Sommaire

COVID 19 - la science de la durabilité en action

 

En France et auprès des partenaires de l'IRD partout dans le monde, les recherches et moyens de l'Institut ont été réorientés pour lutter contre la pandémie dès que cela a été possible.

Appui à la mise en place des moyens diagnostics

RECEPCIÓN DE MUESTRAS COVID 19 EN INBIOMED 2020-05-12

© Angel Guevara

Dès le début de la crise, les équipes de l’IRD ont apporté un appui à la mise en place des moyens diagnostics.  Les unités sous tutelle IRD Transvihimi, Intertryp, UVE, Vitrome, Mivegec, Merit, Isem... sont ainsi mobilisées, en France, au Bénin, Cameroun, Ghana, Guinée, République démocratique du Congo, Sénégal, Bolivie, Thaïlande... en mettant à disposition leur expertise, un appui matériel et à la capacité des laboratoires, et en soutenant l’innovation, pour permettre le dépistage de la maladie.

Le diagnostic direct du virus à large échelle est notamment le premier volet du projet de recherche-action en appui à la riposte africaine à l’épidémie de Covid-19 (ARIACOV) porté par l'IRD et financé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre de l’initiative « Covid-19 - Santé en commun ».

Avec les partenaires thaïlandais de l'IRD, un laboratoire de biologie moléculaire a par exemple été monté pour proposer des tests de dépistage sous forme de « drive through» (limitant les interactions possibles).

Des chercheurs de l’unité Transvihmi ont mis au point un test permettant de détecter simultanément à partir d’un seul échantillon de sang si une personne a été exposée à trois coronavirus différents.

Organisation de la réponse scientifique

© Fusion Medical Animation - Unsplash

La recherche de l’IRD s’est inscrite dans la mobilisation nationale de la science pour lutter contre la maladie : les chercheurs de l’IRD ont ainsi répondu largement présents aux appels lancés par les structures de recherche françaises.

REACTing, l'IRD et l'ANRS ont lancé une Task Force COVID-19 pour la recherche française dans les pays à revenu faible et intermédiaire afin d'assurer une bonne coordination des projets de recherche portés par ou associant les institutions partenaires dans ces pays quels que soient le thème et la discipline scientifique.

Neuf projets impliquant des équipes IRD ont été sélectionnés dans le cadre de l’appel Flash de l’ANR Covid-19 et quatorze équipes IRD ont été retenues pour un financement ANRS dans le cadre de l'appel à projets Covid-19 Sud "Pour soutenir en urgence la recherche sur le Covid-19 dans les pays à ressources limitées ".

Analyse de la progression du virus

Modélisation et simulation informatique : formation d'étudiants de master à l'Institut de la francophonie pour l'informatique (IFI).

© Carlet - Soulages, François

Elément essentiel pour appuyer la décision publique, la modélisation et l'analyse de la progression de l’évolution du virus a été mise en œuvre par des nombreux chercheurs de l’IRD.

Au Cambodge, au Vietnam, au Mexique, au Burkina-Faso, à Madagascar, en Côte d'Ivoire, au Bénin, les unités Merit, Mivegec, SESSTIM, UMMISCO, Diade ont été ainsi mobilisées pour aider à la modélisation de l'épidémie et à l’analyse de la progression du virus.

L’UMR Merit au Bénin apporte son appui à la construction d'un outil sous-régional de surveillance de l'épidémie Covid-19.

Au Vietnam, une équipe pluridisciplinaire de chercheurs d'Ummisco, de Mivegec et de Diade construit à partir des données disponibles des modèles informatiques spatialisés sur la maladie, consultables et téléchargeables librement.

Le site Covid-19/Afrique développé par des chercheurs à l'IRD, a recensé de nombreuses données disponibles sur la pandémie en Afrique.