Sommaire

Philippe Charvis est nommé directeur délégué à la Science, auprès de la présidente-directrice générale, Valérie Verdier.

Philippe Charvis

© IRD - H. Bataille

Directeur de recherche à l’IRD, géophysicien, Philippe Charvis a notamment travaillé sur l’aléa sismique en Équateur, en Algérie et dans l’arc des Petites Antilles ainsi que sur le magmatisme associé aux points chauds. Il a été directeur de l’UMR Géoazur, vice-président du conseil scientifique de l’Observatoire de la Côte d’Azur et président de la section « Terre et planètes telluriques » du comité national de la recherche scientifique.

Philippe Charvis a dirigé de nombreux projets scientifiques et près d’une dizaine de campagnes de géophysique marine dans l’océan Indien, les Caraïbes ou le Pacifique. Il a développé tout au long de sa carrière des systèmes d’observation sous-marins comme le parc de sismomètres fond de mer de l’UMR Géoazur et l’observatoire sous-marin au large de Nice. Il coordonne actuellement le projet ANR REMAKE sur la prévision probabiliste des séismes en Équateur avec l’Institut de géophysique de l’École polytechnique de Quito.

En octobre 2015, il est nommé directeur du département DISCO, dont les thématiques prioritaires sont le changement climatique, les ressources en eau, les aléas et risques naturels, et les ressources minérales et leurs impacts sur l’environnement. A ce titre, il contribue au développement d’une nouvelle dynamique pour l’Institut visant à une meilleure visibilité des priorités de l’IRD dans le dispositif de recherche national, et une meilleure prise en compte de l’agenda international de développement avec nos partenaires institutionnels des pays du Sud.

En tant que directeur délégué à la Science, Philippe Charvis aura pour mission de participer à l'élaboration de la stratégie scientifique de l'IRD, d’en assurer la coordination générale, et d’accompagner la présidente-directrice générale dans la coordination du pôle Science qui est au cœur de l’organisation de l’Institut.

Il réalisera dans un premier temps un bilan du fonctionnement du pôle Science et de ses programmes, notamment les programmes structurants interdisciplinaires et partenariaux (PSIP), avec pour objectifs de renforcer les actions du pôle Science en matière de stratégie scientifique et partenariale, d’accroître sa visibilité en interne et auprès des principaux partenaires nationaux et internationaux, et de consolider ses interactions avec le Pôle Développement et le Pôle Appui.

Philippe Charvis occupera sa nouvelle fonction de D2S tout en restant rattaché à sa structure de recherche, l’UMR Géoazur.