Actuellement co-porteur d’un projet de Laboratoire mixte international auprès de l’IRD, impliquant une dizaine de centres de recherche malagasy et français. Fano Andriamahefazafy a écrit et coécrit plusieurs articles dans des revues scientifiques et chapitres dans des ouvrages collectifs, et prépare présentement son dossier d’habilitation à diriger des recherches.

 

Partons à sa rencontre !

 

Ravis de vous rencontrer Fano! Pourriez-vous tout d'abord nous raconter vos parcours ?

Après des études dans l’enseignement public malagasy (Ecole primaire publique d’Ambohitsoa, Collège d’enseignement général d’Antanimbarinandriana, Lycée Jean Joseph Rabearivelo Analakely et Université d’Antananarivo), j’ai successivement obtenu mon diplôme de Baccalauréat série C (scientifique) en 1993, et mon diplôme de Maîtrise en Sciences économiques en 1997 et  un DEA en Sciences économiques en 1999.  

Un séjour d’un an aux Facultés Universitaires Notre - Dame de la Paix (Namur, Belgique) m’a permis également de décrocher en 1999 un Diplôme de 3ème cycle  (DES) en  Economie  Internationale  et Développement.

 

Une précision sur votre thèse ?

J’ ai soutenu ma thèse intitulée  « Aide au développement et aléas de la structuration paysanne: une approche par l’économie de proximités - cas de groupements paysans malgaches », en Septembre 2008 à Guyancourt  et j’ai obtenu un Doctorat en Sciences économiques de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, en cotutelle avec l’Université d’Antananarivo (Thèse dirigée par le Pr Denis REQUIER-DESJARDINS, Mention : Très honorable avec félicitations du Jury, Prix international de la recherche de l’Institut CEDIMES Paris - Edition 2009 - Section Doctorat). 

Durant la période de la thèse, j’ai pu participer à différents programmes de recherche impliquant des chercheurs IRD, dont:

  • Programme EGER 1 "Politiques publiques et gestion locale des ressources à Madagascar"  au sein du Centre de recherche C3ED (IRD/Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines) en partenariat avec le C3ED-M, Financement IRD  (2002 – 2006)
  • Programme « Parcours de développement » du GEMDEV (Groupement d'intérêt scientifique pour l’étude de la mondialisation et du développement)
  • ATI « Effets sociaux, économiques et environnementaux des aires protégées (ES2EAP) », action thématique interdépartementale (ATI) de l’IRD (2003 – 2007)
  • « Approche multidisciplinaires du développement », programme du C3ED-M en tant que Jeune équipe associée à l’IRD (JEAI), Financement IRD (2004-2005)
  • Action concertée incitative (ACI) « Les diversités dans le développement durable : acteurs,  institutions et conflits de temporalité », du Centre de recherche C3ED, Financement du Ministère français délégué à la Recherche (2004 – 2007)

 

Comment et quand a débuté votre collaboration avec l’IRD et le MNHN à Madagascar ?

En 2001, une convention tripartite entre l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, l’Université d’Antananarivo et l’IRD m’a permis de créer le Centre de recherche C3ED-M (Centre d’économie et d’éthique pour l’environnement et le développement- Madagascar), accueilli au sein du Département Economie de l’Université d’Antananarivo, et l’installation d’un chercheur IRD, en l’occurrence Philippe Méral, à l’époque Chargé de recherche, pour développer des recherches en économie et politiques environnementales et animer des recherches multidisciplinaires avec des chercheurs malagasy.

Avec un collègue (Djohary Andrianambinina), j’ai pris contact avec Philippe Méral cette même année pour voir comment nous pouvons s’intégrer au sein du C3ED-M et entamer une thèse.  Après la constitution et le dépôt d’un dossier en 2002, j’ai bénéficié, à partir de 2003, d’une bourse en alternance de l’IRD  pour une thèse en économie. Avec ce dispositif, j’ai fais, par an, 6 mois à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines et 6 mois à l’Université d’Antananarivo. 

 

Depuis 2009, Fano est chercheur au C3ED-M de l’Université d’Antananarivo. Ses thématiques de  recherches portent sur les politiques de développement durable (politique environnementale,  financement durable des actions environnementales, …) et les services environnementaux et leurs perspectives de valorisation.  Il continue à interagir avec des chercheurs de l’IRD à travers différents programmes de recherche («Production des politiques de développement rural durable dans leurs contextes (PROPOCID)»,  ANR ADD, 2008 – 2010 /  «Services environnementaux et usages de l’espace rural (SERENA) », ANR SYSTERRA, 2009 – 2012  /  «Integrating Valuations, Markets and Policies for Biodiversity and Ecosystem Services (INVALUABLE) », ANR ERANet / Projet européen BiodivERsA, 2012 – 2014  /  «Recherche d’accompagnement autour d’innovations socio-environnementales dans le cadre du projet d’hydro-électrification rurale durable à Madagascar (Rhyvière 2/ GRET) », 2015 – 2019 / «Recherche-action portant sur le renforcement de capacités et le paiement pour services environnementaux : vers un Financement Innovant des nouvelles aires protégées (NAP Antrema)», Critical ecosystem partnership fund, 2016 – 2020).

 

Merci Fano pour ces réponses !