Sommaire

Mis à jour le 08/11/23

Dans une perspective de compréhension des thématiques de recherche, l'institut développe des activités de valorisation et de médiation scientifique à destination d'un large public. Les travaux des chercheurs et leurs démarches scientifiques sont valorisés à travers l'accompagnement de club jeunes et d'initiatives multi-acteurs.

Chercheurs et partenaires de l'institut se mobilisent également dans le cadre de projets culturels. 

 

 

Station météorologique à Aremd (1.950m), au pied du Toubkal (4.167m) dans le Haut-Atlas occidental. Ici, Adnane Chakir, technicien du LMI TREMA, assure la maintenance de la station tout en respectant les gestes barrières face à la Covid19, ici port du masque. A droite de la photo un pluviomètre, à gauche le mât avec anémomètre, sonde température humidité de l’air, radiomètre.

© IRD - Vincent Simonneaux

Station météorologique à Aremd (1.950m), au pied du Toubkal (4.167m) dans le Haut-Atlas occidental. Ici, Adnane Chakir, technicien du LMI TREMA, assure la maintenance de la station tout en respectant les gestes barrières face à la Covid19, ici port du mas

Renforcer l’impact sociétal de la recherche et construire des partenariats innovants

La valorisation de la recherche et l’innovation ouverte et responsable sont au cœur des missions de l’IRD. Le Contrat d'objectifs et de Performance ( COP) de l'IRD inscrit la nécessité de mettre la recherche pour le développement au service de la formation, du partage des savoirs et de l'innovation responsable.   

A l'échelle du Maroc, cette ambition se traduit de différentes manières :

  • nouer des partenariats avec des structures marocaines (entreprise, université, incubateur, association…) de l’innovation et de la valorisation de la recherche;
     
  • co-construire des programmes multi-acteurs dont l’objectif est de rapprocher la recherche et le monde socio-économique pour des solutions plus nombreuses et plus pertinentes au service du développement durable :
     
    • COLAB : laboratoire de Co-création, fondé sur cette idée qu’il est nécessaire de susciter des rapprochements entre la science et des partenaires de l’économie sociale, pour faire émerger des projets porteurs de solutions et les accompagner dans le cadre d’un pré-incubateur;
    • THE FUTURE OF : ce programme de 10 mois a pour but de créer de nouvelles collaborations et des partenariats innovants autour de projets de recherche et d’innovation inclusifs & responsables. Il s’adresse aux entreprises, industriels ou instituts de recherche souhaitant avancer vers des solutions innovantes aux problèmes sociétaux.
       
  • renforcer les capacités des partenaires marocains en matière de valorisation en s’inscrivant dans un cercle vertueux d’échange, de partage d’expérience et d’amélioration mutuelle;
     
  • encourager et promouvoir la mobilité des chercheurs, des doctorants et des porteurs de projet d’entreprise dans le cadre de projet d’innovation et de valorisation. 

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, veuillez contacter Pauline Desruelle.

Club jeunes "Question de genre" de Casablanca

© IRD - Pauline Desruelle

Club jeunes "Question de genre" de Casablanca

Les projets de médiation scientifique à l'IRD au Maroc

Les clubs jeunes au cœur de la politique de médiation scientifique 

L’IRD développe et met en œuvre des programmes d’actions qui favorisent le dialogue entre scientifiques et jeunes sous l’enseigne : Des jeunes et des scientifiques s’engagent pour le développement durable. 

Ces actions permettent aux collégiens, lycéens et étudiants d’acquérir des connaissances et de développer leur esprit critique. En partenariat avec des structures nationales ou locales, publiques ou privées (ONG notamment) ayant en charge des activités d’éducation, l’IRD mobilise des scientifiques de l’Institut et ses partenaires scientifiques pour renforcer les compétences des éducateurs, des enseignants et des médiateurs d’une part, et pour proposer des actions de médiation variées à travers lesquelles les jeunes gagnent en autonomie et se mobilisent pour atteindre les objectifs de développement durable.

 

Projet Résolutions : des jeunes, des scientifiques et des photographes s’engagent pour les objectifs de développement durable

En 2019/2020, l’IRD propose « 4 projets en 1 » pour mobiliser la jeunesse dans l’atteinte des objectifs du développement durable. A cet effet, les collégiens et les lycéens mobilisés au sein des clubs jeunes de l’IRD seront invités, en lien avec des scientifiques et des photographes, à partager, avec d’autres jeunes, leurs résolutions face aux différentes problématiques de développement durable qu’ils auront étudiées une année durant.

Une vingtaine d’élèves de seconde et de terminale du Lycée Lalla Nezha de Rabat, encadrés par Madame Fatwa Zamzam, professeure d’histoire géographie, se sont inscrits pour participer au programme Résolutions. Ce club jeune, animé par Claude de Miras, socio-économiste à l’IRD et Malika Ihrachen, membre de l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc (AESVTM), suit le programme « Résolutions #17 » et révèle, dans le cadre de ce club, le regard des jeunes sur les enjeux de la ville durable. 

    Shoot Your Face Rabat 

    Shoot Your Face Rabat est un projet franco-marocain associant des artistes des deux pays. En pratique le projet vise la réalisation de 1001 portraits photographiques, vidéos et textes des habitants de Rabat, pendant deux années, afin de raconter l’histoire et le patrimoine culturel de la société rabatie.

    Ce projet, à la fois culturel et sociologique, implique l’IRD à différentes étapes. En amont de l’exposition, des chercheurs ont été photographiés et invités à partager leur expérience et leur parcours. A travers l’image et le témoignage, ces shootings ont permis de mettre en valeur le travail des chercheurs. Enfin les chercheurs seront également mobilisés pour la rédaction de la partie scientifique de l’ouvrage. 

    Soirée scientifique de la caravane Kafila sur le thème de l'eau

    © IRD - Pierre-Louis Frison

    KAFILA, caravane culturelle et scientifique au Sud du Maroc

    KAFILA est un projet porté par l’Institut français du Maroc. Sur le modèle des caravanes d’autrefois, Kafila réactive ce lien du Sud au Nord, chemin des migrations ancestrales, des échanges commerciaux et parcours historique des savoirs et des cultures. Durant 3 mois chaque année, des artistes, scientifiques, penseurs, journalistes sont invités en résidence dans la caravane pour étudier, créer, témoigner. Outre la résidence, un programme de conférences vient rythmer le parcours à la fin de chaque étape. Ces conférences lient l'approche scientifique mais aussi artistique. 

    A travers la mise à disposition des expositions et le témoignage des chercheurs, les connaissances scientifiques et techniques de l’IRD sont mises en valeur et diffusées. Les chercheurs sont invités à intervenir lors des différentes étapes de la caravane. Une pluralité de thèmes sera abordée : patrimoine archéologique et rupestre, biodiversité, gestion durable de l’eau, migration, genre… 

    Plus d'information sur la caravane Kafila sur ce lien.

    Productions audiovisuelles et éditions

    Missions, reportages sur le terrain, entretiens avec des chercheurs... L’IRD met à votre disposition plusieurs productions documentaires autour des thématiques de recherche portés par l’Institut (océan, ressources en eau…). 

    Podcast micro-confidences

    © Les bonnes ondes

    Les podcasts de l'IRD

    Capsule sonore « Tebki m3aya ddem »

    Soutenu par l’IRD, l’Institut Français du MarocMaking Waves et Les Bonnes Ondes, ce podcast a été co-réalisé par l’anthropologue Anna Dessertine (IRD / UMR PRODIG / INAU) et l’auto-entrepreneuse et traductrice Imane Telhimt. Il s’inscrit dans les réflexions menées dans le cadre du Laboratoire mixte international « Activité minières responsable : enjeux, défis et solutions au Maroc » (LMI AMIR) dont fait partie Anna Dessertine. Il interroge la relation des femmes dans les espaces domestiques dans la région de l’Oriental, réputée comme étant l’une des plus conservatrices à l’égard de la condition féminine, et plus précisément à Jerada, ancienne ville minière.

    Le premier épisode est disponible sur ce lien

    Les expositions de l'IRD

    Les éditions IRD

    Les Éditions de l'IRD ont pour vocation de publier les travaux scientifiques des chercheurs de l’Institut et de ses principaux partenaires français et étrangers sur les thèmes de l’environnement et du développement dans les pays du Sud. Retrouvez certains de ces ouvrages à la représentation à Rabat ainsi que d’autres ouvrages co-publiés par des chercheurs de l’IRD.

    Consultez le catalogue des Editions IRD sur ce lien

    Rendez-vous à la représentation de l’IRD au Maroc pour consulter et/ou emprunter l’une de ces ressources.