La Trypanosomiase humaine africaine (THA) semble proche de l’élimination en Guinée avec 73 et 69 cas déclarés en 2018 et 2019 respectivement. La prévalence a fortement diminué et la persistance reste une question ouverte avec plusieurs hypothèses comme les réservoirs animaux ou humains. L’objectif principal du projet est donc d’identifier ces réservoirs cachés (animaux, porteurs asymptomatiques, malades échappant au système de santé) et d’étudier leur rôle dans la persistance de la transmission afin de définir les stratégies de demain pour aller vers l’objectif d’interruption de la transmission.

 

Les objectifs secondaires sont :

  • Développer des outils de métagénomique pour l’étude des vecteurs (diversité, préférence trophique, diversité parasitaire, etc.)
  • Préciser le rôle de réservoir des animaux
  • Évaluation clinique d’un traitement oral à prise unique
  • Formation

Période de soutien : 2022-2024