Mis à jour le 24/10/22

L’urbanisation rapide et non planifiée en Afrique subsaharienne a des conséquences majeures sur l’environnement favorisant la prolifération des moustiques vecteurs du paludisme et la sélection de la résistance aux insecticides. L’adaptation de ces vecteurs à des habitats larvaires atypiques en milieu urbain affecte l’épidémiologie de la maladie et complique le contrôle de la transmission. C’est dans cette optique que nous proposons d’étudier les caractéristiques et la distribution spatio-temporelle des gîtes larvaires et les facteurs anthropiques favorisant la sélection de la résistance des moustiques aux insecticides en zones urbaines.

La biotypologie et la distribution spatiale et saisonnière des gîtes larvaires des anophèles seront étudiées par la prospection, le typage et la cartographie des gîtes larvaires dans six villes du Bénin, deux fois par an (en saison sèche et en saison pluvieuse). Les conditions environnementales et anthropiques favorisant la prolifération et la sélection de la résistance des vecteurs aux insecticides seront identifiées par la détermination de la nature et des paramètres physico-chimiques des gîtes larvaires rencontrés et par l’identification des activités agricoles impliquant l’utilisation des insecticides et les activités commerciales ou industrielles entraînant le rejet des xénobiotiques. Les relations entre ces paramètres et les niveaux de résistances des anophèles aux insecticides seront déterminées grâce à des tests de sensibilités en utilisant les moustiques adultes issus de l’émergence des larves collectées selon le protocole de l’OMS. La caractérisation moléculaire des espèces et des mécanismes de résistance aux insecticides des anophèles collectées se fera grâce à la technique de Taqman.

Les relations entre la productivité larvaire et les paramètres physico-chimiques, entre la productivité larvaire et le degré de pollution des gîtes, entre le niveau de résistance et la nature des gîtes seront établies. Les résultats obtenus seront utiles au programme national de lutte contre le paludisme dans l’évaluation des stratégies de lutte contre les vecteurs en milieux urbains et la mise en place d'un contrôle des gîtes larvaires.

Période de soutien 2020-2022