Sommaire

Mis à jour le 30/06/20

Présidence

  • Présidente-directrice générale, Valérie Verdier

    Valérie VerdierPhysiopathologiste, Valérie Verdier est Docteur en sciences végétales de l’Université Paris-Sud (1988) et titulaire d’une Habilitation à diriger des recherches (HDR). Elle étudie les interactions entre les bactéries phytopathogènes et les plantes tropicales, dont la compréhension est un enjeu crucial pour la sécurité alimentaire. Co-auteure de plus de 100 publications scientifiques, elle est reconnue internationalement pour ses contributions fondamentales à la compréhension des mécanismes par lesquels les bactéries causent des maladies, notamment au manioc et au riz, et aux approches développées pour leur contrôle. Jusqu’à sa nomination, Valérie Verdier était directrice de l’Unité mixte de recherche Interaction Plantes Microorganismes Environnement (IMPE) et avait la responsabilité de l’un des cinq départements scientifiques de l’IRD : le département Ecologie, biodiversité et fonctionnement des écosystèmes continentaux (ECOBIO).

  • Directrice générale déléguée, Corinne Brunon-Meunier

    Corinne Brunon-MeunierDiplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, Corinne Brunon-Meunier est également titulaire d’une maîtrise de droit et d’un diplôme approfondi de droit des relations internationales publiques et privées. Elle a intégré le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères en 1979. Dès lors, elle a occupé les postes de secrétaire puis de conseillère d’ambassade à Abidjan, Rome, Bruxelles, Nairobi et Ottawa, jusqu’à devenir ambassadrice de France en Croatie de 2016 à 2019. Corinne Brunon-Meunier a exercé, tout au long de sa carrière, des responsabilités dans les domaines de la sécurité, de la coopération, du développement durable et des affaires étrangères.

  • Directeur délégué à la Science, Philippe Charvis

    Philippe CharvisDirecteur de recherche, géophysicien, Philippe Charvis a notamment travaillé sur l’aléa sismique en Equateur, en Algérie et dans l’arc des Petites Antilles, ainsi que sur le magmatisme associé aux points chauds. Il a été directeur de l’Unité mixte de recherche Géoazur, vice-président du conseil scientifique de l’Observatoire de la Côte d’Azur et président de la section « Terre et planètes telluriques » du comité national de la recherche scientifique. En octobre 2015, il a été nommé directeur du département scientifique Dynamiques internes et de surface des continents (DISCO) de l’IRD, dont les thématiques prioritaires sont le changement climatique, les ressources en eau, les aléas et risques naturels, et les ressources minérales et leurs impacts sur l’environnement.

    Sa mission est de participer à l’élaboration de la stratégie scientifique de l’Institut, d’en assurer la coordination générale, et d’accompagner la présidente-directrice générale dans la coordination du pôle Science qui est au cœur de l’organisation de l’IRD.

  • Secrétaire générale, Isabelle Benoist

    Adjointe : Cécile Damecour

Germination in vitro d'embryons somatiques de palmiers à huile produits par suspension embryogènes.

© IRD

Germination in vitro d'embryons somatiques de palmiers à huile produits par suspension embryogènes.

Pôle Science

Le Pôle Science est animé par le directeur délégué à la Science. Les structures le composant soutiennent et mettent en œuvre la politique scientifique de l’Institut.

  • Mission pour la promotion de l’interdisciplinarité et de l’intersectorialité (MP2I)

    La Mission pour la promotion de l’interdisciplinarité et de l’intersectorialité est ancrée dans les trois problématiques majeures du développement durable définies par le Contrat d’objectifs et de performance 2016-2020, à savoir le changement global, la crise des ressources et les menaces sanitaires, et les déséquilibres liés à la croissance des inégalités et amplifiés par la crise des ressources et la dégradation de l’environnement. La Mission coordonne et anime une réflexion transversale au sein de l’IRD, en synergie avec les départements scientifiques.

    Directeur : Jean-Luc Chotte

    Courriel : mp2i@ird.fr

  • Mission infrastructures et données numériques

    La mission Infrastructures et données numériques de l’IRD, au sein du pôle Science de l’Institut, contribue aux axes stratégiques du  Plan d’orientation stratégique 2016-2030 et aux objectifs prioritaires du  Contrat d’objectifs et de performance 2016-2020 à travers les objectifs suivants :

    • Faire émerger une politique institutionnelle, partagée avec les partenaires du Sud, de gestion des données de la recherche en accord avec les principes du mouvement de l’open Data  et de l’open Science  répondant également à l’échange de données vers les dispositifs nationaux et internationaux.
    • Identifier les besoins non couverts (additionnels), et élaborer en étroite relation avec les départements du pôle Science, une stratégie d’appui et d’accompagnement spécifique aux unités de recherche et à leurs partenaires.
    • Mettre en réseau, animer et renforcer les capacités des personnels des unités de recherche dont les missions ou les projets de recherche s’appuient sur les technologies ou les méthodologies du numérique (gestion, diffusion, traitement et préservation des données).
    • Contribuer au niveau national et international, à la visibilité et à l’affirmation des missions de l’IRD en participant aux divers comités, groupes de travail constitués dans le cadre du développement des pôles de données, observatoires ou systèmes d’observatoires et infrastructures de recherche nationales (IR, TGIR), européennes et internationales.
    • Développer des interactions et synergies avec les structures homologues des autres organismes de recherche et des universités afin de favoriser des échanges d’expériences, de compétences et mutualiser les moyens du numérique.

    Directeur : Jean-Christophe Desconnets

    Directeur adjoint : François Sabot

  • Mission d’évaluation et de programmation de la recherche (MEPR)

    La Mission d’évaluation et de programmation de la recherche (MEPR) a la responsabilité de l’ensemble des processus d’évaluation scientifique au sein de l’IRD, quel que soit le cadre institutionnel ou partenarial dans lequel s’inscrit cette évaluation. Les processus d’évaluation statutaire impliquent de nombreux intervenants parmi lesquels les membres des instances de l’Institut : les cinq commissions scientifiques sectorielles (CSS), la commission de gestion de la recherche et de ses applications (CGRA) et le Conseil scientifique. 

     La MEPR a également pour objectif d’évaluer l’impact en termes de développement des programmes de soutien à la recherche mis en œuvre par l’Institut. Elle met ainsi à disposition de la direction générale et de chaque agent responsable d’un programme, des outils permettant notamment de (1) caractériser en amont les impacts attendus, (2) assurer le suivi et (3) recueillir le retour d’expérience en vue d’améliorer les programmes à venir. 

    Directrice par interim : Guislaine Thirion

    Courriel : evaluation.scientifique@ird.fr

  • Mission culture scientifique et technologique (MCST)

    Conformément à son Plan d’orientation stratégique (2016/2030), l’IRD se doit de renforcer les valeurs sociétale, économique et culturelle de la recherche pour le développement. Pour répondre à cet objectif, la Mission culture scientifique et technologique met en œuvre une politique de diffusion de l’information scientifique et du partage des savoirs avec la société tant en France que dans les pays partenaires du Sud.

    Directrice : Marie-Lise Sabrié

    Courriel : mcst@ird.fr

  • Mission Expertise

    La Mission Expertise vise à promouvoir la qualité et la diversité de l’expertise à l’IRD. Elle en coordonne le développement en relation avec les départements et services des Pôles Science, Développement et Appui.

    Directeur : Jean Albergel

    Courriel : expertise@ird.fr

Départements scientifiques

  • Dynamiques Internes et de Surface des Continents (DISCO)

    Le département « Dynamiques internes et de surface des continents » regroupe les équipes de recherche de l’Institut qui étudient les milieux continentaux, sous l’angle de leur fonctionnement physique et biogéochimique, de leurs évolutions, et de leurs interactions avec les sociétés humaines du Sud, dans le contexte des changements globaux.

    Directeur : Philippe Charvis

    Directrice adjointe : Frédérique Seyler

    Courriel : disco@ird.fr

  • Ecologie, Biodiversité et Fonctionnement des Ecosystèmes Continentaux (ECOBIO)

    Le département « Écologie, Biodiversité et Fonctionnement des Écosystèmes Continentaux » rassemble la communauté des scientifiques de l’IRD travaillant, à plusieurs échelles, sur l’écologie, l’évolution, la dynamique et le fonctionnement des écosystèmes continentaux.

    Directeur par interim : Olivier Dangles

    Courriel : ecobio@ird.fr

  • Océans, Climat et ressources (OCEANS)

    Le département « Océans, climat et ressources » mobilise, dans une approche intégrée, les connaissances et les savoirs autour des questions de recherche pour le développement sur l’océan et plus particulièrement sur les processus qui affectent la zone intertropicale, en partenariat avec les communautés du Sud.

    Directeur : Frédéric Ménard

    Directrice adjointe : Marina Lévy

    Courriel : oceans@ird.fr

     

  • Santé et Sociétés (SAS)

    L’objectif général du département « Santé et Sociétés » est de contribuer à l’amélioration de la santé des populations du Sud. Les travaux menés au sein du département associent deux aspects complémentaires de la recherche : amélioration des connaissances et réalisation de projets de recherche/intervention ou recherche opérationnelle ayant un impact direct pour les populations et soutenant les programmes de lutte.

    Directeur : Yves-Martin Prével

    Directrice adjointe : Florence Migot-Nabias

    Courriel : sante@ird.fr

  • Sociétés et Mondialisation (SOC)

    Comprendre les sociétés contemporaines des pays de la zone inter-tropicale et méditerranéenne en privilégiant l’analyse des dynamiques, des mutations, des adaptations et des résistances qui les traversent et les animent constitue l’un des principaux objectifs des recherches menées par les chercheurs du Département « Sociétés et Mondialisation ».

    Directrice : Flore Gubert

    Directeur adjoint : Estienne Rodary

    Courriel : soc@ird.fr

Ensablement de Sabria, Tunisie

© IRD - IRA - Christian Lamontagne

Ensablement de Sabria, Tunisie

Pôle Développement, enjeux globaux et partenariats

Le Pôle Développement, enjeux globaux et partenariats est animé par la directrice déléguée générale.

  • Département relations internationales et européennes

    Dans son Contrat d’Objectif et de Performance 2016-2020, l’IRD vise à se positionner comme un référent scientifique pour ses partenaires nationaux, européens et internationaux. Pour porter cette ambition, l’Institut s’appuie sur un Département entièrement dédié à l’animation de son réseau des Représentants, ainsi qu’aux affaires internationales et européennes.

    Directeur : Ludovic Cocogne

    Courriel : drie@ird.fr

  • Département Mobilisation de la recherche et de l’innovation pour le développement

    Le Département Mobilisation de la recherche et de l’innovation pour le développement (DMOB) a pour missions d’œuvrer à l’amplification de l’impact de la recherche dans les pays du Sud, en renforçant la contribution sociétale de la recherche, en favorisant le continuum formation/recherche/innovation, en accompagnant les chercheurs dans leurs projets de valorisation et en développant des programmes multi-acteurs impliquant la société civile et les acteurs économiques.

    Directrice : Mireille Guyader

    Directeur adjoint : Christophe Cypcura

  • Consortium de valorisation thématique Valorisation Sud

    Créé par l’État français dans la catégorie des « consortium de valorisation thématique » (CVT) du Programme d’Investissements d’Avenir, le CVT Valorisation Sud est un consortium national dédié au transfert de technologies vers les pays du Sud. Il assure par des moyens variés la promotion et la commercialisation des offres technologiques qui lui sont mandatées. Il mène une prospection commerciale étendue auprès des acteurs des marchés (grands groupes, PME, start-up, entreprises sociales, coopératives, entrepreneurs individuels…), jusqu’à la conclusion de contrats de transfert.

    Directrice intérimaire : Mireille Guyader

    Courriel : contact@cvt-sud.fr

Banc de vivaneaux, Faune sous-marine de la Réunion

© IRD - Thomas Changeux

Banc de vivaneaux, Faune sous-marine de la Réunion

Pôle Appui à la recherche et au rayonnement scientifique international

Le Pôle Appui à la recherche et au rayonnement scientifique international est animé par la secrétaire générale. Les structures le composant appuient la stratégie et la réalisation de missions de l’Institut, et supervisent les délégations régionales

  • Direction des Ressources Humaines (DRH)

    La Direction des Ressources Humaines a pour missions de proposer, élaborer et mettre en œuvre la politique de l’emploi conduite par l’IRD, le développement des compétences des agents, ainsi que la politique sociale de l’Institut.

    Directrice : Sabine Desclides

    Directrice adjointe : Nathalie Parisotto

    Courriel : drh@ird.fr

  • Direction des Finances (DF)

    La Direction des Finances contribue à la définition de la politique financière de l’Institut et en assure la mise en œuvre.

    Directeur : Gilles Bernard

    Directeurs adjoints : Vincent Bousquet / Laurent Haag

    Courriel : df@ird.fr

  • Direction des affaires juridiques (DAJ)

    La Direction des affaires juridiques assure pour l’ensemble de l’Institut une mission de conseil, d’expertise, de veille juridique ainsi que de défense de ses intérêts devant les juridictions.

    Directeur : Pierre Bos

    Courriel : daj@ird.fr

  • Direction pour le développement des usages numériques innovants (DDUNI)

    La Direction du Développement des Usages Numériques Innovants (DDUNI) est en charge de construire et de mettre en œuvre la stratégie numérique de l’IRD en collaboration avec les directions métiers de l’IRD. Elle s’assure de la mise en œuvre de la gouvernance du Schéma Directeur du Numérique et de ses projets. La DDUNI est en charge du bon fonctionnement du système d’information de l’institut. Elle assure la fourniture et la promotion de l’offre de services numériques de l’IRD auprès de ses usagers internes et externes. Enfin, la DDUNI collabore avec les partenaires de l’IRD (partenaires institutionnels Sud et Nord, bailleurs) pour le développement des outils numériques des pays du Sud.

    Directeur : Michel Labadie

    Courriel : dduni@ird.fr

  • Direction de la communication et du partage de l’information (DCPI)

    La Direction de la communication et du partage de l’information a pour missions de rendre lisible et faire comprendre l’activité de l’IRD, faciliter l’échange et la constitution de communautés internes et externes, et favoriser la reconnaissance et la notoriété de l’Institut.

    Directrice : Anne-Claire Jucobin

    Directrice adjointe : Isabelle Bonal

    Courriel : dcpi@ird.fr

  • Mission qualité, santé, sécurité, environnement

    La mission Qualité, Santé, Sécurité, Environnement (MQSSE) définit et pilote la politique QSSE de l’établissement. Elle conçoit et met en œuvre des actions en faveur de la santé et de la sécurité des agents, de la Qualité au sein des unités de recherche et de la protection de l’Environnement. Elle anime et coordonne les réseaux d’acteurs concernés au sein de l’Institut.

    Responsable : Caroline Play

  • Mission d’appui à la science (MApS)

    La Mission d’appui à la Science (MApS) a pour objectif de créer les conditions d’un pilotage coordonné des processus de décision et de suivi des moyens dédiés à la recherche (ressources financières et humaines à destination des unités ; dispositifs de recherche en partenariat). Elle travaille en lien étroit avec les départements (DISCO, ECOBIO, OCEANS, SAS, SOC) et missions (MP2I, MIDN) scientifiques, ainsi qu’avec les directions du Pôle Appui. La mission s’appuie en effet sur une équipe aux compétences complémentaires permettant aux départements de bénéficier de l’accompagnement nécessaire à la prise de décision, à la mise en œuvre de leur politique scientifique, à la communication et à l’animation de leur collectif des directeurs.trices d’unités, ainsi qu’aux arbitrages des moyens humains et financiers. Elle permet d’avoir des relais privilégiés au niveau du Siège, permettant de fluidifier les interactions entre les trois pôles de l’Institut, sur tous les dossiers liés à la vie des départements.

    Directeur : Franck Carenzi

    Courriel : maps@ird.fr

  • Mission accompagnement au changement (MAC)

    La Mission accompagnement au changement a pour rôle d’accompagner les structures de l’IRD dans leurs évolutions (processus, gouvernance, outils et impacts humains). Différents chantiers lui sont confiés : nouvelles orientations stratégiques, réorganisation, déconcentration, évolution des réseaux des représentations et des régisseurs, modernisation et innovation des fonctions d’appui.

    Courriel : mac@ird.fr

Périurbanisation à Koné

© IRD

Depuis les années 1990, la création d'un pôle urbain au nord a provoqué une forte augmentation de la population de Koné, en Nouvelle-Calédonie

Représentations dans le monde

Présent en France, auprès des organisations internationales et européennes à Bruxelles et Rome, et surtout et avant tout, dans les régions intertropicales et l’espace méditerranéen, l'IRD s’appuie sur son réseau de représentations à l’étranger pour organiser ses collaborations : 

Délégations régionales

Chaque délégation mutualise, dans un ensemble de services, les moyens d’accompagnement de la recherche à destination des unités et structures de son périmètre.

Kumawa, zone d'investigation des botanistes pour explorer les canopées et récolter des plantes

© Jean-Marc Porte, Lengguru 2014

Kumawa, zone d'investigation des botanistes pour explorer les canopées et récolter des plantes, Indonésie

Instances rattachées à la présidence

  • Mission générale de conseil et d’audit

    La Mission générale de conseil et d’audit exerce une activité de vérification, de contrôle et de conseil afin d’améliorer le fonctionnement et la performance de l’Institut.

  • Agence comptable principale

    L’Agence comptable principale est chargée d’exécuter la liquidation, la prise en charge et le paiement des dépenses, ainsi que la prise en charge et le recouvrement des recettes de l’établissement, après avoir effectué les contrôles prévus par la réglementation de la comptabilité publique.

    Agent comptable principal : Philippe Pedro

    Adjointe : Muriel Sassi

    Courriel : agence-comptable@ird.fr

  • Le fonctionnaire de sécurité de défense (FSD)

    Le fonctionnaire de sécurité de défense de l’IRD a une fonction de protection des intérêts fondamentaux pour la Nation, dans le périmètre d’activités de l’Institut. Dans ce cadre, il a la charge de protéger le patrimoine scientifique et technique de l’IRD, à savoir les connaissances et résultats de la recherche scientifique, ainsi que les technologies sensibles. Ce patrimoine est considéré comme un bien exclusif de la communauté nationale, dont l’opportunité de transfert à l’étranger doit être appréciée au regard des intérêts fondamentaux de la nation.

    Secrétaire générale : Isabelle Benoist

    Courriel : fsd@ird.fr

Instances et comités

  • Le conseil d'administration

    Le conseil d'administration délibère sur :

    1. Les orientations, les programmes généraux de recherche et les mesures générales relatives à l'organisation et au fonctionnement de l'institut 
    2. Le budget et ses modifications, le compte financier 
    3. Le rapport annuel d'activité 
    4. Les emprunts 
    5. Les acquisitions, aliénations, échanges, locations, baux, constructions et grosses réparations d'immeubles 
    6. Les contrats et marchés 
    7. Les redevances et rémunérations de toute nature perçues par L'institut 
    8. Les dons et legs 
    9. La création de filiales, les prises, cessions ou extension de participations financières 
    10. La participation à des organismes dotés de la personnalité morale 
    11. La politique d'action sociale de l'institut 
    12. Les actions en justice, les transactions, ainsi que les recours à l'arbitrage.

    Le conseil d'administration se prononce en outre sur les questions qui lui sont soumises par son président, le ministre chargé de la recherche et le ministre chargé de la coopération et du développement.

    En ce qui concerne les matières énumérées aux 5, 6, 7, 10 et 12, le conseil peut déléguer une partie de ses pouvoirs au directeur général. Celui-ci lui rend compte à sa prochaine séance des décisions qu'il a prises en vertu de cette délégation.

     

    Composition du conseil d'administration

     

    Présidente
    • Valérie Verdier
    Représentants des ministères 
    Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
    • Patrick MONFRAY (titulaire) - Directeur adjoint de la stratégie recherche et innovation – DGRI/MESRI
    • Marie-Hélène TUSSEAU-VUILLEMIN (suppléante) - Directrice du Secteur SSRI A1 (Agro, Ecologie, Système Terre et Univers) DGRI/MESRI
    • N. (titulaire)
    • François COURAUD (suppléant) - Conseiller, DGESIP/MESRI
    Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
    • Laurence AUER (titulaire) - Directrice de la culture, de l'enseignement, de la recherche et du réseau – DCERR/MEAE
    • Dominique WAAG (suppléante) - Sous-directrice de l’enseignement supérieur et de la recherche – DCERR/ESR/MEAE
    • Cyrille PIERRE (titulaire) - Directeur général adjoint de la mondialisation, de la culture, de l'enseignement et du développement international – MEAE
    • Aymeric CHUZEVILLE (suppléant) - Sous-directeur à la direction du développement - MEAE
    Ministère de l'action et des comptes publics 
    • Colin THOMAS (titulaire) - Chef du bureau de la recherche et enseignement supérieur à la 3e sous-direction de la direction du budget
    Ministère des Outre-mer
    • N. (titulaire)
    • Anne-Sophie CARNUCCINI (suppléante) - Chargée de mission à la direction générale des Outre-mer
    Personnes qualifiées extérieures à l'IRD
    • Yvonne BONZI-COULIBALY - Professeure de chimie à l'Université Ouagadougou I Pr Joseph Ki-Zerbo et responsable du Laboratoire de chimie analytique, environnementale et bio-organique
    • Michel EDDI - Président-directeur général du CIRAD
    • Gilles LAJOIE - Président du conseil académique de l'Université de La Réunion
    • Thomas MELONIO - Directeur des partenariats à l'AFD
    • Jean-Marc OGIER - Président de l'Université de La Rochelle et coprésident du comité transition écologique et énergétique de la CPU
    • Patricia RICARD - Présidente de l'Institut océanographique Paul Ricard
    • Stéphanie THIEBAULT - Directrice de l’INEE - CNRS
    • Anne-Lucie WACK - Présidente de la CGE, directrice générale de Montpellier SupAgro
    Représentants des personnels de l'Institut
    • Fabienne CARTIEAUX - STREM-SGEN-CFDT, représentant le personnel chercheur
    • Didier JOUFFRE - SNCS-FSU, représentant le personnel chercheur
    • Franck REMOUE - STREM-SGEN-CFDT, représentant le personnel chercheur
    • Vildan DOGAN - FO-ESR, représentant le personnel ingénieur-technicien
    • Chafika HEMRI SEFFANI - SNTRS-CGT, représentant le personnel ingénieur-technicien
    • Jean-Louis JANEAU - STREM-SGEN-CFDT, représentant le personnel ingénieur-technicien
  • Le conseil scientifique

    Le conseil scientifique est l’instance de réflexion et de proposition de l’Institut en matière de politique scientifique.

    Il donne son avis sur les grandes orientations de la politique scientifique de l’Institut, les activités de valorisation, d’information et de formation ainsi que sur les principes communs d’évaluation des unités et des personnels de recherche.

    Il est consulté sur la création, la modification ou la suppression des départements scientifiques et des unités de recherche et des unités de service de l’institut ainsi que sur la nomination de leur directeur.

    Le conseil scientifique est constitué de 30 membres. Les membres sont pour moitié extérieurs à l’établissement et nommés conjointement par les ministres chargés de la tutelle de l’établissement et pour moitié élus par les personnels de l’IRD et par les personnels associés aux activités de l’institut. Le conseil doit comprendre des personnalités étrangères. Le mandat de ses membres est de quatre ans.

    Le conseil se réunit au moins deux fois par an sur convocation du Président.

     

    Les membres du conseil scientifique

     

    Président du Conseil scientifique

    Maria Snoussi

    Le Professeure Snoussi est la première femme, et la première personnalité non française à être élue à la présidence du CS de l’IRD.

    Spécialisée en géophysique et en océanographie et Professeure à l’Université Mohammed V – Rabat, Maroc, Maria Snoussi travaille notamment sur le changement climatique et ses conséquences sur les environnements côtiers.

    Très présente à la COP22 de Marrakech, elle est un des auteurs de l’ouvrage AllEnvi  « La Méditerranée face au changement climatique ».

    Vice-Président du Conseil scientifique

    Fabrice Colin

    Directeur de recherche IRD au Centre européen de recherche et d'enseignement des géosciences de l'environnement (CEREGE), affecté à l’IRD - Nouvelle-Calédonie.

    Membres nommés

    Alain Billand
    • Directeur de recherche, Environnement et sociétés (CIRAD) – Montpellier, France
    • Domaine de recherche : écologie végétale

    Raouf Boucekkine
    • Professeur Institut méditerranéen de recherches avancées (Iméra) - Aix-Marseille Université – Marseille, France
    • Domaine de recherche : économie du développement

    Elisabeth Davioud-Charvet
    • Directeur de recherche, École européenne de chimie, polymères et matériaux (ECPM) - CNRS – Strasbourg, France
    • Domaine de recherche : biochimie

    Michel Diament
    • Directeur de recherche, Institut de physique du globe de paris (IPGP) - CNRS – Paris, France
    • Domaines de recherche : gravimétrie, géodésie Spatiale

    Jean-Marc Egly
    • Directeur de recherche émérite, Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) - Inserm - Université de Strasbourg – Strasbourg, France
    • Domaine de recherche : biologie moléculaire

    Gaël Giraud
    • Directeur de recherche, Étude recherche et savoir - Agence française de développement (AFD) – Paris, France
    • Domaine de recherche : économie

    Adolé Isabelle Glitho
    • Professeure, Laboratoire d’entomologie appliquée - Université de Lomé – Lomé,Togo
    • Domaine de recherche : Entomologie

    Laurence Hubert-Moy
    • Professeure, Observatoire des sciences de l'univers de Rennes-Université de Rennes – Rennes, France
    • Domaines de recherche : télédétection, environnement

    Marc Lucotte
    • Professeur, Département des sciences de la terre et des atmosphères - Université de Québec – Montréal, Canada
    • Domaine de recherche : biogéochimie

    Marie-Laure Navas
    • Professeure, Département de biologie et écologie - Supagro – Montpellier, France
    • Domaine de recherche : écologie

    Cornelia Rumpel
    • Directrice de recherche, Institut d’écologie et de l’environnement de Paris-CNRS – Paris, France
    • Domaine de recherche : physicochimie

    Maria Snoussi
    • Professeure,Coastal Environment & Climate Change- Université Mohammed V – Rabat, Maroc
    • Domaine de recherche : géophysique, océanographie

    Maurice Tchuente
    • Professeur, Unité mixte internationale de modélisation mathématique et informatique des systèmes complexes (UMMISCO) - Université de Yaoundé – Yaoundé, Cameroun
    • Domaines de recherche : mathématiques, informatique

    Emorn Udomkesmalee
    • Professeur assistant, Institute Of Nutrition - Mahidol University – Bangkok, Thaïlande
    • Domaine de recherche : nutrition

    Abir Znazen
    • Professeur, Laboratoire de microbiologie - Université de Sfax – Sfax, Tunisie
    • Domaines de recherche : immunologie, microbiologie 

    Membres élus 

    Collège I - Directeurs de recherche à l'IRD

    Gilles Bena
    • Directeur de recherche, Interactions plantes-microorganismes-environnement (IPME) - IRD – Montpellier, France
    • Domaines de recherche : microbiologie et génétique des populations

    Alain Brauman
    • Directeur de recherche, Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et des agro-écosystèmes (Eco & Sols) - IRD – Montpellier, France
    • Domaine de recherche : écologie des sols

    Fabrice Colin
    • Directeur de recherche, Centre européen de recherche et d'enseignement des géosciences de l'environnement (CEREGE) - IRD - Nouvelle-Calédonie, France
    • Domaines de recherche : Géochimie, métallogénie

    Robin Duponnois
    • Directeur de recherche, Laboratoire des symbioses tropicales et méditerranéennes (LSTM) - IRD – Montpellier, France
    • Domaine de recherche : écologie microbienne des sols

    Dominique Guillaud
    • Directrice de recherche, Patrimoines locaux et gouvernance (PALOC) - IRD – Paris, France
    • Domaines de recherche : anthropologie, géographie

    Anne-Elisabeth Laques
    • Directrice de recherche, Espace pour le développement (ESPACE-DEV) - IRD – Montpellier, France
    • Domaine de recherche : géographie
     Collège II - Chargés de recherche à l'IRD

    Anne-Laure Banuls
    • Chargée de recherche, Maladies infectieuses et vecteurs : écologie, génétique, évolution et contrôle (MIVEGEC) - IRD - Vietnam
    • Domaines de recherche : biologie des populations, épidémiologie moléculaire

    Sophie Bertrand
    • Chargée de recherche, Biodiversité marine, exploitation et conservation (MARBEC) - IRD – Brésil
    • Domaine de recherche : écologie marine

    Guillaume Favreau
    • Chargée de recherche, HydroSciences Montpellier (HSM) - IRD – Montpellier, France
    • Domaine de recherche : hydrologie

    Isabelle Perraud-Gaime
    • Chargée de recherche, Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale (IMBE) - IRD – Marseille, France
    • Domaines de recherche : microbiologie et biotechnologies de l’environnement

    Sabine Planel
    • Chargée de recherche, Institut des mondes africains (IMAF) - IRD – Paris, France
    • Domaine de recherche : géographie politique

    Frédéric Thomas
    • Chargé de recherche, Patrimoines locaux et gouvernance (PALOC) - IRD – Vietnam
    • Domaine de recherche : histoire des sciences et des techniques 

    Collège III - Ingénieurs et techniciens à l'IRD

    Thomas Changeux
    • Ingénieur de recherche, Institut méditerranéen d'océanologie (MOI) - IRD – Marseille, France
    • Domaine d’activité : hydrobiologie

    Patricia Moulin-Esmard
    • Ingénieur d’études, Instrumentation, moyens analytiques, observations en géophysique et océanographie (IMAGO) - IRD – Brest, France
    • Domaine d’activité : chimie 

    Mina Vilayleck
    • Ingénieur d’études, représentation de Nouvelle-Calédonie – Nouméa, Nouvelle-Calédonie
    • Domaine d’activité : communication

     

    Président du conseil scientifique

    © © IRD/P. Chanard Maria Snoussi

    Maria Snoussi

    Le Professeure Snoussi est la première femme, et la première personnalité non française à être élue à la présidence du CS de l’IRD.

    Spécialisée en géophysique et en océanographie et Professeure à l’Université Mohammed V – Rabat, Maroc, Maria Snoussi travaille notamment sur le changement climatique et ses conséquences sur les environnements côtiers.

    Très présente à la COP22 de Marrakech, elle est un des auteurs de l’ouvrage AllEnvi  « La Méditerranée face au changement climatique ».

  • Le Conseil d’orientation stratégique de l’IRD

    Le conseil d’orientation stratégique (COS) de l’IRD est désormais constitué. Créé par décret n°2014-1441 du 3 décembre 2014, dans le cadre d’uné évolution des statuts de l’Institut, il est chargé d’organiser la concertation entre l’institut et ses partenaires des régions dans lesquelles il intervient.

     

    • Fabiola Leon-Velarde , Présidente du COS, est rectrice de l'Université péruvienne Cayetano-Heredia, au Pérou. Docteure en sciences physiologiques, ses travaux ont porté sur l’adaptation biologique et physiologique de l’homme à l’altitude et aux questions de santé liées à cet environnement extrême. Elle siège dans de nombreux conseils scientifiques internationaux et est fréquemment consultée sur la physiologie de l’altitude par les autorités gouvernementales, le congrès du Pérou ou des organismes internationaux. Elle est membre de l'assemblée générale du Conseil national de l'éducation et du comité directeur du Centre national de la planification stratégique.
       
    • Monique Barbut est sous-secrétaire générale des Nations unies et secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) depuis 2013. Elle a été, de 2006 à 2012, directrice générale et présidente du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et vice-présidente à la Banque mondiale. De 2003 à 2006, elle a assuré les fonctions de directrice au Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), en charge des programmes « technologie, climat et économie verte ». Elle a auparavant travaillé au sein de la banque de développement de la France et de la Caisse centrale de coopération économique (actuelle AFD).
       
    • Gilles Bœuf est conseiller scientifique pour les sciences de la vie et de la nature, du climat, et de l’océan au cabinet de la ministre de l’Écologie du Développement durable et de l’Énergie. Professeur à l'université Pierre et Marie Curie (UPMC), spécialiste de physiologie environnementale et de biodiversité, il a été président du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHM), à Paris, de 2009 à 2015. Auparavant, il a travaillé vingt ans à l'IFREMER, il a ensuite été directeur durant six ans de l'Observatoire océanologique de Banyuls, puis directeur pendant quatre ans de l'unité Modèles en biologie cellulaire et évolutive (CNRS-UPMC).
       
    • Yvonne Bonzi-Coulibaly est titulaire d’une thèse de doctorat en chimie organique soutenue en 1987 à l'Université de Strasbourg en France.  Elle est actuellement professeur de chimie à l'Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo et responsable du Laboratoire de chimie analytique, environnementale et bio-organique. Elle a été directrice du Centre d'études de l'environnement (2004-2007) et directrice de la recherche (2008-2013) à l'Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo. Elle a été lauréate de l'édition 2013 du prix Kwamé N'krumah de l'Union africaine récompensant les femmes scientifiques, pour ses succès en recherches fondamentales, technologiques et de l'innovation. Elle est membre de l’Académie nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso.
       
    • Delphine Borione a été nommée secrétaire générale adjointe pour les affaires sociales et civiles de l’Union pour la Méditerranée en 2013. Diplomate et ancienne ambassadrice, elle a occupé de nombreux postes de haut niveau dans les domaines des relations multilatérales, économique, culturel et de l’éducation. Elle a notamment été en poste en Italie et au Kosovo et a été conseillère technique à l'Élysée (2002-2003, 2006-2007) chargée entre autres des réunions G7-G8. Elle a ensuite assuré les fonctions de directrice de la coopération culturelle et du français à la Direction générale de la mondialisation du ministère des Affaires étrangères et européennes, de 2009 à 2013.
       
    • Anny Cazenave est chercheure au Laboratoire d'études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS) à Toulouse et directrice pour les sciences de la Terre à l’International space sciences institute (ISSI) à Berne en Suisse. Scientifique spécialisée en géodésie et océanographie spatiale, ses thématiques de recherches portent sur l'utilisation des techniques spatiales en sciences de la planète. Elle a été élue à l’Académie des sciences en 2004, section sciences de l'Univers. Membre du GIEC, elle est l’un des acteurs internationaux de la réflexion sur le changement climatique.
       
    • Christine Katlama est responsable de l’équipe « Épidémiologie clinique de l'infection à VIH : stratégies thérapeutiques et comorbidités » de l'Institut Pierre-Louis d'épidémiologie et de santé publique (INSERM et Sorbonne universités) et professeur en maladie infectieuse à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Médecin reconnue internationalement en matière de recherche sur le VIH, elle est également présidente de l’Alliance francophone des acteurs de santé contre le VIH et les infections virales chroniques (AFRAVIH).
       
    • Laureen Kouassi est directrice d’investissement chez Amethis. Elle dirige le bureau d’Afrique de l’Ouest et le département institutions financières du fonds.
      Laureeen Kouassi-Olsson est responsable de la stratégie d’investissement d’Amethis dans le secteur financier. Elle supervise aussi Amethis West Africa, le véhicule d’investissement d’Amethis dédié à l’Afrique de l’Ouest et centrale francophone. Elle est membre du conseil d’administration de Ciel Finance (Maurice), de PetroIvoire (Côte d’Ivoire), d’Amethis West Africa et est administratrice suppléante du conseil d’administration de Fidelity (Ghana). Avant de rejoindre Amethis en 2013, elle a été chargée d’affaires au sein de la division banques et marchés financiers de Proparco, où elle a été responsable de l’évaluation et de la structuration d’opportunités d’investissements dans le secteur financier en Afrique subsaharienne. Préalablement, elle a travaillé au sein de la division fusions et acquisitions de Lehman Brothers à Londres.
       
    • Hervé Ladsous  a été nommé en septembre 2011 Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Diplomate français, également diplômé de l’Ecole nationale des langues orientales, Hervé Ladsous est un spécialiste du continent asiatique. Il a occupé plusieurs postes au sein du Ministère des affaires étrangères de la France, après y être entré en 1971. Il a notamment été ambassadeur de France à Jakarta (Indonésie) de 2001 à 2003 et à Pékin, de 2006 à 2010. Il a également occupé des fonctions auprès des Nations Unies à Genève et à New York. Il est ensuite nommé au poste de Directeur de cabinet du Ministre des affaires étrangères, de 2010 à 2011. 
       
    • Gilles Lajoie est professeur des universités en géographie, urbanisme et aménagement de l’espace. Depuis novembre 2016, il préside le conseil académique de l'Université de La Réunion, qui réunit les membres de la commission recherche et de la commission formation et vie universitaire. Il est membre de l’unité mixte de recherche ESPACE-DEV. Il a été vice-président de l'université de La Réunion de 2002 à 2006 puis  délégué régional à la recherche et à la technologie (DRRT) de La Réunion et de Mayotte de 2008 à 2015. Il est également membre du conseil économique, social et environnemental régional (CESER) de La Réunion.
       
    • Lelio Marmora est directeur exécutif d'UNITAID depuis 2014. Avocat de formation, il a auparavant travaillé pendant huit ans au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en tant que directeur Afrique et Moyen-Orient. Avant de travailler pour le Fonds mondial, il a passé sept ans à la Banque mondiale, se consacrant principalement à la gestion de programmes dans  l'Amérique latine. Il a également travaillé dans plusieurs autres organisations internationales telles que l’UNESCO et le PNUD, ainsi que pour le gouvernement de son pays d’origine, l'Argentine.
       
    • Ngô Bao Châu est professeur en mathématiques à l’Université de Chicago depuis 2010 et est un des quatre lauréats de la médaille Fields 2010. Il a été pendant presque dix ans chercheur CNRS au laboratoire de mathématiques (LAGA) de l’université Paris-Nord. Il a ensuite été professeur à l’université Paris-Sud puis détaché en 2007 à l'Institute for Advanced Study de l'université de Princeton. Depuis 2011, il est également directeur scientifique du Vietnam Institute for Advanced Study in Mathematics .
       
    • Silvia Restrepo est vice-présidente recherche à l’Université des Andes à Bogota, et professeur en biologie végétale. Elle est directrice du laboratoire de Mycologie et de pathologie végétale au sein de l’Université des Andes et a travaillé, ces vingt dernières années, sur les pathologies végétales et la lutte contre ces pathologies. Elle est membre de l’Académie colombienne des sciences et Chevalier de l'Ordre du Mérite.
       
    • Jean-Michel Severino est président d’Investisseurs & Partenaires depuis 2011. Il se consacre au secteur de l’impact investing afin de soutenir l’essor des petites et moyennes entreprises en Afrique subsaharienne. Sa carrière est tournée vers le développement international et son financement : il a notamment été directeur du Développement au ministère français de la Coopération, puis vice-président pour l’Asie de l’Est à la Banque mondiale de 1996 à 2000, et directeur général de l’Agence française de développement (AFD) de 2001 à 2010.
       
    • Youba Sokona travaille au Centre Sud, organisation intergouvernementale dont le siège est à Genève, comme conseiller spécial dans le domaine du développement durable et il est professeur honoraire à l’University College of London . Il est également vice-président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) depuis 2015. Il avait auparavant co-présidé le groupe de travail III du GIEC consacré à l’atténuation du changement climatique. Préalablement à ces fonctions, il a été coordinateur du Centre africain des politiques climatiques (CAPC) de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, et le secrétaire exécutif de l’Observatoire du Sahara et du Sahel. Il a auparavant travaillé au sein de l’ONG Environnement et développement du tiers monde (ENDA), dont il a été coordonnateur du programme d'énergie et secrétaire exécutif pour les relations internationales de 1983 à 1987. Il a également été professeur d’hydrologie à l’Ecole nationale d'ingénieurs de Bamako, au Mali.
       
    • Thierry Taboy est directeur Innovation sociale et sociétale au sein de la division Responsabilité sociale d'entreprise du Groupe Orange depuis septembre 2009. Entré dans le groupe en 1998, Il a été directeur de l’unité d’affaire Advanced Services & Market Intelligence de la filiale Sofrecom. Précédemment, il a coordonné le projet « Parthenay ville numérisée » et a été rédacteur en chef adjoint de la revue transdisciplinaire Transversales Sciences & Culture . Thierry Taboy est le fondateur et coordinateur du projet Digital Society Forum du groupe Orange.

     

  • Les commissions scientifiques sectorielles (CSS)

    Missions

    Les commissions scientifiques sectorielles (CSS) évaluent les personnels et activités scientifiques de l’Institut dans leur domaine de compétence. Elles contribuent à la réflexion du conseil scientifique sur la politique scientifique de l’Institut.

    Constitution et fonctionnement

    Au nombre de cinq, ces instances consultatives scientifiques ont été constituées par secteur de la recherche.

    Les commissions sont composées chacune de 26 membres. Les membres sont pour moitié extérieurs à l’établissement et nommés par le président-directeur général et pour moitié élus par les personnels de l’IRD et par les personnels associés aux activités de l’Institut. Leur mandat est de quatre ans.

    Elles se réunissent au moins deux fois par an sur convocation du président-directeur général de l'Institut.

    Elles sont dotées d'un règlement intérieur définissant le cadre général de leur activité et imposant la déclaration et la gestion des liens d'intérêts pour chaque processus d'évaluation.

     

  • La Commission de gestion et d’administration de la recherche (CGAR)

    La commission de gestion de la recherche et de ses applications (CGRA) de l'Institut est intitulée "commission de gestion et d’administration de la recherche" (CGAR )

    Domaine de compétence

    La CGAR a pour domaine de compétence l’administration et la gestion de la recherche .
    Elle rassemble les chercheurs impliqués dans la gouvernance ayant pour activité principale l’administration de la recherche ou des missions de pilotage.
    Elle réunit en outre les métiers et expertises exercés dans le domaine de l’innovation, de la valorisation de la recherche, de la culture scientifique, des relations partenariales et de la géostratégie, ainsi que dans celui des fonctions support à la recherche (gestion, finances, patrimoine, affaires juridiques, ressources humaines, communication, logistique) au siège et dans les implantations de l’Institut en métropole, outre-mer et pays du Sud.

    Constitution et fonctionnement

    La commission est constituée de 26 membres. Les membres sont pour moitié extérieurs à l’établissement et nommés par le PDG et pour moitié élus par les personnels de l'Institut et par les personnels associés aux activités de l’Institut. Leur mandat est de quatre ans.

    Elle se réunit au moins deux fois par an sur convocation du PDG de l'Institut.

    Elle est dotée d'un règlement intérieur définissant le cadre général de leur activité et imposant la déclaration et la gestion des liens d'intérêts pour chaque processus d'évaluation.

    Composition

    La Commission de Gestion de la Recherche et de ses Applications « Commission de gestion et d’administration de la recherche » (CGAR) est composée comme suit :

     

    Membres élus

    Collège I

    • Pascale Chabanet
    • Dominique Dumet
    • Jean-Marc Hougard, membre de la délégation permanente de la commission
    • Jean-Pascal Torreton

    Collège II

    • Sarah Ben Nefissa, membre de la délégation permanente de la commission
    • Christophe Chevillon
    • Karine Delaunay

    Collège III

    • Patrick Blanchon, membre de la délégation permanente de la commission
    • Houria Boussaid
    • Jean-Claude Louisy-Gabriel
    • Sacy Nadaradjane
    • Périne Sanglier
    • Benoît Soyer

     

    Membres nommés
    • Armelle BARELLI
    • Karima BENCHABANE, membre de la délégation permanente de la commission
    • Diane BRAGUER
    • Hélène CALMES
    • Florence CARRE
    • Nicolas De MENTHIERE
    • Marie-Line GALLENNE, vice-présidente
    • Emmanuel GIRARD-REYDET
    • Marie-Josèphe LEROY-ZAMIA
    • Mahaman TIDJANI ALOU, membre de la délégation permanente de la commission
    • Sophie ROUZIERE
  • Renouvellement des CSS et CGRA de l'IRD

    Du 15 novembre 2019 au 18 juin 2020, l’IRD renouvelle ses commissions scientifiques sectorielles (CSS) et sa commission de gestion de la recherche et de ses applications (CGRA). Plus d'information sur le renouvellement des CSS et CGRA sur la page dédiée aux élections.

  • Le Comité Consultatif Ethique pour la Recherche en Partenariat (CCERP)

    Le Comité Consultatif Ethique pour la Recherche en Partenariat (CCERP) est l’instance de réflexion éthique et d’examen éthique des projets de recherche à l’IRD.

    Si la recherche pour le développement a la particularité d’être une recherche en coopération avec les pays du Sud, celle-ci doit se faire selon les principes de justice et d’équité. Le Comité consultatif éthique pour la recherche en partenariat (CCERP) a été créé par la délibération du Conseil d’administration du 29 juin 2018. Il succède au Comité consultatif de déontologie et d’éthique, crée par la décision du 15 avril 2013.

    Le CCERP est une instance rattachée administrativement à l’IRD mais qui reste néanmoins indépendante quant à ses décisions et son fonctionnement.

    Missions

    Le CCERP développe une réflexion éthique sur la recherche pour le développement et le partenariat scientifique. Le cas échéant, cette réflexion peut être menée en lien avec les autres instances éthiques nationales et internationales, notamment avec le Comité consultatif commun d’éthique INRAE-Cirad-Ifremer-IRD. Les instances de la gouvernance de l’IRD ont la possibilité de saisir le CCERP sur une question éthique. Le Comité peut également s’autosaisir de toute question éthique qu’il juge pertinente. 

    Le CCERP a pour mission principale d’examiner d’un point de vue éthique les protocoles de recherche des unités labellisées IRD ou ayant conventionné avec l’IRD. Le CCERP se met à disposition de tout porteur de projet de recherche en sciences du vivant, sciences humaines et sociales ou sciences exactes. L’avis émis est consultatif.

    L’Initiative d’équité en recherche

    Le CCERP soutient la mise en œuvre de l’Initiative d’équité en recherche (Research Fairness Initiative, RFI) au sein de l’Institut. La mission première de l’IRD et de son réseau à l’étranger et dans les Outre-mer est de contribuer, par la recherche, à l’émergence, au renforcement et à l’autonomisation de communautés scientifiques et de systèmes d’enseignement supérieur et de recherche dans les pays partenaires. La RFI, vivement soutenue par le CCERP, apparait ainsi comme une sauvegarde supplémentaire pour garantir l’équité des partenariats. 

    Composition du CCERP

    Le comité est composé de neuf membres, nommés par le  Président directeur (PDG), sur proposition pour trois tiers respectifs du Président du Conseil Scientifique, du Président du Conseil d’orientation stratégique et du PDG de l’IRD. L’IRD veille à un équilibre femmes/hommes et Nord/Sud parmi les membres du Comité. Le CCERP est composé de membres dont les champs thématiques et les compétences disciplinaires sont complémentaires et requis pour évaluer éthiquement les projets de recherche relevant de l’IRD. Cette composition reflète un pluralisme dans les représentations culturelles et conceptions éthiques. 

    • Isabella ANNESI-MAESANO Présidente du CCERP. Professeure d’épidémiologie environnementale à la Sorbonne et Paris Descartes. Directrice de recherche INSERM Epidémiologie des maladies allergiques et respiratoires (EPAR).
    • Oumarou MALAM-ISSA Vice-président du CCERP. Docteur en Sciences de l’Univers. Directeur de recherche à l’IRD au sein de l’Institut d’écologie et des sciences de l’environnement (IEES) Paris.
    • Marie-Geneviève PINSART Philosophe, professeure à l’Université Libre de Bruxelles - Pôle de recherche en éthique appliquée. Membre du Comité consultatif commun d’éthique INRAE-Cirad-Ifremer-IRD.  
    • Carel IJSSELMUIDEN Médecin, épidémiologiste, praticien de santé publique et entrepreneur social. Directeur général du Council on Health Research for Development (COHRED), Genève.
    • Virginie MARIS Chercheuse en philosophie de l’environnement au CNRS, au sein du Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive.
    • Appolinaire DJIKENG Docteur en philosophie. Directeur au Center for Tropical Livestock Genetics and Health, Edimbourg
    • Houria TAZI-SADEQ Docteure en droit, professeure et avocate. Titulaire de la chaire UNESCO interdisciplinaire pour une gestion durable, Casablanca.
    • Bruno HAMELIN Géochimiste, chercheur au CEREGE. Professeur à l’université Aix-Marseille Université.

     

    Demande d’examen éthique d’un projet de recherche

    Le porteur d’un projet de recherche peut saisir le CCERP dans le cas d’une demande d’examen éthique du projet. La saisine doit être effectuée préalablement à la mise en œuvre du projet de recherche.

    Le dossier du projet de recherche doit être soumis complet à la Mission d’évaluation et Programmation de la Recherche (MEPR) de l’IRD, conformément à la grille de recevabilité des dossiers de soumission au CCERP. Il est adressé au plus tard 30 jours avant la date de la réunion à laquelle il est souhaité que le projet soit examiné.

    Coordinatrice du CCERP : Chloé DESMOTS

    Position du CCERP sur la réalisation des projets de recherche en temps de crise sanitaire

     

  • Le Comité consultatif commun d’éthique INRAE-Cirad-Ifremer-IRD

    Le Comité consultatif commun d’éthique Inra-Cirad a été créé en 2007 et étendu à l’Ifremer en 2016 puis à l’IRD en 2019. Ce comité a une mission de réflexion, de conseil, de sensibilisation et, au besoin, d’alerte.

    Le rapprochement des quatre organismes au sein d’un même Comité s’explique par le partage de nombreux enjeux de la politique scientifique, ainsi qu’en témoigne notamment leur participation commune à l’alliance AllEnvi (Alliance nationale de recherche pour l’environnement). Ce comité examine les questions éthiques que peuvent soulever l’activité et le processus de recherches, en France et à l’étranger, dans les domaines de l’alimentation, l’agriculture, la mer, l’environnement et le développement durable, en particulier, celles qui intéressent les relations entre sciences et société. Ainsi, un tel rapprochement permet de mutualiser les questions éthiques transversales et d’élaborer une vision partagée des enjeux à la fois mondiaux et nationaux.

    La réflexion du Comité consultatif commun d’éthique est complémentaire de celle apportée par le CCERP, dont la mission principale est l’examen éthique des projets de recherche.

    Composition du Comité consultatif commun d’éthique INRAE-Cirad-Ifremer-IRD

    Le Comité comprend 14 membres, nommés par décision conjointe des Présidents.es des quatre organismes.

    • Axel KAHN Président du Comité d’éthique. Docteur en médecine et Docteur ès sciences, Directeur de recherche à l’Inserm.
    • Michel BADRÉ Vice-président du Comité d’éthique. Ingénieur École Polytechnique - École Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts. Membre du Conseil économique, social et environnemental, au titre du groupe des associations environnementales.
    • Madeleine AKRICH Directrice de recherche à l’École des Mines de Paris (Centre de sociologie de l’innovation), ingénieure de l’École des Mines de Paris et docteure en socio-économie de l’innovation.
    • Bernadette BENSAUDE-VINCENT Professeure émérite à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, agrégée de philosophie et docteure ès Lettres et Sciences Humaines.
    • Jean-Louis BRESSON Médecin nutritionniste, professeur des universités, fondateur du Centre d’investigation clinique Necker-Cochin.
    • Céline BOUDET, Ineris, coordinatrice scientifique, spécialiste de l’analyse des risques dans le domaine santé & environnement (épidémiologie, toxicologie, bio-statistiques, …).
    • Mireille DOSSO, Directrice de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, professeure de Microbiologie.
    • Françoise GAILL Directrice de recherche CNRS, chargée de mission auprès de la direction générale du CNRS – a dirigé l’Institut « Écologie et environnement » (INEE). Biologiste, spécialiste des écosystèmes profonds océaniques.
    • Stéphanie LACOUR, Directrice de recherche CNRS, Docteure en droit privé. Directrice adjointe de l’Institut des Sciences Sociales du Politique - ENS Paris-Saclay. Directrice du GDR « Normes, Sciences et Techniques » du CNRS.
    • Lyne LÉTOURNEAU Professeure au sein du Département des sciences animales à l’Université Laval de Québec. Titulaire d’un doctorat en droit, elle enseigne sur les enjeux éthiques de l’agroalimentaire contemporain et sur l’intégrité en recherche.
    • Marie-Geneviève PINSART Philosophe, professeure à l’Université Libre de Bruxelles - Pôle de recherche en éthique appliquée. Membre du Comité consultatif d’éthique pour la recherche en partenariat (CCERP) de l’IRD.  
    • Pere PUIGDOMENECH Professeur de recherche au CSIC (Conseil supérieur de la recherche scientifique en Espagne) au sein de l’Institut de Biologie Moléculaire de Barcelone, spécialisé en biologie moléculaire des plantes, docteur en sciences biologiques.
    • Michel SAUQUET Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, docteur en Économie appliquée. Enseignant spécialisé dans les questions interculturelles.
    • Hervé THÉRY Géographe, professeur associé à l’Université de Sao Paulo (Brésil), directeur de recherche émérite au CNRS.

    Secrétariat commun du comité d’éthique INRAE-Cirad-Ifremer-IRD

    Le secrétariat du comité est assuré conjointement  par les 4 organismes, le support administratif étant assuré par l’INRAE.

    • INRAE Christine CHARLOT, secrétaire générale, avec l’appui de Nathalie HERMET
    • CIRAD : Philippe FELDMANN, Marie DE LATTRE-GASQUET
    • IFREMER : Philippe GOULLETQUER
    • IRD : Chloé DESMOTS