Mis à jour le 08/07/22

Logo LMI EDIALe LMI EDIA (Évolution et Domestication de l’Ichtyofaune Amazonienne ) a été créé en 2011 par l’IRD et l’Institut de Recherche en Amazonie Péruvienne (IIAP), il regroupe des scientifiques d’Universités et d’Instituts de France (UMR ISEM et BOREA), d’Allemagne (Université de Trier) et des principaux pays amazoniens (voir carte). Son programme scientifique s’articule autour de la connaissance de la diversité des populations naturelles de poissons en Amazonie, de leur évolution, de leurs stratégies d’histoire de vie et du développement d’une pisciculture durable. Outre les applications dans le domaine de la pisciculture, les résultats acquis aident à la gestion, à la valorisation et à la conservation des espèces étudiées. 

L’originalité du programme de recherche EDIA mené en partenariat international, repose principalement sur la mise en place d’un continuum entre recherche fondamentale sur l’évolution des espèces en Amazonie, à travers une approche pluridisciplinaire et les applications en pisciculture dans un contexte d’émergence de cette nouvelle activité en Amazonie, dans une région à forte croissance démographique mais encore relativement peu anthropisée.

Après une première phase nécessairement plutôt descriptive, la seconde phase du LMI EDIA (2016-2020 ) s’intéresse davantage à la compréhension des processus (spéciation, dispersion, extinction, adaptation) et au développement d’une approche prédictive de l’impact des changements globaux (causes naturelles ou anthropiques) sur la biodiversité des espèces de poissons à l’échelle des sous-bassins de l’Amazone.

Les principales retombées appliquées du programme seront des prédictions des effets des changements globaux sur les espèces et les communautés de poissons (perte de richesse, perte de fonctionnalité, érosion génétique) à l’échelle des sous-bassins et l’élaboration des bases biologiques pour le développement d’une pisciculture et d’une pêche durables. La facilitation d’une coopération Nord-Sud-Sud mise en place dans le cadre du LMI devrait favoriser à l’échelle régionale les transferts de connaissances. Soutenue par le système universitaire du Nord et par l’IRD, l’alliance Sud-Sud devrait être un puissant moteur pour la formation des nouvelles générations de chercheurs lors d’échanges d’étudiants ou de professionnels entre les 2 entités les plus dynamiques en Amazonie bolivienne et péruvienne que sont l’UAGRM et le l’IIAP. Dans un premier temps, le LMI EDIA participera au développement d’un master (maestria) sur le thème « Bases biologiques de la pêche et l’aquaculture, conservation» à l’UAGRM (Santa Cruz), qui dans un deuxième temps devrait constituer le socle d’une formation doctorale. C’est ainsi que nous espérons pérenniser à une échelle internationale la dynamique qu’aura impulsée le LMI EDIA en 10 ans.

  • Axes de recherche

    Dans le cadre d'une approche de biologie intégrative, le LMI EDIA développe des recherches suivant trois axes thématiques en interactions :

    • Axe 1 : dynamique passée, présente et future de la biodiversité ;
    • Axe 2 : variabilité des stratégies d’histoire de vie entre les espèces et entre leurs populations ;
    • Axe 3 : bases biologiques et approche socioéconomique pour une pisciculture durable. 

    Chacun des trois axes produira des résultats alimentant les recherches des deux autres.

    • Unités de recherche de l’IRD

       

      • Partenaires
        • Institut de Recherche de l’Amazonie Péruvienne - IIAP - (Inquitos, Pérou) 
        • Faculté de sciences vétérinaires de l'Université autonome Gabriel René Moreno - UAGRM-FCV - (Santa Cruz, Bolivie)

         

        • Partenaires associés
          • Institut des Sciences de l'Évolution de Montpellier - ISEM 
          • Diversité, Adaptation, Développement des plantes - DIADE 
          • Marine Biodiversity, Exploitation and Conservation - MARBEC 
          • Geosciences Environnement Toulouse - GET 
          • Département de biogéographie de l'université de Trier - Allemagne - Universität Trier
          • Université Autonome du Beni - Trinidad, Bolivie - UAB 
          • Université majeure de San Andrés - La Paz, Bolivie - UMSA
          • Université fédérale de Rodonia - Porto Velho, Brésil - UNIR

           

          • Porteurs du projet

          Année de création : 2011