Mis à jour le 25/10/22

Le réchauffement climatique et l’évolution des conditions météorologiques associées, l’accroissement de la pression démographique et les changements d’usage des terres associés résultent en une intensification sans précédent de la pression humaine sur notre planète. Le cycle de l’eau régional, rouage essentiel de la machine climatique et pourvoyeur d’une ressource indispensable à la vie terrestre, est profondément impacté par cette intensification socio-environnementale, particulièrement en Afrique de l’ouest.

  • Objectifs scientifiques et projet de recherche

    Zone critique, LMI REZOCL'objectif du LMI REZOC, centré sur le Bénin et plus largement l’Afrique de l’Ouest est de mieux comprendre les interactions entre modifications du cycle de l’eau et changements environnementaux entendus au sens large. Ces recherches ambitionnent de contribuer à une gestion soutenable des ressources en eau sur une planète en transition rapide, notamment pour des régions où elles sont particulièrement vulnérables.

    Objectifs :

    1. Fédérer et coordonner des scientifiques du Sud et du Nord pour la compréhension des processus de transfert dans la zone critique dans un contexte d’intensification des pressions socio-environnementales ;
    2. Fournir les connaissances scientifiques appropriées pour l’évaluation des risques et la gestion durable des ressources en eau et de leur qualité ;
    3. Veiller au transfert des savoirs acquis les plus récents aux étudiants, aux opérationnels et aux décideurs au Bénin et plus largement en Afrique de l’Ouest ;
    4. Renforcer la plate-forme d'observation AMMA-CATCH en intégrant les thèmes mis en avant par les partenaires du Sud.
  • Porteurs du LMI
    • Emmanuel LAWIN , Université d’Abomey-Calavi (UAC), Institut National de l’Eau (INE), Cotonou, Bénin
    • Sylvie GALLE , IRD, Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE), UGA, Grenoble, France

     

  • Principaux partenaires

    Sud

    • Institut National de l’Eau (INE), Université d’Abomey-Calavi, Bénin

    Nord

    • Institut des Géosciences de l’Environnement (UMR 252 IGE), Grenoble

     

  • Institutions parties prenantes du projet

    Sud

    • Université d’Abomey Calavi (UAC), Bénin

    Nord

    • IRD, CNRS, Université de Grenoble Alpes (IGA), Grenoble INP
  • Equipes associées au projet

    Sud

    • Direction générale de l’Eau (DG-Eau), Cotonou
    • Département de Géographie, Niamey, Université Abdou Moumouni (Niger)
    • Laboratoire d’Optique de spectroscopie et de la science de l’atmosphère (LOSSA), Bamako, Université USTTB, (Mali)

    Nord

    • HydroSciences Montpellier (HSM), (France)
    • Géosciences Environnement Toulouse (GET), (France)

     

  • Priorités thématiques
    • Zone critique changement global et ressources en eau en Afrique de l’Ouest
    • Dynamique urbaine et développement durable dans la zone littorale
    • Impact du dérèglement climatique, adaptation aux aléas et Services climatiques
    • Mieux insérer les Services nationaux d’observation (SNO) dans les politiques des pays partenaires et dans des efforts coopératifs de portée régionale inter-pays
    • Assurer la diffusion, la valorisation et une meilleure lisibilité du patrimoine scientifique issu des sources de données construites en partenariat entre l’IRD et les communautés scientifiques des PED
    • Contribuer à l’appropriation de l’agenda 2030 par les chercheurs et les décideurs des PED
    • Renforcer les capacités en amont des parcours doctoraux et postdoctoraux
  • Mots-clés

    Zone critique changement global et ressources en eau en Afrique de l’Ouest, dynamique urbaine, adaptation aux aléas et services climatiques

  • Disciplines

    Hydrologie, hydrogéologie, géophysique, climatologie, hydrogéochimie

Année de création : 2019