Sommaire

Rencontre avec un chercheur du Samedi 22 Juillet 2023 à 10h à la Médiathèque de l'Institut Français de Madagascar. 

© IRD Madagascar

Si l'ouest de Madagascar est caractérisé par un écosystème terrestre formé de forêts denses sèches caducifoliées, c'est également au sein de l'écosystème marin, au tour de la mangrove que la forêt de palétuviers est devenue en partie caduque pendant la saison humide suite à l'infestation de l'Avicennia marina par les chenilles Hyblaea apricans en 2020, 2022 et 2023, du jamais vu dans l'histoire des mangroves de Madagascar. Des individus d'A. marina sont complètement morts, des ilots avec une mortalité d'A. marina généralisée. Les attaques multiples des chenilles ne les laissent plus vivants. Ces multiples attaques de chenilles pourraient sans doute perturber la régénération de ces mangroves, en provoquant la surmortalité d'un grand nombre d'individus. Des recommandations sont avancées pour résoudre ce problème, avec l'aide de l'imagerie apportées par les satellites d'observation de la Terre, dans le cadre de la mise en place d'un dispositif de suivi et de surveillance à l'aide d'une plateforme numérique de type géoportail.

 

Intervenants

Hery Lisy Tiana Ranajaona, enseignante-chercheuse à l'Université de Mahajanga, apporte son expertise dans le domaine de l'écologie marine. Elle se concentre sur l'étude de la mangrove, un écosystème côtier vital qui abrite une biodiversité riche et contribue à la stabilité côtière. Ses recherches visent à comprendre les mécanismes qui sous-tendent l'infestation par les chenilles Hyblaea apricans et à proposer des solutions durables pour préserver ces mangroves uniques.

Éric Delaitre, quant à lui, est Ingénieur de recherche à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Son expertise réside dans l'analyse de données environnementales complexes et l'utilisation de technologies spatiales pour la surveillance de l'environnement. Il met en place des outils novateurs tels que des plateformes numériques de type géoportail intégrant des données satellitaires pour surveiller et suivre l'évolution de l'infestation des mangroves. Son objectif est de fournir des données précises et actualisées pour mieux comprendre l'impact de cette infestation et élaborer des stratégies adaptées.

Retour en image...