Sommaire

Mis à jour le 01/02/22

Depuis 20 ans, plus de 200 clubs jeunes ont vu le jour dans les pays où l'IRD est implanté.

© IRD - Joseph Fumtim

Dans ces clubs, entre 15 et 20 collégiens ou lycéens conduisent une étude scientifique autour de problématiques de développement durable auxquelles les populations locales sont confrontées (lutte contre le paludisme, sauvegarde de la biodiversité, développement urbain, migrations, changements climatiques, alimentation et gestion des ressources, etc.). Accompagnés par un chercheur de l'IRD ou partenaire et guidés par leurs professeurs ou des médiateurs locaux, les jeunes apprennent à produire des connaissances et aiguisent leur esprit critique.

A travers ces clubs, l’IRD et ses partenaires éducatifs et associatifs coordonnent des programmes d’actions qui favorisent l’appropriation citoyenne des savoirs scientifiques pour atteindre les Objectifs de développement durable. Ces dispositifs pédagogiques innovants visent à :

  • Renforcer les compétences de la communauté éducative en matière d’éducation à l’environnement et au développement durable
  • Autonomiser des groupes de jeunes face aux défis de développement durable à travers des projets de clubs jeunes
  • Mobiliser, sensibiliser la jeunesse aux défis de développement durable, à travers des prises de paroles lors de rencontres publiques, de présentation d’exposition ou sur les réseaux sociaux

Découvrez les clubs Jeunes 2021/2022

Découvrez toutes ces vidéos, et bien plus encore, sur World In progress - Le compte de la jeunesse engagée  pour un monde durable !

  • En 2021/2022

    19

    clubs jeunes

  • implantés dans

    9

    pays

  • au total, près de

    400

    collégiens et lycéens mobilisés

En 2021/2022

implantés dans

au total, près de

19

9

400

clubs jeunes

pays

collégiens et lycéens mobilisés

En 2021/2022, 19 clubs sont mobilisés :

  • Au Burkina Faso
    • En partenariat avec le Lycée Scientifique National de Ouagadougou, sur le thème Changements globaux : enjeux et opportunités pour l'Afrique de l'Ouest
    • En partenariat avec le Lycée Municipal Bambata de Ouagadougou, sur le thème Biotechnologie et sécurité alimentaire
    • En partenariat avec le Lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso, sur le thème des Principales maladies du riz en Afrique de l’Ouest
  • Au Bénin
    • En partenariat avec JVE-Bénin et le Collège d'Enseignement Général Pahou, sur le thème Les maladies hydriques saisonnières liées aux inondations à Pahou
    • En partenariat avec JVE-Bénin et le Collège d'Enseignement Général Dantokpa à Cotonou, sur le thème Conséquence de la qualité de l’eau du lac Nokoué sur la faune aquatique et l’homme
    • En partenariat avec JVE-Bénin et le Collège d'Enseignement Général les Pylônes à Cotonou, sur le thème de l'eau
  • Au Cameroun
    • Sur le thème Domestication des insectes comestibles
    • Sur le thème Domestication d’une plante forestière : le safou
  • En France
    • En partenariat avec l'association GDRV et le collège Jean Jaurès de Saint-Chinian, sur le thème Raconte-moi ta migration, raconte-moi l’Ailleurs
  • Au Mali
    • En partenariat avec le lycée Notre-Dame du Niger, sur le thème Eau et agriculture, eau et santé
  • Au Maroc
    • En partenariat avec l'AESVT et le Lycée qualifiant Jaffar Fassi Fehri de Casablanca, sur le thème Eau : définition, enjeux et menaces
  • Au Niger
    • En partenariat avec JVE-Niger et le Complexe d'enseignement secondaire Saga de Niamey, sur le thème Ecologie urbaine
    • En partenariat avec JVE-Niger et le lycée Idriss Alaoma de Diffa, sur le thème Gestion durable des ressources halieutiques autour de la Komadougou à Diffa
    • En partenariat avec JVE-Niger, sur le thème Résilience des agrosystèmes
  • Au Sénégal
  • En Tunisie

Des projets construits en deux étapes

  1. Accompagnés de chercheurs et de médiateurs, les jeunes des clubs explorent un sujet en adoptant une démarche scientifique pour mieux le comprendre et réagir à ses enjeux. Ils s’engagent dans un travail de groupe et mettent en partage leurs connaissances pour agir en faveur de la collectivité.
  2. Dans un second temps, ils prennent la parole grâce à plusieurs dispositifs : exposition, séances de restitutions, serious game afin de restituer leurs travaux et partager publiquement leur engagement.

 

Une thématique phare : l'eau

En mars 2022 aura lieu le Forum Mondial de l'Eau, à Dakar. A cette occasion, de nombreux clubs jeunes se focaliseront sur cette thématique afin que les jeunes impliqués s’informent, s’interrogent et engagent des actions. Ils présenteront leurs travaux pendant et en marge du Forum afin de sensibiliser le grand public, les décideurs et les bailleurs aux défis contemporains liés à l'eau.