Mis à jour le 17/08/20

2018-2021

Botswana, Mozambique, Zimbabwe

Logo.

© Cirad

Soutenir la gestion durable à long terme des zones de conservation transfrontalières (TFCA) en Afrique Australe grâce à un processus participatif multipartite.

Logo.

© ProSuLi

Contexte

Les TFCA sont composés de systèmes socio-écologiques complexes. ProSuLi reconnaît fondamentalement que les TFCA englobent un ensemble de parties prenantes (communautés locales, ONG, administrations locales, secteur privé, chercheurs) qui accèdent de manière inégale à un système de ressources (les ressources naturelles de la savane africaine par exemple), y compris diverses unités de ressources (eau, pâturage, faune, bois…) au sein d'un système de gouvernance complexe (chefferie, gouvernement national, réglementation internationale de la faune…). Le succès des TFCA est nécessairement ancré dans les interactions positives des parties prenantes (communautés locales, ONG, gouvernements locaux et nationaux, instituts de recherche, institutions techniques, secteur privé), reconnaissant la légitimité et l'importance de leurs positions, besoins et contraintes respectifs, et la nécessité de négocier afin de parvenir à une vision commune et partagée d’une TFCA durable.

card discover

© IRD - Eve Miguel

Rangers du Parc National de Gonarezhou, au Zimbabwe.

Objectifs

Le projet ProSuLi vise à promouvoir et à renforcer la gestion durable des TFCA par un développement local respectueux de la conservation de la biodiversité, en promouvant un changement d'attitude des communautés locales à l'égard des TFCA et un changement de paradigme quant à leur rôle dans la cogestion de ces derniers. L'objectif principal de ProSuLi est de créer ou de renforcer, lorsqu'il existe déjà, des processus d'interaction multi-acteurs fonctionnels dans chaque site afin de gérer de manière durable les TFCA. Les interactions des parties prenantes seront favorisées par leur inscription à un processus participatif visant à concevoir, tester et mettre en œuvre des options intégrées de développement local et de gestion de la conservation. Cela signifie qu'une fois que les parties prenantes concernées ont été identifiées et représentées dans un groupe multipartite local, une vision partagée et acceptée de l'avenir du socio-écosystème peut être discutée, les priorités peuvent être identifiées et les options de gestion et leur suivi peuvent être co-conçues et mises en œuvre. Les activités comprendront des actions de gestion durable des ressources agricoles et naturelles et des stratégies novatrices pour atténuer les conflits et les activités illégales d’êtres humains.

 

Partenaires

Coordination scientifique

Dr. Alexandre Caron et Dr. Nicolas Gaidet, Cirad

 

Financement

European Union - FED/2017/394-443

 

Plus d’infos

https://www.rp-pcp.org/projects/on-going/eu-prosuli