Le Centre d’Information Commun sur la Recherche et le Développement (CICRD) fête ses 20 ans d’existence du 20 au 22 octobre 2021 au sein de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) à Ouagadougou au Burkina Faso sous le thème « la science ouverte au service de la diffusion de l’information scientifique et technique » Des conférences débats, des formations ainsi que des visites guidées sont au programme de ces journées portes ouvertes dénommés les « 72h chrono du CICRD »
 

Madame Agathe SANOGO, responsable des ressources documentaires du CICRD

© IRD

Le CICRD commémore ses 20 ans après deux décennies consacrées à la diffusion et à la valorisation de l’information scientifique. C’est l’occasion pour le CICRD et ses partenaires d’évaluer les acquis et envisager les perspectives pour les années à venir. « Nous voulons permettre aux jeunes chercheurs et aux nouveaux étudiants de connaître ce centre qui met à la disposition une panoplie de ressources documentaires », a déclaré Madame Agathe SANOGO, responsable des ressources documentaires du CICRD. 

Le CICRD dispose d’un fonds documentaire d’environ 16 000 documents physiques en français et en anglais, 33 collections périodiques, des collections anciennes ainsi qu’un fond documentaires spécifique de la Banque Mondiale. Il met également à disposition des usagers plus de 24 000 revues PDF et téléchargeables et de nombreux documentaires.
 

Monsieur Fabrice COURTIN, représentant de l’IRD au Burkina Faso

© IRD

Selon Monsieur Fabrice COURTIN, représentant de l’IRD au Burkina Faso, le CICRD est le fruit de collaboration de trois institutions : l’Ambassade de France au Burkina Faso, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et l’IRD. « Ces trois structures ont eu l’idée de mutualiser leurs efforts en ressources documentaires dans un esprit collaboratif afin de créer le CICRD », a-t- il souligné. Il a relevé l’importance de la recherche documentaire pour le développement et a remercié l’ensemble des acteurs et des partenaires qui font vivre le CICRD.
 

Monsieur Antoine BRICOUT, attaché de coopération à l’Ambassade de France au Burkina Faso

© IRD

Monsieur Antoine BRICOUT, attaché de coopération à l’Ambassade de France au Burkina Faso, représentant Monsieur l’ambassadeur de France au Burkina a relevé que les centres de recherche français présents au Burkina Faso et leurs partenaires universitaires et de recherche burkinabè produisent des recherches sous la forme de publications scientifiques. « Le CICRD a pour vocation de rendre les résultats de ces recherches plus facilement accessibles pour les chercheurs, les étudiants et même le grand public », a-t -il expliqué. Il a déclaré que la coopération française envisage de développer davantage de possibilités d’accès à l’information scientifique grâce aux outils numériques contemporains.

Monsieur Serge MARLET, Directeur régional adjoint du CIRAD, a, quant à lui félicité et encouragé le CICRD pour ces deux décennies d’existence.
 

Prestation d'artistes en théâtre sur l’importance de la science ouverte dans le développement durable

© IRD

Au cours de la cérémonie, des artistes en théâtre et en slam ont presté sur l’importance de la science ouverte dans le développement durable tout en relevant dans un langage simple, accessible et dans l’humour, l’intérêt de l’information scientifique et technique.
Une visite guidée a eu lieu au cours de laquelle les différentes ressources documentaires disponibles au CICRD et les établissements membres du REMIST ont été exposées
 

Visite guidée des stands d'exposition du CICRD et des établissements membres du REMIST

© IRD

Suite à la visite guidée la manifestation s’est poursuivie avec une visio conférence-débat sur le thème de la science ouverte. Monsieur Pascal AVENTURIER, responsable du service de l’information scientifique et technique de l’IRD a abordé « La feuille de route science ouverte de l’IRD » et Madame Marie-Claude DEBOIN, déléguée à l’information scientifique et technique CIRAD a quant à elle a développé le thème : « Se saisir de la question des données de recherche dans un service documentaire, d’université ou d’institution. Les participants ont posé essentiellement des questions sur la problématique de la science ouverte dans le contexte africain et les difficultés autour de la publication des travaux des chercheurs dans les revues.
Les « 72h chrono » se sont poursuivies avec des formations et des visites de centres membres Réseau pour la Mutualisation de l’Information Scientifique et Technique (REMIST).

card discover

© IRD

Visio conférence-débat sur le thème de la science ouverte

card discover

© IRD

Séance de questions-réponses entre conférenciers et participants

card discover

© IRD

Monsieur Fabrice COURTIN, représentant de l’IRD au Burkina Faso s'est prêté aux questions de la presse venue couvrir l'évènement