Mis à jour le 27/08/20

2018-2020

Travaux et aménagements de l’unité de production de mâles stériles d’Aedes albopictus pour la lutte antivectorielle à La Réunion.

Contexte

La Technique de l’Insecte Stérile (TIS) repose sur la capacité d'élever un grand nombre d'individus de l'espèce ciblée, les exposer à des rayons X pour induire une stérilité maximale, et ensuite les relâcher dans le milieu. Ces mâles stériles vont féconder les femelles sauvages. Les femelles sauvages vont pondre des œufs non viables. La population de moustiques sauvages va alors diminuer. Le fait de maintenir des lâchers de mâles stériles fréquents va augmenter la proportion mâles stériles/mâles sauvages en faveur des mâles stériles, augmentant ainsi la probabilité de rencontres entre femelles sauvages et mâles stériles. La population de moustiques sauvages va diminuer progressivement.

Un défi majeur pour la mise en œuvre de la TIS à la Réunion repose sur la production et le lâcher d'un grand nombre de mâles stériles. Dans le cadre de la phase d’essai de la TIS à la Réunion, des lâchers hebdomadaires d’environ 6000 moustiques mâles stériles par hectare seront réalisés afin de diminuer les populations de moustiques cibles. Grâce aux techniques d’élevage récemment mis au point, nous pouvons maintenant produire des mâles compétitifs. La production de 6000 mâles stériles par semaine pour traiter un hectare sur un terrain de 24 ha exige de mettre en place un système de production en masse.

Le Cyclotron Réunion Océan Indien (CYROI).

© CYROI

Objectifs

Le projet a pour objectif de procéder à des travaux et aménagements de l’unité d’élevage en masse de moustiques et d’établir les conditions matérielles nécessaires à la production massive de mâles stériles destinés aux lâchers dans le cadre des essais en phase pilote de la TIS à La Réunion.

La conception du projet prend en considération l’élaboration et l’aménagement d’une petite unité modulaire et l’acquisition des équipements spécialisés dédiés à l’élevage de masse de moustiques. Il contribuera directement à la réalisation des essais pilotes de phase 2 à l’ile de la Réunion. Cet objectif sera atteint en renforçant le potentiel de production de masse de moustiques et en améliorant les activités connexes de sexage (séparation des mâles et femelles), de stérilisation de mâles et de contrôle de leur qualité afin d’atteindre des conditions adéquates pour les essais de suppression des populations d’Aedes albopictus par des lâchers en pleine nature.

 

Partenaires

Cyclotron Réunion Océan Indien (CYROI)

Coordination scientifique : Louis-Clément Gouagna, MIVEGEC, IRD.

 

Financement

Fonds Européen de Développement Régional Réunion