Mis à jour le 08/07/22

Depuis le rapport FAO de 2013 évoquant le rôle des Insectes comestibles dans la résolution de la question de l'approvisionnement en protéines pour l'homme et de ses animaux domestiques, les projets de recherche et la création d'entreprises , n'ont pas cessé de croître. L'IRD (EGCE, PALOC, NUTRIPASS...) s'est fortement impliqué dans l'analyse des comportements alimentaires aux Suds et dans le passage d'une économie de collecte à l'élevage. AgroParisTech (S. Mezdour) a piloté un projet de déploiement de la filière en Europe, à travers le projet ANR Désirable et les partenaires d'Insectinov ont déployés divers projets sur tous les continents.

Insectinov-Sud regroupera des laboratoires, des chercheurs et des experts membres d'associations partenaires qui sont concernés par l'analyse des chaînes de valeurs sur les insectes comestibles et le développement d'élevages en vue de leur production massive et de leur transformation en produits disponibles pour la consommation humaine et animale. Il constituera un "forum d'échanges" entre ces partenaires pour favoriser l'éclosion de projets de recherches et de développement. Le groupe ainsi constitué aura pour vocation d'intégrer les échanges Nord-Suds dans :


- la production de projets de recherche et de développement en réponse aux appels d'offre;
- la construction d'offres de formation coordonnée entre les différents membres;
- la diffusion des résultats de la recherche afin d'assurer la visibilité du groupe.

Insectinov-Sud aura pour rôle de maximiser les échanges entre des groupes de chercheurs et d'acteurs du développement qui sont actuellement constitués en petits ensembles de partenariats afin de créer un environnement propice à des activités de recherche diversifiées s’accompagnant d’actions de formation et de diffusion. Un des objectifs sera de rendre lisible et visible au niveau national et international les problématiques et résultats de recherche. L'ambition est de produire au plus vite des projets d'envergure associant chercheurs du Nord et du Sud, mais aussi de faciliter les coopérations Sud-Sud entre des équipes qui bien que s'intéressant aux mêmes questions scientifiques se connaissent peu. L'autre ambition du projet est de rassembler les acteurs des projets de développement au sud et une communauté de chercheurs associés à des start-up travaillant à la création d'une nouvelle filière en Europe, qui n'ont pas encore eu l'occasion d'échanger en profondeur sur leurs problématiques. Depuis peu, ce dialogue a été amorcé par le rapprochement d'équipes de l'IRD et d'Agroparistech au sein de l'accord cadre signé en mars 2019, le sens du GDR-I proposé étant de valoriser et de formaliser ces initiatives. Le groupe proposé à vocation à déboucher sur un réseau plus important par accrétion des chercheurs concernés. Il aura vocation à s'inscrire dans des réseaux internationaux plus complexes.

  • Responsable du projet
    • Philippe LE GALL
       
  • Institutions étrangères impliquées

    Cameroun : (1) Université Yaoundé 1, (2) CENTRE PASTEUR DU CAMEROUN, (3) LIVING FOREST TRUST, (4) Université de Douala
    Kenya : JOOST
    Côte d'Ivoire : Université Houphouët-Boigny
    Gabon : CENAREST
    Pérou : Universidad Peruana Cayetano Heredia (UPCH)
     

  • UMR impliquées
    • EGCE
    • iEES-Paris
    • Nutripass
    • PHARMADEV
    • PALOC
  • Disciplines

    Biologie Animale, Entomologie, Génétique, Ecologie, Agroscience , Sciences et techniques agroalimentaires, Biochimie

Période : 2021-2024