La télédétection pour la gestion des risques naturels est un projet de formation auquel participent plus de 20 chercheurs de l’IRD en co-organisation avec l’Institut Géophysique du Pérou (IGP).

Ce projet structurant de formation répond aux objectifs de formation du Service National d’Observation ISDéform qui est de promouvoir l’utilisation des données satellitaires pour l’étude des déplacements de surface. Pour cela, il s’avère nécessaire de développer certaines compétences pour le traitement, l’analyse et l’interprétation des données.

En 2022, deux séances de formation ont eu lieu dans la ville d’Arequipa grâce au soutien de l'Université de Grenoble Alpes (UGA): la première sur l’usage des données optiques pour la surveillance des glissements, animée par Pascal Lacroix à l’INGEMMET (août 2022) et la deuxième sur l’usage des données InSAR pour la surveillance des volcans, animée par Virginie Pinel, Léa Pousse et Bertrand Lovery à l’IGP (novembre 2022).

 

Sommets du Huascarán (Huaraz - Pérou)

© Swann Zerathe

Du 16 au 20 août 2023, la première année du PSF s’est déroulée dans la ville de Huaraz, au cœur de la Cordillère Blanche – la chaîne de montagne intertropicale la plus englacée du globe. Cette formation a accueilli 30 ingénieurs, chercheurs et étudiants venant du Pérou, de la Bolivie et de l’Equateur. L’atelier a eue lieu à l’Université Nationale Santiago Antunez Mayolo (UNASAM) sur dix jours, dont six de formations dédiées aux méthodes satellitaires pour le monitoring des mouvements du sol en zone de haute montagne (glaciers, glaciers rocheux, glissements de terrains, GLOFS, moraines), et deux jours de travaux sur des données personnelles touchant à ces différents aléas.

Cordillère des Andes (Huaraz, Pérou)

© Swann Zerathe

Deux jours de formation ont également consisté en ateliers terrain. Le 1er jour, une partie du groupe a visité la haute vallée de Cojup pour observer les géomorphologies glaciaires et tectoniques qui façonnent ces paysages sur le long-terme. L’autre partie du groupe a produit une acquisition d’images de drone sur le lac proglaciaire de Palcacocha à 4500 m d’altitude; source du GLOF catastrophique qui a détruit un tiers de la ville de Huaraz en 1941. Le deuxième jour, le groupe au complet s’est rendu au campo Santo de Yungay - la ville ensevelie par l’avalanche de roche et de glace déclenchée sur le sommet du Huascarán Nord suite au séisme de Chimbote de 1970 - pour y observer et comprendre les mécanismes de tels événements extrêmes.

La formation 2023 a rassemblé des chercheurs/étudiants de diverses institutions:
  • Université de Grenoble Alpes
  • Universidad Mayor de San Andrés (Bolivie)
  • Universidad Yachay Tech (Equateur)
  • Escuela Superior Politécnica del Litoral (Equateur)
  • Instituto Geofísico de la Escuela Politécnica Nacional (Equateur)
  • Universidad Federal du Rio Grande do Sul (Brésil)
  • Instituto Nacional de Investigación de Glaciares y Ecosistemas de Montaña (INAIGEM, Pérou)
  • Autoridad Nacional del Agua (ANA, Pérou)
  • Instituto Geológico, Minero y Metalúrgico (INGEMMET, Pérou)
  • Instituto Geofísico del Perú (IGP, Pérou)

 

Organisation et animation:
  • Pascal Lacroix (ISTerre)
  • Adina Pracoviteanu (IGE)
  • Diego Cusicanqui (ISTerre)
  • Rubén Basantes (Yachay Tech)
  • Alvaro Sorruco (UMSA)
  • Benajmín Lehmann (ISTerre)
  • Swann Zerathe (ISTerre)

 

TelRisNat Huaraz 2023

Le PSF est un programme de formation de trois ans (2023-2024-2025) de l’Institut de Recherche pour le Développement dirigé par les chercheurs Virginie Pinel et Pascal Lacroix de l’IRD et Juan Carlos Villegas de l’IGP.

 

Une équipe constituée de scientifiques d’ISTerre, de l’IGE, du LISTIC et du GET, accompagnée par la cellule pédagogique de l’UGA (DAPI), a récemment développé un MOOC intitulé "ORISAT : Observation des RIsques naturels par SATellites".