Avril 2019 - mars 2023

Kenya, Sénégal, Zimbabwe

Le projet

DSCATT propose d'explorer le potentiel de séquestration du carbone dans les sols cultivés, tout en encourageant une intensification durable de l'agriculture.

Le projet vise à identifier et à examiner les interactions entre les facteurs biophysiques et socio-économiques à travers les échelles temporelles et spatiales. Une meilleure connaissance des pratiques qui aboutissent à la séquestration du carbone et des conditions de leur adoption et de leurs ajustements par les parties prenantes aidera à mieux prendre en compte le carbone des sols dans les systèmes agricoles et les politiques agricoles existants et alternatifs.

Pour atteindre ces objectifs, des approches transdisciplinaires, multi-échelles, systémiques et multi-acteurs sont nécessaires.

Le projet DSCATT participe aux objectifs de l’initiative 4 pour 1000.

DSCATT travaille sur 4 sites (Sénégal, Zimbabwe, Kenya et France). Le projet s’articule autour de trois échelles interdépendantes : le champ, l’exploitation et le territoire ou le village.

Dans le champ, les recherches portent sur les liens entre production de biomasse et séquestration du carbone dans le sol, dans différentes conditions de sol et de climat. Au niveau du territoire (ou du réseau d'agriculteurs), les différents compartiments des agro-écosystèmes et les flux de matières organiques seront étudiés. Le projet analysera le rôle des contextes socio-économiques et biophysiques, avant de tester plusieurs changements possibles et leurs impacts sur la dynamique de la séquestration du carbone dans les sols, la performance économique des exploitations agricoles et la sécurité alimentaire.

DSCATT mettra en relation les connaissances sur les processus régissant la préservation de la séquestration du C et les multiples objectifs et contraintes des agriculteurs.

 

Objectifs

La principale question de recherche est la suivante : quelles sont les stratégies efficaces à long terme pour favoriser la séquestration du carbone dans les systèmes agricoles?

Les objectifs généraux du projet sont:

  • mettre au point des systèmes agricoles durables adaptés à la fois à la productivité et à la séquestration du carbone
  • sensibiliser au rôle de la gestion des sols dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • réunir diverses unités de recherche du réseau scientifique des fondations Agropolis et leurs partenaires afin de relever les défis majeurs en matière de changement climatique et de sécurité alimentaire.

Pour y répondre, plusieurs objectifs spécifiques ont été fixés :

  • quantifier et analyser la dynamique de la séquestration du carbone dans les sols de différents systèmes agricoles aux niveaux du champ, de la ferme et du territoire
  • mettre en œuvre des modèles de sols de culture, de ferme et de paysage pour simuler la séquestration à long terme du carbone dans le sol
  • co-concevoir, par le biais d'une approche multi-acteurs, les futurs systèmes agricoles qui optimisent les compromis entre séquestration du carbone et productivité
  • partager les connaissances afin de développer et d'intensifier les méthodes innovantes ou les options de gestion des sols

 

Partenaires

Coordination scientifique :

 

Financement

Agropolis Fondation