Février 2016 - mars 2022

Essai pilote de la Lutte contre Aedes albopictus à la Réunion par la Technique de l’Insecte Stérile. 

Enjeux / Objectifs

La première phase du programme de recherche a permis de combler le manque de connaissances scientifiques, d’acquérir une expérience Réunionnaise en matière de développement technologique de la TIS, et d’apporter des arguments biologiques, technologiques et socio-économiques confirmant la faisabilité de la mise en œuvre à grande échelle de la TIS à La Réunion.

Après cette première phase concluante, la deuxième phase  pilote, envisagée sur la période 2016-2018, aura pour objectifs de réaliser des démonstrations à petite échelle sur le terrain l’efficacité de la lutte contre Aedes albopictus par les lâchers de mâles stériles, et de procéder à des évaluations afin de modéliser et de prédire la faisabilité technique, économique et sociale du dispositif, avant d’intervenir à plus large échelle à la Réunion.

Cette phase 2 devrait avant tout permettre de démontrer l’efficacité et l’efficience du contrôle des populations d’Aedes albopictus par la TIS à travers :

  • la mise en place des éléments techniques nécessaires à la production en masse de moustiques,
    de sexage (séparation de moustiques mâles et femelles) et d’irradiation de nymphes mâles,
  • l’expérimentation de lâchers de mâles stériles sur des sites pilotes de petites dimensions à la Réunion,
  • la mise en oeuvre d’une communication visant à faciliter l’acceptation sociale de cette nouvelle technique,
  • l’élaboration d’un plan économique et des scénarii industriels pour la mise en œuvre à grande échelle de la TIS (phase 3),
  • structuration d’un partenariat technologique entre La Réunion et les îles de l’océan Indien pour l’intégration de la TIS dans les stratégie de lutte antivectorielle.

L'Aedes aegypti est une espèce de moustique qui est le vecteur principal de la dengue, du virus Zika, du chikungunya et de la fièvre jaune.

© IRD - Nil Rahola

Après cette phase d’essai et d’évaluation, le projet pourrait passer d’ici 2018 en phase opérationnelle.

En offrant une alternative aux pulvérisations d’insecticide, la TIS développée à La Réunion présente de très nombreux avantages par rapport aux méthodes de lutte anti-vectorielle « traditionnelles » :

  • Elle est potentiellement très efficace puisque parfaitement adaptée à la biologie du moustique
  • Elle est respectueuse des écosystèmes et de la biodiversité puisqu’elle est ciblée uniquement sur l’Aedes albopictus, sans risque d’impacter les autres espèces d’insectes ou d’autres animaux
  • La technique d’irradiation induit une stérilité uniquement sur les moustiques exposés en laboratoire aux rayonnements gamma, sans aucun risque de propagation de ce caractère de stérilité à d’autres moustiques ou dans le milieu naturel
  • Elle devrait permettre à terme de s’affranchir du recours aux insecticides et donc limiter considérablement les effets de ces produits sur l’homme et l’environnement (effets non intentionnels sur la faune, pollution, développement des résistances…)
Thumbnail

L’éradication des moustiques reste un objectif pour l’instant irréaliste, mais le but visé par la TIS est de réduire les populations d’Aedes albopictus à un seuil qui limiterait considérablement les risques de transmission des agents pathogènes à l’homme.

Acteurs / Partenaires

  • ARS (Agence Régionale de la Santé - Service de Lutte Anti-Vectorielle, Délégation de l'île de La Réunion)
  • IAEA (Agence Internationale d’Énergie Atomique)
  • CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) - AMAP, TA A51/PS2,
  • Université de La Réunion - UFR Santé
  • EFS (Etablissement Français de Sang) – Hôpital Bellepierre
  • CVT (Consortium de Valorisation Thématique) - « Valorisation Sud »

 

Contact

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du projet : tis.re

Louis Clement Gouagna (UMR MIVEGEC) : louis-clement.gouagna@ird.fr

 

Financement

Direction Générale de la Santé - Ministère de la Santé ; Fond Européen de Développement Régional (FEDER) ; Région et Préfecture de La Réunion