie de Lampung, lesquelles déciment les populations de poissons des fermes aquacoles. Les facteurs déclenchants de ces blooms du point de vue de l'environnement physique et biogéochimiques restent cependant à identifier et quantifier. Le projet cherche à caractériser les conditions hydrologiques et les courants sur un site peu profond (12 m) où les blooms démarrent, en s'appuyant sur des capteurs de température haute fréquence, des capteurs CTD et un courantomètre très haute fréquence qui préciseront notamment les composantes turbulentes. En parallèle, un échantillonnage hebdomadaire de la colonne d'eau en termes de nutriments, matières en suspension et espèces planctoniques fournira un suivi de la dynamique planctonique et des flux de nutriments. Ces observations devraient permettre d'identifier les successions de conditions environnementales physique et biogéochimiques favorables à l'apparition d'un bloom.

    Financement : Science & Impact (soutien de l'Ambassade de France)

    Coordination : Yannis Cuypers (UMR LOCEAN)

    UMRs IRD impliquées : ISTerre

    Partenaires : IPGP, ITB, PVMBG, BMKG

Projets en cours au Timor Oriental

  • Projet ANR POPEI COLL : Politiques culturelles, héritage local et approches collaboratives en Insulinde orientale (2019-2021)

    Le projet vise à repenser les politiques culturelles fondées sur le patrimoine, trop souvent “descendantes” et d'inspiration occidentale et dont les objectifs sont généralement éloignés des conceptions et des préoccupations des populations sources, alors que leurs cultures sont censées être à la base des initiatives patrimoniales portées par les gouvernements.

    Afin de proposer un nouveau dialogue entre politiques, science et patrimoine local, le projet POPEI COLL cherche à sonder les enjeux sociaux du patrimoine dans les sociétés non occidentales. En s'inspirant des catégories locales et de leurs modes d'appropriation et de gestion, il tente de proposer de nouvelles pratiques pour l'enrichissement vernaculaire des politiques culturelles. Deux terrains sont prévus pour mener à bien ce projet : l'île de Flores en Indonésie et l'île d'Atauro au Timor oriental.

    Financement : ANR

    Coordination : Dominique Guillaud (UMR PALOC)

    UMRs IRD impliquées : PALOC

    Partenaires : UMR Eco-anthropologie, UMR CASE, SEAC, Timor Aid, UNTL

    Site web du projet

Unités de recherche intervenant en Indonésie et au Timor Oriental

  • Les unités de recherche implantées

    UMR CEFE - Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive

    UMR ISTerre - Institut des Sciences de la Terre

    UMR MARBEC - MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation

  • Les unités de recherche travaillant sur projet

    UMR AMAP - Botanique et modélisation de l'architecture des plantes et des végétations

    UMR BOREA - Biologie des Organismes et Ecosystèmes Aquatiques

    UMR DIADE - Diversité - Adaptation - Développement des plantes

    UMR ENTROPIE - Ecologie Marine Tropicale des Océans Pacifique et Indien 

    UMR HNHP - Histoire naturelle de l'Homme Préhistorique  

    UMR HSM - Hydrosciences Montpellier

    UMR ISEM - Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier

    UMR LEGOS - Laboratoire d'Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

    UMR LMV - Laboratoire Magmas et Volcans

    UMR LOCEAN - Laboratoire Océanographie, Climat, Océan, Mer, Environnement, Dynamique, Biogéochimie        

    UMR LOPS - Laboratoire d'océanographie physique et spatiale

    UMR MIO - Institut Méditerranéen d'Océanographie

    UMR NUTRIPASS - Nutrition et Alimentation des Populations aux Suds  

    UMR PALOC - Patrimoines locaux, environnement et globalisation

    UMR PHARMA-DEV - Pharmacochimie et biologie pour le développement

    UMR URMIS - Migrations et Société 

  • Les unités de recherche présentes au Timor Oriental (sur projet)

    UMR PALOC - Patrimoines locaux, environnement et globalisation