Mis à jour le 27/10/22

Les pays de la Caraïbe partagent un domaine physiographique exposé à des menaces environnementales similaires. Le développement de solutions durables face à ces menaces doit s’appuyer sur un cadre de recherche et d’innovation solide, un défi pour la plupart des pays caribéens où les capacités locales sur ces sujets restent très insuffisantes. CARIBACT, implanté en Haïti, s’attaque à cette question en renforçant le laboratoire de recherche et JEAI URGéo de l’Université d’État d’Haïti en l’élargissant aux risques hydrométéorologiques et à la variabilité climatique.

© @IRD, LMI CARIBACT

La démarche scientifique de CARIBACT est intégrative, multi-aléas et résolument « sciences de la planète ». Elle vise des enjeux de connaissance et environnementaux majeurs, en s’appuyant sur un noyau de recherche et formation existant en Haïti, la JEAI URGéo de l’UEH et l’équipe ERC2 de l’Université Quisqueya. Les 4 axes de recherche de CARIBACT sont en intersection sur de nombreux processus et observables géophysiques, dans le domaine de la Terre solide, de l’océan et de l’atmosphère.

  • Objectifs scientifiques, projet de recherche
    • Axe 1 : Améliorer la connaissance de l’aléa sismique et tsunami régional
    • Axe 2 : Améliorer la connaissance de l’aléa climatique
    • Axe 3 : Anticiper les phénomènes hydroclimatiques extrêmes
    • Axe 4 : Suivre le domaine littoral dans un contexte de variabilité climatique et sismotectonique

     

  • Partenaires, équipes impliquées

    Haïti :

    • Université Quisqueya, Équipe de Recherche sur les Changements Climatiques « ERC2 » (E. Emmanuel, F. Benjamin, D. Noncent, J. Garçon, A.V.D. Pierre, J. Deroy).

    France :

    • LOCEAN (A. Sifeddine, B. Turcq, S. Caquineau, M. Khodri, M. Carrée)
    • IGE (A. Diedhiou)
    • Université des Antilles (F. Dolique (UMR Borea), M. Philippon, J.F. Lebrun, J.J. Cornée (UMR GM))
    • Université de Bretagne Occidentale (C. Authemayou, K. Pedoja)
    • GET et Observatoire Midi-Pyrénées (V. Clouard, P. Turcq)

    Autres :

    • Cuba : CENAIS (O. Gonzalez, B. Moreno), InSTEC (J.L. Santana, B. Ramos Peña), InSMet (R. Perez).
    • République Dominicaine : Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra, CEHICA (S. Carrasco, R.Perez, J. Chalas)
    • Brésil : Université de l’État de Rio de Janeiro-UERJ (H. Evangelista),
    • Mexique : Université Nationale Autonome du Mexique-UNAM (J.P. Bernal),
    • Chili : Université d’Antofagasta (J.S. Valdes).
    • Pérou : Université Péruvienne Cayetano Heredia (Alexander Perez Segovia).
  • Porteurs du projet
    • Dominique Boisson (Université d’État d’Haïti, Faculté des Sciences, Laboratoire URGéo, 270, rue monseigneur Guilloux, Port-au-Prince, Haïti).
    • Éric Calais (UMR Géoazur / IRD et École normale supérieure, 250 rue Albert Einstein, Campus CNRS Azur, 06560 Valbonne, France).

Année de création : 2021

Période : 2021-2025