La ministre chargée de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, ont signé, le 12 mai 2022, avec Valérie Verdier, présidente-directrice générale de l’IRD, le nouveau contrat d’objectifs, de moyens et de performance de l'Institut (COMP), approuvé en conseil d’administration extraordinaire le 11 avril dernier. 

© IRD - Sabrina Toscano

Ce contrat est porteur d'ambitions fortes, à l’interface des forces et savoir-faire de l’IRD, des objectifs de développement durable (ODD) et des priorités de ses partenaires et de ses tutelles. Il propose des orientations renouvelées de recherche, de formation, d’innovation, d’expertise et d’appui aux politiques publiques en France et dans les pays du Sud.

Ce contrat concrétise la trajectoire prise par l’Institut pour répondre aux défis actuels, au service d’un développement humain respectueux de la préservation des écosystèmes, et de l’excellence de la recherche coproduite avec ses partenaires du Sud et du Nord.

Il reflète la richesse des discussions engagées avec l’ensemble des parties prenantes et s’appuie en outre sur les orientations données pour l’établissement par la PDG lors de sa prise de fonction en janvier 2020 et sur les recommandations formulées lors de l’évaluation de l’établissement conduite par le HCERES (rapport publié le 5 juillet 2021).

Ce COMP s’inscrit dans un contexte législatif renouvelé avec la loi de programmation de la recherche 2021-2030 (LPR) et la loi relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales du 4 août 2021.

Il est structuré autour de 3 grandes ambitions et de 9 orientations stratégiques, et se décline en 43 actions opérationnelles et d'une vingtaine d’indicateurs

  • Ambition 1 : conforter la place l’IRD comme acteur majeur de l’ESRI français dans les régions intertropicales et méditerranéennes pour l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD)
  • Ambition 2 : accroître l’influence internationale de l’IRD et renforcer ses partenariats avec les acteurs du développement
  • Ambition 3 : renforcer l’attractivité de l’IRD au travers de sa responsabilité sociétale et environnementale (RSE) 

 

Ce contrat comporte pour la première fois une trajectoire pluriannuelle de moyens pour soutenir la réalisation de ces actions. L’une des premières portera particulièrement sur le renforcement du pilotage et de la coordination régionale au Sud en lien étroit avec le réseau des représentants. 

Elle permettra la mise en œuvre de mesures de priorisation géographique accrue à l’international et dans les Outre-mer pour répondre aux enjeux et en accroître l’attractivité pour l’ensemble de la communauté scientifique.

Ce COMP établit également des chantiers prioritaires d’évolution organisationnelle et fonctionnelle de l’Institut : renforcement de sa politique de gestion des ressources humaines, recherche de synergies et d’interopérabilité avec les autres organismes de recherche, diversification et renforcement de ses sources de financement.

« Ce contrat d’objectifs, de moyens et de performance répond à l’ensemble des attentes exprimées par nos tutelles, par nos partenaires mais également au sein de nos instances. Il permet également à notre établissement de disposer d’une trajectoire indicative de moyens dédiés. Il nous offre enfin une plus forte capacité à nous projeter au Sud dans le cadre d’actions pluriannuelles », souligne Valérie Verdier, PDG de l’IRD.


Contacts presse :

Consultez :