Le 27 janvier dernier a eu lieu la journée de lancement du Laboratoire Mixte International (LMI) Paysages à Madagascar.

Ce projet de Laboratoire Mixte International (LMI) porte sur la question de la durabilité des paysages. Les LMI sont des outils de coopération de l’IRD basés sur un partenariat scientifique équitable avec les pays des régions intertropicales afin de réfléchir ensemble à comment répondre aux grands enjeux liés aux changements globaux qui affectent la totalité de la planète. Ce bel effort de coopération entre science et politique est au cœur de ce que l’on nomme aujourd’hui la science de la durabilité.
 

Un projet de recherche au cœur des enjeux du développement 

Ce LMI aborde la notion de « Paysage » maintenant intégrée dans les enjeux de développement et de conservation forts à Madagascar. Le pays s'est par exemple engagé à restaurer 4 millions d’hectares de terre dégradées et de forêts d'ici à 2030 dans le cadre de l'AFR 100 (Initiative pour la restauration des paysages forestiers africains) et a lancé une campagne nationale de reboisement. L'objectif est de renverser la tendance de la dégradation des forêts.

Ces reboisements vont modifier les paysages de la grande île. Quels seront les impacts réels de ces campagnes sur les populations locales, la restauration des forêts, les usages du bois, la préservation de la ressource en eaux, les feux, … ?

 

Une recherche interdisciplinaire tournée vers les solutions pour contribuer à l’aide à la décision

Le Laboratoire Mixte International « Paysages » porte un projet de recherche sur les enjeux de développement durable mais représente également une belle opportunité pour :

  • La production d’indicateurs de la durabilité sociale, écologique et économique des paysages. Autrement dit de la possibilité pour les décideurs de disposer de connaissances en temps réel sur l’état de bonne santé des territoires et de pouvoir intervenir en conséquence ;
  • la constitution d’un vivier de jeunes chercheurs formés en interdisciplinarité. Ces jeunes scientifiques participeront activement à la recherche de solution pour accompagner les dynamiques d’évolution des paysages soumis aux changements globaux.

L’équipe de ce LMI rassemble 90 membres dont 47 permanents, 29 associés et 14 doctorants.