♦ Profil Communauté de Savoirs

♦ Contrat de droit public de 24 mois

♦ Poste ouvert aux chercheurs titulaires d’un doctorat depuis moins de trois ans

 

« Co-construire un rapport plus juste et durable aux géoressources »

La Communauté de Savoirs Géoressources et durabilité (GéoD) contribue à la co-construction d’un rapport plus juste et durable aux géoressources et aux territoires qui les abritent, porté par une éthique de la responsabilité et un regard réflexif. Les notions de justice et de responsabilité – environnementales, sanitaires, sociales, économiques – sont au cœur des débats, dans le cadre d’un dialogue inclusif science-société-politique et d’une recherche participative au Nord comme au Sud.

Le projet de recherche doit s’inscrire dans une réflexion sur les conditions de durabilité dans un monde pris entre une demande croissante en géoressources et leur exploitation dans les pays du Sud, et une injonction à la décroissance. Il pourra ainsi tenir compte des différentes temporalités, avant, pendant et après les activités minières afin de participer à développer une perspective holistique des enjeux entourant le secteur minier. Le projet devra pour cela couvrir un ou plusieurs des défis suivants comme : i) contribuer à une meilleure compréhension et évaluation des besoins, atouts et contraintes liés à l’exploitation des ressources y compris en amont de nouveaux projets miniers ; ii) participer à l’élaboration de solutions innovantes pour atténuer les externalités négatives de la phase post-minière (concertation avec les populations dès l’amont du projet, restauration/réhabilitation des sites, gestion/réduction des déchets, évaluation des coûts, suivi environnemental et/ou socio-épidémiologique, …) ; iii) encourager la réduction de notre dépendance aux matières premières dans le cadre d'un principe d'économie circulaire en explorant le potentiel de valorisation des sources secondaires ; iv) comparer et interroger les modèles de régulation et de gouvernance des activités minières aux différentes échelles (analyse des conditions pour mieux partager les ressources et les coûts des impacts ; analyse de pratiques de concertation, de participation, de négociations locales, identification des verrous et modalités des changements de pratiques des acteurs miniers pour mieux les accompagner; efficacité des instruments (techniques et politiques) de contrôle et de surveillance environnementale; effets pervers des politiques de compensations environnementale/sociale).

Compte tenu des défis et des enjeux transversaux, il convient que le candidat ou la candidate s’inscrive dans des approches inter- et transdisciplinaires sur des chantiers au Sud. Le ou la candidat·e sera également invité·e à participer à l’animation de la Communauté de Savoirs GéoD, dans le cadre du défi clé structurant son projet de recherche.

 

Modalité de recrutement

Le dossier doit être constitué d’un document PDF unique nommé « Profil ouvert ou Profil n°XX »_Nom Prénom.pdf comprenant :

  • Le projet de recherche développé en 10 000 caractères (espace non compris).
  • Un curriculum vitae au format recto-verso, avec une liste des cinq principales publications et/ou produits de la recherche à impacts.
  • Le diplôme de doctorat.
  • Une lettre de soutien du directeur ou de la directrice d’unité à tutelle IRD dans laquelle la recherche sera menée.

Le dossier de candidature doit être envoyé à drh.recrutement@ird.fr avec pour objet du mail : Candidature Postdoc 2022 : « Profil ouvert ou Profil n°XX ») avant le 16 septembre 2022 (minuit heure de France métropolitaine)