Comprendre les pratiques, les enjeux, et les résultats de la recherche pour le développement durable des pays du Sud sont les objectifs des clubs jeunes formés et encadrés par des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires. Ces clubs scientifiques et éco citoyens font partie d’un réseau international coordonné par l’IRD.

© IRD Madagascar

A Madagascar, le premier Club jeune IRD du Centre Betania Ankasina a ainsi lancé leur activité le Mercredi 02 Mars 2023 à la Représentation de l’IRD et du MNHN à Madagascar.

Pour cette première édition, 18 lycées et collégiens y participent sous le thème « La traque des réservoirs de la peste ».

 

Pour ce lancement des activités, les élèves ont rencontré Thierry Portafaix, le Représentant de l’IRD et du MNHN à Madagascar et Gauthier Dobigny, le scientifique qui encadrera le Club

© IRD Madagascar

Cette rencontre entre scientifique et les jeunes a permis de poser les principes d’un club jeune IRD et les premières bases c’est-à-dire l’explication de la démarche scientifique (question, méthodes, collecte des données, analyses, interprétations, recommandations, perspectives) que développeront les lycéens/collégiens dans leur quartier Ankasina.

Les activités du Club seront associées au projet SCARIA qui a pour objectif la mitigation des impacts sanitaires et économiques des rongeurs via des approches communautaires dans quatre villes africaines : Niamey (Niger), Cotonou (Bénin), Mékellé (Ethiopie) et Antananarivo (Madagascar). Pour cela, dans chacun des sites pilotes d’étude, SCARIA travaille :

(i) d’une part à la mise en place et l’animation de groupes locaux de travail qui imagineront, discuteront et formaliseront des stratégies communautaires de lutte contre les rongeurs adaptées aux contextes socio-culturels;

(ii) d’autre part à la production d’un panel de données de référence (ex. paysage urbain ; diversité, mobilité et distribution spatiale des rongeurs ; pathogènes zoonotiques associés ; impacts socio-économiques des rongeurs ; …) dans chacun des quatre sites d’étude.

Ces données permettrons d’évaluer les stratégies communautaires lors de leur implémentation concrète.

Ce club jeune permettra à la fois de sensibiliser les élèves à la démarche scientifique (ici, dans le cadre des questions liées aux interactions santé / environnement, mais aussi de les impliquer directement dans la construction et la mise en œuvre d’un projet de recherche réel.

 

En fin d’année, les jeunes chercheurs pourront s'exprimer et partager le fruit de leurs expériences lors d’une restitution publique dans leur quartier.

© IRD Madagascar