Sommaire

Mis à jour le 08/06/20

Le Master SOCDEV – Société, Culture et Développement.

Est le premier master en SHS créé en 2017 par le LMI MaCoTer http://www.lmi-macoter.net/ au sein de l’université publique malienne. Ce diplôme est délivré à la fois par la faculté des Sciences humaines, la faculté des Sciences politiques et la faculté d’Histoire et Géographie.

Organisé sous la forme de séminaires, de travaux pratiques et de stages de terrain, la formation de ce Master s’articule aux Licences délivrées par les universités maliennes en SHS.

La formation « enseignement & recherche » mobilise 30 chercheurs et enseignants-chercheurs statutaires, dont 15 Maliens. Elle se veut résolument tournée vers les grands enjeux du Mali post-crise, en l’occurrence :

  • L’appréhension des processus de reconstruction, les dynamiques démographiques et les recompositions territoriales en cours (décentralisation, régionalisation), du point de vue des logiques sociales cohésives
  • La mise en lumière des modalités de résilience, de résolution des violences et de construction d’une paix durable, à travers l’analyse des régimes de conflictualité et de légitimité du politique
  • La compréhension des structures intermédiaires et des logiques de médiations (sociales, religieuses et culturelles) entre individus et société et entre citoyens et État.

A travers le Master SOCDEV, il s’agit :

  • de renforcer les capacités de recherche de la communauté scientifique malienne par et pour le développement durable ;
  • de soutenir la production malienne d’un savoir, d’une analyse et d’une théorisation de rang international ;
  • d’assurer une formation d’excellence visant les métiers de la recherche, de l’enseignement et du développement ;
  • de veiller à l’insertion professionnelle et l’employabilité des diplômés du Master

Les principales disciplines enseignées sont : Socio-Anthropologie, Droit, Science Politique, Histoire, Géographie, Économie, Ethnomusicologie, Sciences de l’Éducation et de la Formation.

Avec un effectif volontairement limité entre 15 et 20 inscrits, SOCDEV en est à sa 4e promotion. La formation compte actuellement 29 étudiants – soit 15% des masterants inscrits à l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako.

Le Master bénéficie également d’un appui de l’IRD autour du projet structurant de formation Sud intitulé RENF-SOCDEV (2020-2022), qui, à travers une mobilité Sud-Sud impliquant le Sénégal, le Niger et la Côte d’Ivoire, permet le renforcement des capacités de formation et de recherche délivrées au sein du Master.

MaCoTer compte aujourd’hui six doctorants maliens : trois sont issus du Master SOCDEV, dont deux bénéficient d’une bourse du SCAC, et trois autres sont financés au sein de projets de recherche ancrés dans MaCoTer : NIMIK et AFRINUM.

Au terme du programme qui aura lieu en 2025, on peut estimer que 150 étudiants seront passés par la formation de MaCoTer, et qu’au moins 15 % d’entre eux seront inscrits en thèse ou auront obtenu leur doctorat.