Mis à jour le 27/09/21

Les problèmes liés aux eaux souterraines dans le sud du Cambodge et du Vietnam, qui se partagent la région du delta du Mékong, sont liés à la stratégie de gestion intégrée des ressources en eau en milieu rural et urbain.

    Cette gestion nécessite une compréhension globale des interactions entre les eaux de surface et les eaux souterraines, et des transferts de polluants dans ces dernières. Les ressources en eau souterraine sont pompées de manière intensive pour des usages agricoles, industriels et domestiques. Les aquifères peu profonds sont vulnérables à l'intrusion d'eau de mer, aux pesticides et aux contaminants émergents (produits pharmaceutiques par exemple).

    L'hydrogéophysique fournit plusieurs outils pour étudier les aquifères à partir de la surface. Cependant, aujourd’hui cette spécialité n'est enseignée ni à l'Université de Technologie de Ho Chi Minh (HCMUT) ni à l'Institut de technologie du Cambodge (ITC).

    Objectifs :

    • Créer les premières équipes vietnamiennes et cambodgiennes de recherche et d'enseignement en hydrogéophysique

    Description du projet :

    Le LMI "Le CARE" pour le Vietnam et la JEAI "4CWATER" pour le Cambodge sont les outils structurants à l'origine de cette initiative. Il s'agit de mettre à disposition un enseignement de haut niveau aux étudiants, ingénieurs et chercheurs désireux de compléter leur expertise en hydrogéologie, gestion de l'eau ou géotechnique par les dernières méthodes de prospection hydro-géophysiques à des fins académiques ou privées.

    Le PSF-Sud HGP Mekong propose une série d'écoles de terrain se déroulant alternativement dans les deux pays jusqu'en 2023, avec pour objectif la création d'équipes locales autonomes d'enseignement au terme du projet. Les équipements mis à disposition par IGE et G-EAU concernent la tomographie électrique, l'électromagnétisme dans le domaine temporel et fréquentiel, ainsi que la résonance magnétique des protons.

    Le format des écoles est de 3-4 jours de théorie et de formation pratique sur les logiciels d'interprétation des données, complété par 2-3 jours de mise en pratique des sondages sur le terrain. Le nombre d'étudiants est limité à 20, avec déjà des connaissances dans le domaine de la géologie, l'hydrogéologie et la géophysique.  Les niveaux Master 2 et fin d'école d'ingénieur sont donc privilégiés. Un ensemble de 4 modules thématiques est proposé se focalisant sur une problématique particulière vis-à-vis de l'eau: les zones agricoles, les plaines d'inondation, les zones côtières et la vulnérabilité des aquifères."

    Partenaires :

    • Faculty of Geology and Petroleum Research (Geopet), Ho Chi Minh University of Technology(HCMUT) : Prof. Tu TRAN HAN
    • Faculty of Hydrology and water resources engineering, The Institute of Technology of Cambodia (ITC) : Dr. Sambo LUN
    • IRD (UMR IGE : Marc DESCLOITRES et UMR G-EAU)
    • IRD (UMR G-EAU : Sylvain MASSUEL)