A l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité, le 22 mai, l’IRD présente, en partenariat avec l’IUCN et l'Agence de Développement de la Culture Kanak, le film d'animation "Avant que tout ne s'efface, savons-nous toujours écouter la nature ?".

Thumbnail

 

Inspiré des travaux menés par Catherine Sabinot, ethnoécologue et anthropologue au sein de la Représentation de l'IRD en Nouvelle-Calédonie, ce film d’animation réalisé par Nicolas Molé sensibilise au rôle joué par les savoirs locaux et traditionnels dans la gestion et la préservation de la biodiversité mondiale.

En Océanie, depuis des millénaires, les liens entre humains et non-humains sont fondamentaux. Maintenir ces liens, c’est maintenir une société en bonne santé où l’individu est capable de se tenir debout, d’être vivant.

En plus du film d’animation Avant que tout ne s'efface, une exposition interactive itinérante Drenge ju !?"Sois attentif !" en drehu, langue parlée sur l’île de Lifou, Nouvelle-Calédonie., démarrera au centre culturel Tjibaou à Nouméa en octobre prochain.

Au cœur de ce dispositif, on retrouvera le film d'animation conçu par Nicolas Molé ainsi qu’une installation créative et participative, qui apportera une touche dynamique et imaginaire.

L'animation et l’exposition montrent des exemples de savoirs, de savoir-être et de savoir-faire océaniens qu’il importe de considérer pour maintenir ces liens et s’attachent à rendre possible l’intégration de ces manières de faire, de voir, d’écouter dans nos rythmes de vie.