Sommaire

Les 22 et 23 octobre 2018, le colloque du Réseau francophone sur les maladies tropicales négligées (RFMTN) se tient à Montpellier, sur le thème "Mieux comprendre et lever les barrières à l’élimination".

Maladie du sommeil, maladie de Chagas, leishmanioses, ulcère de Buruli, onchocercose, lèpre, trachome, ou encore dengue, chikungunya ... Ces maladies tropicales négligées (MTN) affectent les populations les plus pauvres de la planète, sans accès à des moyens de traitement et de prévention. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recense un milliard de personnes touchées dans 149 pays.

Malgré le fort impact de ces maladies, qui représentent une "pandémie chronique" au 21e siècle, seulement 0,6 % des financements de la santé dans le monde leur sont consacrés. La notion de MTN a émergé de ce constat, les distinguant des trois maladies prises en compte par le Fonds mondial (Sida, paludisme, tuberculose).

En 2012, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un plan d’action pour éliminer 17 maladies sévissant en zones tropicales. Une mobilisation internationale importante a depuis vu le jour, impliquant des fondations (notamment la Fondation Bill et Melinda Gates), des ONG, des institutions, qui se sont investies dans la création d’alliances, de collectes de fonds... Ainsi, en 2015, à l’initiative de la chancelière Angela Merkel, la thématique des MTN a été mise à l’ordre du jour du G7 à Berlin. L’objectif d’élimination des MTN est également inscrit dans les Objectifs de développement durable adoptés par l’ONU en 2015 (ODD, à l'horizon 2030), en particulier le 3eme " Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge".

En France, grâce à la mobilisation de médecins et scientifiques de la francophonie, le réseau francophone sur les MTN (RFMTN) a été créé en 2016, sous l’égide de l’Institut thématique multi-organismes "Immunologie, Inflammation, Infectiologie et Microbiologie" (I3M) de l’Alliance des sciences de la vie et de la santé (Aviesan). Ce réseau regroupe les principales institutions de recherche françaises (IRD, Cirad, Institut Pasteur, Universités, CNRS), mais également des ONG, fondations, partenaires publics et privés (Sanofi, DNDi, …), les partenaires scientifiques et les programmes de lutte des pays endémiques francophones où sévissent les MTN.

Tous les deux ans, le réseau réunit ses membres lors d’un colloque international. Cette année, le colloque est organisé par Aviesan, l’IRD, le Cirad, l’I-site Muse de Montpellier et la Fondation Mérieux, sur le thème "Mieux comprendre et lever les barrières à l’élimination". 120 personnes, en provenance de 15 pays, participent, afin de réfléchir aux activités futures du réseau, en termes de recherche, valorisation, formation et plaidoyer. Ce colloque sera l’occasion, pour les membres du réseau, de redynamiser ensemble ses activités et continuer à œuvrer en faveur de l’élimination des MTN, au moment où les chefs d’Etat et de gouvernement participants au XVIIe Sommet de la Francophonie, les 11 et 12 octobre 2018 à Erevan, ont adopté une résolution sur les maladies tropicales négligées.

Aller plus loin

Contact  : Philippe Solano, directeur de recherche à l’IRD, directeur de l’Unité mixte de recherche INTERTRYP (IRD-Cirad), membre du secrétariat exécutif du Réseau francophone sur les maladies tropicales négligées : philipe.solano@ird.fr